Kim Kardashian est devenue une actrice-clé de la réforme carcérale

People

Kim Kardashian parle de la réforme carcérale à la Maison-Blanche, le 13 juin 2019. | Saul Loeb / AFP  

Depuis deux ans, elle fait du sort des détenu·es des prisons américaines son cheval de bataille.

L'image avait fait le tour du web en 2018: Donald Trump assis dans le Bureau ovale, sourire crispé de fierté, avec, à sa droite, Kim Kardashian, debout, sobre et impassible. La légende présidentielle était alors trumpienne, soit aussi brève qu'enjouée: «Super rencontre avec @KimKardashian aujourd'hui, nous avons parlé de réforme carcérale et condamnations.»

Il n'en fallait guère plus pour aiguiser l'animosité et le sexisme décomplexé à l'encontre de Kim Kardashian, cible systématique des commentaires hostiles et misogynes. Le tout concentré sur Twitter et en une des tabloïds.

Si Kim Kardashian s'était alors déplacée à Washington, c'était pour défendre le cas d'Alice Marie Johnson, une femme de 63 ans emprisonnée depuis 1996 pour possession de cocaïne et blanchiment d'argent. Elle a été condamnée à perpétuité pour ce premier délit, non violent. Comme le résume alors le New York Times: «Madame Johnson n'avait ni renommée ni fortune, mais sa situation est devenue un symbole pour les militants qui réclament une révision des peines, un exemple d'un système qui, selon eux, a poussé trop loin la punition et touché de manière disproportionnée les Afro-Américains comme elle.»

Ces dernières décennies, la répression de la criminalité s'est en effet traduite par un boum des incarcérations, avec des peines minimales obligatoires et des taux d'incarcération extrêmement élevés, avec une surreprésentation de la population afro-américaine.

La célèbre entrepreneure a donc multiplié les coups de fil –auprès de ses avocat·es, de celle de la détenue et de ses contacts haut placés dont Ivanka Trump, la fille du président, mariée à Jared Kushner chargé, entre autres, de la réforme carcérale. Elle a ainsi décroché un rendez-vous à la Maison-Blanche où elle devait initialement rencontrer Jared Kushner et ses conseillèr·es. Donald Trump a modifié l'agenda à la dernière minute pour discuter avec la célèbre entrepreneuse et communiquer dans la foulée sur cette rencontre du troisième type.

Une Kardashian avocate!?

En se rendant à la Maison-Blanche, Kim Kardashian est allée à l'encontre de celles et ceux qui lui déconseillaient de se montrer auprès de Trump. C'était prendre le risque d'être associée à ses idées et sa politique. C'était risquer sa réputation et donc ses fonds de commerce. Mais la multimillionnaire n'en a cure: «Aider quelqu'un à sortir de prison et à reprendre sa vie versus ma réputation du fait d'aller à la Maison-Blanche, ça n'avait aucun sens pour moi. [...] J'irais voir n'importe quelle personne qui a le pouvoir de changer la vie de quelqu'un», déclarait-elle a posteriori au New York Times.

Jeetendr Sehdev, spécialiste du marketing de célébrités et auteur du best-seller The Kim Kardashian Principle, estime que cette indifférence est signe d'un engagement sincère: «Le fait que Kim s'en fiche que les gens la jugent pour sa visite à la Maison-Blanche prouve à quel point elle se soucie de son engagement. Elle était là pour une raison: la réforme des prisons.»

Une semaine après cette première rencontre présidentielle, la peine d'Alice Marie Johnson était commuée par le président. Une goutte d'eau pour les personnes défendant une réforme globale du système carcéral; une première victoire pour Kim Kardashian.

Ce n'est qu'un début. Le sort des détenu·es aux États-Unis, notamment les longues peines et les question de réinsertion sociale et professionnelle, est devenu son nouveau cheval de bataille. Dans la foulée, Kim Kardashian a annoncé vouloir devenir avocate, et plus récemment, vouloir monter un cabinet qui vient en aide à ces personnes. Autant de déclarations qui ont fait glousser (voire s'étouffer) les sceptiques.

«Elle aurait pu s'investir dans une autre cause moins clivante, comme la plupart des célébrités. C'est assez radical de sa part de s'être investie sur cette question de réforme carcérale, un sujet peu populaire, qui touche tout particulièrement les prisonniers noirs», analyse Dr Meredith Jones, maîtresse de conférences en études culturelles et sociologie à l'Université Brunel, à Londres. La chercheuse s'intéresse depuis plusieurs années à la famille Kardashian comme un objet d'étude tout à fait sérieux et riche en matière d'analyses sur le genre, la race, la sexualité, le travail, la beauté...

Elle a même organisé en 2015 un «Kimposium», une journée d'étude interdisciplinaire sur les Kardashian. Si cette famille presque royale reçoit tant d'animosité, ce n'est pas, d'après la chercheuse «pour leur superficialité ou vanité supposées, mais bien parce qu'il s'agit de femmes qui ont très bien réussi, de leurs relations les unes aux autres, où les hommes ont des rôles très secondaires. Pour beaucoup de gens, Kim Kardashian a tous les attributs d'une femme dite superficielle: comment pourrait-elle alors devenir une avocate crédible?»...

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Kim Kardashian est devenue une actrice-clé de la réforme carcérale

Articles en Relation

Kim Kardashian victime d’un canular, elle est obligée de se justifier sur Twitte... Drôle de fin d’année 2019 pour Kim Kardashian. La superbe brune a été victime d’un canular de mauvais goût qui a provoqué la colère des internautes à ...
Kim Kardashian bientôt divorcée de Kanye West ? Cette rencontre qui pourrait tou... Selon les informations d'un proche de la famille Kardashian, Kim Kardashian aurait rencontré des avocats tout récemment afin d'évoquer un éventuel div...
Kim Kardashian : les images de sa violente bagarre avec sa soeur Kourtney dévoil... Depuis 13 ans, la télévision américaine nous invite à suivre « l’extraordinaire » quotidien de la famille Kardashian. Si Kim est depuis devenue une ic...
PHOTOS Kim Kardashian : jugée vulgaire en cuissardes blanches, elle se fait détr... Si Kim Kardashian est principalement connue pour l’émission de téléréalité qui suit son quotidien et sa relation avec Kanye West, elle a le chic pour ...
Comment Paris Hilton peut-elle se réinventer face à (sa bestah) Kim Kardashian? Kim Kardashian et Paris Hilton, le 18 août 2006, à Los Angeles, en Californie. | Kevin Winter / Getty Images North America / AFP  Riche, blonde ...
Les photos nues de Melania Trump ressurgissent au plus mauvais moment pour son m... En pleine menace de destitution de Donald Trump, l’épouse du chef d’État assiste, impuissante, à l’apparition sur la toile de certaines de ses ancienn...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA