Jean-Pierre Bacri, une vie sans faire semblant

People

Jean-Pierre Bacri (et Alain Chabat, regardez bien) dans Didier, d'Alain Chabat (1997). | Capture d'écran via YouTube 

Ce lundi, l'acteur est mort d'un cancer, à l'âge de 69 ans.

«J'aime ce qui est beau, mais je ne vais pas déifier un mec sous prétexte qu'il a fait une belle chose», affirmait Jean-Pierre Bacri dans une interview accordée au magazine Première pour la sortie de Kennedy et moi en décembre 1999. Ce lundi 18 janvier, Bacri est parti, et sans aller jusqu'à le déifier, il semble difficile d'imaginer que la vie puisse continuer de la même façon sans lui.

Libre à chacune et à chacun de ne retenir de lui que son image de bougon de service, immortalisée par les Guignols lorsqu'on les croyait eux aussi immortels. Mais Bacri n'aimait pas qu'on le réduise à cela. Il n'aimait pas qu'on le réduise tout court, fuyant autant que possible toute forme de généralité.

Jean-Pierre Bacri n'était pas qu'un râleur, loin de là, mais il voulait simplement avoir le droit de l'être. Tout au long de sa carrière de co-scénariste et d'acteur, Bacri n'a cessé de militer pour cette idée: non seulement personne ne peut nous dire comment nous sentir, mais en plus, personne ne devrait pouvoir nous empêcher d'exprimer nos sentiments.

C'est un motif qui traverse par exemple On connaît la chanson (1997), deuxième collaboration du duo Bacri-Jaoui avec Alain Resnais. Sous sa patine de cinéma de boulevard et ses refrains populaires, le film nous disait mieux que nul autre qu'aller mal est un droit inaliénable... d'autant que le bonheur ne court pas les rues.

Puisqu'on parle de ce film: si jamais vous ne la connaissez pas, vous devriez regarder sa bande-annonce (qui n'en est pas une), réalisée par Agnès Jaoui. Elle aussi restera.

Dans la même interview, Bacri disait à propos d'On connaît la chanson: «On a eu des gens, Agnès [Jaoui] vous le confirmerait, qui, dans la rue, nous ont dit: “Merci parce qu'avec ce film j'ai eu le droit d'avoir mal.” Moi, ça me fait quasi pleurer parce que c'est exactement la raison pour laquelle on fait ça.»

Le droit d'avoir mal

L'air de rien, au-delà de leurs mécaniques scénaristiques bien huilées et de leurs dialogues ciselés, les meilleurs scénarios d'Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri ont influé sur nos existences. Tout en essayant de ne pas tomber dans la leçon de vie moralisatrice, ils nous donnaient des directions à suivre, sans nous les imposer.

Des directions à suivre, ou plutôt à ne pas suivre. Chacun à sa manière, Cuisine et dépendances (1993), Un air de famille (1996) et Le Goût des autres (2000) observaient les différentes façons de rater sa vie, de nourrir des remords ou des regrets. Et s'interrogeaient sur la meilleure façon d'éviter le gâchis. Pistes de réponse: en évitant l'immobilisme, en exprimant ce que l'on ressent au moment où on le ressent, et en essayant également de faire preuve d'un tout petit peu d'intelligence.

Même dans les films qu'il n'a pas écrits, c'est dans cet esprit qu'avançait Bacri. «J'aime pas les mecs parfaits à qui le monde fait des misères. Pour moi, un être humain, c'est du désarroi sur pattes», expliquait-il (même interview, toujours) à propos de sa façon de choisir ou refuser des rôles. Il est pourtant arrivé que ses personnages connaissent quelques tuiles, comme dans Didier, d'un certain Alain Chabat (1997), où le chien confié par une amie (Caroline Cellier, qui nous manque aussi) prenait soudain apparence humaine.

Didier aurait pu se résumer à un numéro d'auguste et de clown blanc, à une grosse farce footballistico-canine, mais non. Tantôt consterné, tantôt rongé par l'inquiétude, Bacri injectait de l'humanité dans la gaudriole. Peu d'acteurs auraient pu prononcer la réplique: «On ne sent pas le cul quand on ne connaît pas», en ayant l'air aussi concerné...

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Jean-Pierre Bacri, une vie sans faire semblant

Articles en Relation

Mort de l’acteur Jean-Pierre Bacri à l’âge de 69 ans Jean-Pierre Bacri est mort. Le comédien âgé de 69 ans a été emporté par un cancer selon les premières informations dévoilées par BFM TV. C‘est l’agent...
Alain Delon donne des nouvelles de son état de santé, après son AVC Pendant un an, Alain Delon aura gardé le silence. Victime d'un AVC en juin 2019, le comédien de 84 ans s'est concentré sur sa convalescence. Pour la p...
Que devient Pierre Richard ? Pour beaucoup, il reste l'inoubliable Grand Blond avec une chaussure noire. Mais à 85 ans et après cinquante ans de carrière, le comédien Pierre Richa...
Cérémonie des César : la vraie raison pour laquelle Adèle Haenel est sortie de l... Le magazine Paris Match révèle la raison pour laquelle Adèle Haenel a décidé de quitter la cérémonie. Et aussi étonnant que cela puisse paraître son g...
Mort de Claude Brasseur (La Boum, Camping) à l’âge de 84 ans Claude Brasseur n’est plus. L’acteur, connu pour son rôle dans la Boum auprès de Sophie Marceau notamment, est mort à l’âge de 84 ans. Les causes du...
Leïla Bekhti et Tahar Rahim en couple : pourquoi ils sont si discrets C'est l'une des histoires d'amour les plus discrètes du cinéma français. S'ils brillent tous les deux dans le septième art depuis des années, Leïla Be...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA