La calotte polaire Ouest-Antarctique pourrait s'effondrer, comme il y a 125.000 ans

Environnement

Il y a plusieurs dizaines de milliers d'années, l'inlandsis antarctique occidental semble s'être effondré, provoquant une importante hausse du niveau de la mer. Avec le réchauffement climatique en cours, les chercheurs craignent que le phénomène se répète aujourd'hui.

Il y a 125.000 ans, durant l'avant-dernière période interglaciaire du Quaternaire, le niveau de la mer était de six à neuf mètres plus élevé que le niveau actuel. Inondant de nombreuses terres aujourd'hui hors d'eau. Un phénomène résultant, selon des scientifiques, de l'effondrement de la calotte polaire Ouest-Antarctique.

De quoi soulever des inquiétudes, les températures de l'époque étant à peine plus élevées que celles de nos jours. «?La forte augmentation de la fonte des glaces observée dans la région au cours de ces deux à trois dernières décennies marque peut-être le début du processus?», remarque Jeremy Shakun, paléoclimatologue au Boston College (États-Unis).

À l’époque de l’Eémien, la Terre a connu un réchauffement, +2 °C au-dessus du niveau préindustriel, contre +1 °C aujourd’hui, résultant de légers changements dans son orbite et son axe de rotation. Ici, une fissure de 30 kilomètres sur le glacier Pine Island. © Nasa/GSFC/Meti/ERSDAC/Jaros, and U.S./Japan ASTER Science Team

À l’époque de l’Eémien, la Terre a connu un réchauffement, +2 °C au-dessus du niveau préindustriel, contre +1 °C aujourd’hui, résultant de légers changements dans son orbite et son axe de rotation. Ici, une fissure de 30 kilomètres sur le glacier Pine Island. © Nasa/GSFC/Meti/ERSDAC/Jaros, and U.S./Japan ASTER Science Team

Un résultat à confirmer

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs ont étudié des carottes de sédiments marins et identifié les signatures géochimiques du substrat rocheux de trois régions différentes. Dans des sédiments marins d'une zone plus au large, mais suivant le courant, à l'ouest de la péninsule Antarctique, ils s'attendaient à retrouver du limon érodé par la glace. Mais rien. De cette absence de sédiment, ils ont conclu que l'inlandsis antarctique occidental avait, à cette époque, disparu.

Pour confirmer cette découverte, un navire de recherche entamera bientôt un voyage de trois mois visant à forer de nouvelles carottes. Car pour l'heure, la datation de l'évènement reste imprécise. Et il n'est pas impossible que le phénomène ne soit qu'illusion. Une modification temporaire des courants océaniques a en effet pu entraîner un transfert du limon vers un autre site.


Lire la suite : La calotte polaire Ouest-Antarctique pourrait s'effondrer, comme il y a 125.000 ans


Articles en Relation

Les vagues de chaleur font suffoquer la Terre depuis les années 50 Avec le réchauffement climatique, les chercheurs s'attendent à ce que les vagues de chaleur soient de plus en plus nombreuses et de plus en plus inten...
Ceci expliquerait pourquoi la Terre connaît des cycles de glaciations depuis 2,6... La Terre est marquée par des cycles de glaciation. Chaque ère glaciaire étant suivie d'une période interglaciaire. Si les scientifiques avançaient, ju...
Les digues ne nous protégeront pas de la hausse du niveau de la mer Une vague s'écrasant sur la digue de Lomener à Ploemeur en Bretagne le 5 février 2014. | Frank Perry / AFP  Il existe des solutions d'adapt...
Cet arbre australien est aussi venimeux qu'une araignée En Australie, de nombreux animaux sont venimeux, tout comme les plantes ! Des scientifiques ont analysé la neurotoxine produite par le Gympie-Gympie, ...
Avec le réchauffement climatique, « les ouragans causeront de plus en plus de do... Parce que les ouragans sont alimentés par l'humidité des océans, ils perdent traditionnellement en puissance assez rapidement après avoir touché terre...
Quel est le plus vieil arbre du monde ? Les scientifiques connaissent plusieurs spécimens d'arbres individuels les plus vieux du monde mais des populations clonales ont des systèmes racinair...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA