L'avis de Pamela Anderson sur les «gilets jaunes» n'est pas moins bon que le vôtre

People
Pamela Anderson à Nîmes pour promouvoir une pétition anti-corrida, le 18 mai 2018 | Pascal Guyot / AFP 

 

On ne pardonne rien à nos icônes, surtout si elles ont le mauvais goût d’avoir des gros seins et, beurk, des cheveux blonds.

Ce lundi 3 décembre, Pamela Anderson commence par retweeter un article du Monde.fr évoquant «la deconnexion du l’exécutif vis-à-vis des gilets jaunes», et publie ensuite une longue série de tweets détaillant l'idée «d'une montée des tensions entre l'élite métropolitaine et la pauvreté rurale, entre les politiciens représentés par Macron et les 99% qui en ont marre des inégalités, pas seulement en France, mais dans le monde entier». 

Et que croyez-vous qu’il arriva? Exactement le contraire de ce que naïvement, on aurait pu espérer.

Une salve d’articles relayant ses propos, mais prenant bien soin de ne surtout pas omettre de faire référence, qui à son rôle dans Alerte à Malibu, qui à sa «qualité» de compagne ou ex-compagne (mettez-vous d’accord, les gens) du footballeur Adil Rami –quand ce n’est pas rappelé dans la même phrase.

Au cas où le clin d’œil appuyé («oui oui, la meuf à gros seins qui courait sur la plage, wink wink») échapperait au public, d’aucuns ne manqueront pas de conclure l’article d’un diaporama «En vidéo, Pamela Anderson et Nicole Eggert dans Alerte à Malibu». Re «wink wink», «dis camion, pouet pouet». 

Étonnement sexiste

C’est à peu près de ce niveau-là. Insister avec lourdeur sur le physique sexy de l’actrice, sur son passé de playmate ou sur ses relations amoureuses présentes ou passées n’est pas beaucoup plus profond qu’une blague sur les blondes.

Le postulat est le même, et se résume à: une blonde à gros seins, c’est con. Et c’est prié de fermer sa gueule, car quand Pamela Anderson s’exprime de la sorte, personne ne sait trop par quel bout le prendre. Alors on la prend du bout des doigts, avec tout notre mépris.

Car si les articles et les commentaires faisant immédiatement référence à son physique et à sa filmographie ne laissent que peu de doutes sur leur caractère foncièrement sexiste, voire leur mépris de classe –Pamela Anderson n’étant pas considérée comme lettrée ou issue d’un milieu savant–, les commentaires supposément bienveillants ne sont pas dénués de la même arrogance misogyne et beauf....

Lire la suite sur Slate.fr - L'avis de Pamela Anderson sur les «gilets jaunes» n'est pas moins bon que le vôtre

Articles en Relation

PHOTOS Pamela Anderson plus sexy que jamais : elle pose nue et enflamme la Toile Reine incontestée des poses lascives, Pamela Anderson a une nouvelle fois fait l'étalage de ses attributs physiques avec une séance photo incendiaire ...
Rupture de Pamela Anderson et Adil Rami : Sidonie Biémont publie un troublant me... Après la version de Pamela Anderson et celle d’Adil Rami, c’est au tour de Sidonie Biémont, l’ex du footballeur, de venir mettre son grain de sel dans...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA