«Jujutsu Kaisen» est-il le prochain «Naruto»?

Vidéo

L'un des protagonistes est Yuji Itadori, un lycéen qui se retrouve malgré lui confronté aux forces occultes. | Capture d'écran Crunchyroll Collection via YouTube

L'œuvre de Gege Akutami s'est hissée dans le top 5 des mangas les plus vendus de 2020 et son adaptation par le studio MAPPA a reçu le titre d'Anime de l'année aux Anime Awards 2021.

Publié chaque semaine dans le Weekly Sh?nen Jump, magazine de prépublication de mangas hebdomadaire, Jujutsu Kaisen est actuellement adapté par le studio MAPPA. Vous êtes peut-être déjà familier de ce studio, qui est aussi le producteur de la dernière saison de Shingeki no Kyojin (L'Attaque des Titans en français). À ce jour, le studio a adapté la première saison de Jujutsu composée de vingt-quatre épisodes.

Une histoire de combats entre sorciers

Dans un Japon contemporain, on recense chaque année plus de 10.000 décès inexpliqués. La plupart du temps, ils sont liés aux sentiments négatifs (peur, colère, souffrance, regrets...) des êtres humains. Accumulés à leur paroxysme dans un même lieu, cela provoque des malédictions difficiles à éradiquer.

Nous suivons Yuji Itadori, un lycéen membre du club de spiritisme, qui se retrouve malgré lui confronté aux forces occultes. Un jour, il découvre le doigt sectionné d'une créature mythique. Il décide de l'avaler afin de conjurer un mauvais sort. De là, il est possédé par le démon millénaire Ryomen Sukuna, qu'il arrive à contrôler.

Condamné à mort par l'organisation des exorcistes, il établit un marché avec cette dernière: partir à la recherche des autres doigts de Sukuna et les ingérer pour éliminer les Fléaux du démon pour toujours. Grâce à son extraordinaire force innée, il intègre une école d'exorcisme où il côtoie des camarades de très haut niveau. Yuji doit alors se former à l'art occulte pour battre les démons qu'il rencontrera au fur et à mesure de sa quête.

Pourquoi un tel engouement?

Sorti en mars 2018, le manga a atteint en novembre 2019 les 2,5 millions d'exemplaires vendus dans l'archipel nippon. En janvier 2021, la série a écoulé 20 millions d'exemplaires, dont 5 millions rien qu'au mois de décembre 2020. Pour comprendre l'ampleur du phénomène, on peut comparer ce succès au très populaire My Hero Academia entamé en 2014, qui s'est vendu à 30 millions d'exemplaires depuis ses débuts.

En février 2021, la série d'animation reçoit le titre d'Anime de l'année aux Anime Awards 2021 de Crunchyroll. La fascination pour cette œuvre a été extrêmement rapide. Il faut dire que Jujutsu Kaisen réussit à mêler une véritable histoire ténébreuse avec beaucoup d'humour noir, sans abuser de flashbacks trop émotionnels. L'ambiance y est très sombre, proche de l'apocalypse, comme dans toute œuvre de dark fantasy –par exemple chez Berserk ou Fullmetal Alchemist.

L'univers de Jujutsu n'est pas sans rappeler celui de Demon Slayer, anime connaissant un succès faramineux au Japon, tout aussi tourné vers les démons et les forces occultes. Il est pourtant bien différent.

Déjà comparé à d'autres grands noms

Sur les réseaux sociaux, beaucoup de fans voient des similitudes entre Naruto et Jujutsu Kaisen. Pour certains, Yuji serait un Naruto revisité, Megumi un Sasuke plus sympathique, Goji un Kakashi sensei plus drôle et Kugisaki une Sakura plus utile. Néanmoins, cette comparaison ne semble pas être la plus probante. Quand Naruto annonce dès le début qu'il sera le plus grand des ninjas, Yuji sait qu'il ne fera pas long feu après avoir accompli sa mission puisqu'il sera condamné à la peine capitale. D'après BFMTV, il s'agit d'une «manière lugubre mais efficace de renouveler le genre».

Cette œuvre est teintée de l'univers hip-hop au niveau des sons de l'ending, des styles des personnages... Dans un autre registre d'anime, Jujutsu Kaisen peut rappeler le très bon Samurai Champloo paru en 2005 (disponible sur Netflix et Crunchyroll). Ces deux mangas mettent en scène trois personnages formant un trio: un garçon mystérieux et fier, un autre garçon plus ouvert et sympathique, une fille au caractère bien trempé. Dans Samurai Champloo, l'un des personnages phares, Mugen, utilise des techniques de combat inspirées du breakdancing....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - «Jujutsu Kaisen» est-il le prochain «Naruto»?

Articles en Relation

Vingt après sa création, «Naruto» toujours au sommet En 2020, le premier volume de Naruto s'est encore écoulé à 90.000 exemplaires. | © Masashi Kishimoto 2002 / Shippuden 2007  Le manga japona...
La première série Netflix sur la pandémie est là (et, franchement, c'est pas mal... La série fait notamment écho, avec beaucoup de cœur, aux appréhensions du moment. | Capture d'écran YouTube via Netflix   «Social...
Ce qu'il restera de «Dix pour cent», ce sont ses personnages féminins À travers ses personnages principaux et ses guest-stars, la série a pointé en filigrane le système sexiste du cinéma. | Capture d'écran Youtube v...
Vingt nouvelles séries qu'on a hâte de découvrir en 2021 Avec, entre autres, WandaVision, Little Birds, The Good Lord Bird, En Thérapie. | Captures d'écran via Youtube / Montage Slate.fr  Cette année, ...
12 séries flippantes pour se mettre dans l'ambiance d'Halloween L'effrayant Bob dans Twin Peaks. | Capture d'écran via YouTube Et comme on est sympas, on les a même classées de la moins à la plus effraya...
Rashida Jones est bien plus qu'une actrice cool Rashida Jones à la soirée organisée par Vanity Fair en l'honneur des Oscars, le 9 février 2020 en Californie. | Frazer Harrison / Getty Images / AFP&n...