La Bretagne des côtes, terre bénie pour le tourisme d'hiver

Vie Pratique

Le Domaine de Rochevilaine | © Jérôme Mondière 

Une sélection de lieux pour bien manger et se ressourcer.

La chaîne des Relais & Châteaux a admis une douzaine d'hôtels-restaurants bretons, bien répartis des bords de Manche à l'Atlantique. «C'est la vie en bleu», indique Philippe Gombert, lui-même hôtelier à Rocamadour (Lot), président élu par les 580 adhérent·es recensé·es dans le guide annuel gratuit (814 pages).

Voici une sélection de maisons sur la mer où le bonheur de (bien) vivre se conjugue à la santé, à la bonne chère (étoilés Michelin) et le ressourcement de soi.

Le Domaine de Rochevilaine

Le site majestueux sur les flots à la pointe de Pen Lan renvoie à la Bretagne des origines: à 28 kilomètres de Vannes, la mer est à vos pieds le long des rochers et du chemin des douaniers. En face de vous, l'horizon liquide, les eaux grises réchauffées par l'astre solaire présent tous les jours que Dieu fait, le microclimat est ici le cadeau de la météo, l'hiver est doux en dépit des bourrasques, l'air marin revigorant, salutaire pour les résidents choyés, émus quand les tempêtes ont disparu.

Oui, le village de Billiers c'est le bout du monde marqué par le porche de Rochevilaine: 300 mètres de façade maritime privée. Exposé plein sud, ce complexe de maisons de pierres et d'ardoise réparties dans le jardin arboré n'a rien d'un hôtel classique: vous êtes dans un hameau baigné par la houle, cerné par les arbres, les massifs de fleurs et la vue panoramique sur les eaux sonores. Ici, l'océan vous parle.

Des bâtiments alentours, rien n'est d'aujourd'hui sauf le spa. Les manoirs des XVe et XVIe siècles, la Maison des Pêcheurs, la Villa du Vicomte du XIXe siècle, la Longère (maison) des Peintres, le château de granit et de verre abritent la piscine couverte (33 degrés) au cœur de Rochevilaine –voilà un ensemble architectural de charme, de paix et de confort cinq étoiles.

Au Domaine de Rochevilaine, une chambre au Manoir des Cardinaux | © Jérôme Mondière

Bâti voici plus d'un demi siècle, le Relais breton-bretonnant est bien vivant, fréquenté toute l'année par des amoureux de ce site sauvage ô combien amendé par l'homme et les différents propriétaires qui ont su peaufiner et embellir l'environnement.

En une centaine d'années, quatre propriétaires ont dompté la presqu'île sinueuse pour en faire ce qu'elle est aujourd'hui, un haut lieu d'hospitalité civilisée, de cuisine marine raffinée, en plus de l'établissement de soins et de remise en forme: Meilleur concept bien-être, spa et fitness en 2007, World Luxury Spa Awards en 2013. Et l'un des Relais les plus prisés de la chaîne française.

Rendons grâce au Vicomte de Saint Belin qui a inauguré la fonction balnéaire de Pen Lan, à la pointe de Rochevilaine. La maison carrée au centre du site fut sa résidence estivale. Puis c'est un industriel de la mécanique, Henri Dresch, fabricant de motos rouges (12.000 motocyclistes satisfaits), qui crée en 1950 le domaine hôtelier luxueux et ses bâtiments aménagés à base de pierres de taille anciennes récupérées dans la région –ce fut un visionnaire de l'hôtellerie de loisirs.

Il ouvre un bon restaurant, un bar-crêperie tenu par un boxeur, Charlot –Rochevilaine est un chantier incessant. Des tapisseries d'Aubusson voisinent avec des meubles, et la réputation de Rochevilaine grandit. Henri Dresch reçoit Georges Pompidou, Philippe de Rothschild... Le baron Bich, fou de voile, veut racheter l'hôtel admis dans l'Association des Relais de Campagne (1964), avant les Relais & Châteaux. Henri Dresh aura vécu plusieurs vies, il meurt en 1978, Pen Lan l'avait adopté.

En 1986, un médecin client, Jean-Pierre Liégeois, propriétaire de plusieurs cliniques à Paris et à Nantes, se porte acquéreur de Rochevilaine pour en faire un centre d'aqua-thérapie, inspiré par la thalasso de Louison Bobet. De là est créée la table de pierres phéniciennes chauffées, idéales pour les massages, c'est la grande spécialité de Rochevilaine (une heure, 92 euros), tous les résident·es s'offrent ce soin bienfaisant pour le corps et la relaxation.

C'est Jean-Pierre Liégeois, une tête pensante, qui recrutera comme directeur Bertrand Jaquet, propriétaire du Grand Hôtel de Solesmes dans la Sarthe. C'est ce personnage distingué, d'une intelligence supérieure, ex-cuisinier étoilé qui invente le terme de «spa marin» pour un établissement huppé dont il devient propriétaire en 2004.

Il construit une seconde piscine extérieure, les chambres sont toutes différentes, avec la vue sur la mer: le plus de Rochevilaine, ce sont le rêve, les songes, le voyage permanent.

Là encore, c'est une famille unie, l'épouse, deux filles et Bertrand Jaquet, le concepteur du Relais du XXIe siècle, qui gèrent Rochevilaine, et non un groupe hôtelier aux objectifs serrés de rentabilité –un Relais est une œuvre humaine chargée de sens et d'harmonie.

Et ici, dans ce panorama ancestral peuplé de mouettes, Bertrand Jaquet ne ferme jamais Rochevilaine, une exception notable. Ces maisons ancrées sur les rochers, le restaurant et le spa reçoivent des client·es toute l'année, d'une superbe fidélité –le Relais est un vrai paradis terre-mer. On y revient!...

Lire la suite sur Slate.fr - La Bretagne des côtes, terre bénie pour le tourisme d'hiver

Articles en Relation

Deux adresses haut de gamme à ne pas rater dans les Bouches-du-Rhône Entre ciel et mer, Le Petit Nice propose des plats de poissons issus d'une pêche durable. | Gérald Passédat  Direction les hôtels-restaurants Le...
10 autres terrasses parisiennes pour ravir les gastronomes La terrasse du restaurant du Palais Royal. | Philip Chronopoulos  Une nouvelle sélection de tables de qualité pour retrouver la joie d'aller au ...
Itinéraire gourmand de Paris à Marseille Chez Bernard Loiseau à Saulieu, en Côte-d'Or. | B. Preschesmisky  Une quinzaine de bonnes étapes hôtelières et culinaires, majoritairement ...
10 terrasses parisiennes pour ravir les gastronomes Terrasse de l'Apicius, dans le VIIIe arrondissement. | Romain Laprade  Une sélection de tables de qualité pour retrouver la joie d'aller au rest...
Les caviars d'élevage ont supplanté les caviars sauvages interdits, la qualité s... Chez Petrossian, le service du caviar | © Anne-Claire Héraud  Le caviar reste un sublime aliment, le plus mythique de tous. C'est une réalité h...
15 adresses parisiennes pour fêter la réouverture des restaurants Chez Guy Savoy à la Monnaie de Paris, le homard-carottes, jus de homard et sarrasin torréfié. | Laurence Mouton  Le moment tant attendu par les ...

VIATOR ACTIVITES

BONNES AFFAIRES