L'échec de Kylian Mbappé aux tirs au but relève du hasard

Actualités

Le gardien suisse Yann Sommer arrête le tir au but de l'attaquant français Kylian Mbappé et élimine la France dès les huitièmes de finale de l'Euro 2020, le 28 juin 2021 à Bucarest (Roumanie). | Franck Fife / POOL / AFP 

Une étude portant sur une centaine de séances de penalties disputées lors de tournois majeurs révèle l'influence du tirage au sort des capitaines.

Éliminée par la Suisse aux huitièmes de finale à Bucarest en Roumanie, la France se voyait sans doute continuer son parcours plus loin dans l'Euro 2020. D'autant qu'une qualification pour le tour suivant semblait acquise alors que les tricolores menaient trois buts à un. Rattrapés à quelques minutes de la fin, les Bleus ont dû jouer les prolongations. Personne n'ayant fait la différence à l'issue de ces trente minutes supplémentaires, il a fallu départager les deux équipes avec une séance de tirs au but.

Au cours d'une séance de tirs au but, chaque équipe tire alternativement. L'arbitre tire au sort le capitaine qui décidera laquelle sera la première à se présenter face au gardien adverse. Lundi soir, ce fut la Suisse. L'équipe qui a réussi le plus de ses cinq penalties est qualifiée. L'échec de Kylian Mbappé, cinquième tireur français face au gardien suisse Yann Sommer, a ainsi envoyé la sélection helvétique en quarts de finale.

Notre étude publiée dans la revue Games and Economic behavior s'intéresse à la question suivante: l'équipe qui tire le premier penalty bénéficie-t-elle d'un avantage? La théorie reste plausible et attrayante. Elle s'accorde avec la simplicité du format d'une séance de tirs au but, un concours simple dans lequel les deux équipes essaient tour à tour de marquer depuis un point fixe situé à 11 mètres de la ligne de but.

Il ne s'agit toutefois pas de l'élément le plus décisif.

Avantage au premier tireur?

Le résultat de chaque tentative lors d'une séance de penalties demeure sans ambiguïté –c'est un but ou pas– et on sait clairement quelle équipe est en tête. Étant donné qu'environ 75% des penalties finissent au fond des filets, l'ordre des tireurs peut donc avoir de l'importance car il influence les scores intermédiaires. Le fait d'être à la traîne peut mettre tellement de pression sur les joueurs qu'ils commencent à tergiverser.

Nombreux semblent ceux qui adoptent ce point de vue. Le sujet a inspiré moult recherches au fil des ans et des partisans des deux camps existent. Un texte publié dans la prestigieuse American Economic Review tend ainsi à montrer que le fait de tirer en premier augmente considérablement les chances de victoire d'une équipe, alors que des enquêtes ultérieures n'ont pas identifié pareil effet....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - L'échec de Kylian Mbappé aux tirs au but relève du hasard

Articles en Relation

Pourquoi est-il interdit de se baigner dans la Seine? Un arrêté préfectoral interdit définitivement la baignade dans la Seine en 1923. | J Shim via Unsplash Et pourquoi ça pourrait bientôt changer. Quoi...
Fallait-il vraiment confier la Ligue 1 à Amazon? En faisant le choix Amazon, la Ligue s'est attirée les foudres de Canal+, diffuseur historique du championnat de France. | Jeff Pachoud / AFP  L...
Rihanna étend ses représentations inclusives aux hommes Rihanna souhaite inclure dans sa ligne de lingerie des mannequins aux profils divers. | celebrityabc via Flickr Elle a choisi un mannequin grande tai...
Derrière Thomas Pesquet, le travail de l'ombre des petites mains de la mission A... Le Cadmos, en 2016, élaborait déjà des projets en compagnie de Thomas Pesquet, qui se rend sur l'ISS à compter du 23 avril 2021. | Rémy Gabalda /...
La Recette des bulles de savon géantes Pour faire des bulles plus grandes, il faut agrandir la taille de l'objet sur lequel repose le film initialement. | Maxime Bhm via Unsplash Il s'agit...
Laure Gasparotto, vigneronne dans le Larzac: une aventure à risques et une expér... Laure Gasparotto procède au prélèvement du vin après un remontage (en cours de vinification). | Olivier Toussaint  Dans son livre «Vigneronne», ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA