«Je t'aime, je t'aime», trésor caché du cinéma français et plus beau souvenir de Claude Rich

Sociétés
Le comédien Claude Rich est décédé, vendredi 21 juillet 2017, à l'âge de 88 ans. En mars 2014, nous rendions hommage à un de ses plus beaux rôles, celui de Claude Ridder dans Je t'aime, je t'aime d'Alain Resnais (1968), à l'occasion de la disparition du cinéaste.
 

Disparu, samedi 1er mars, à l’âge de 91 ans, Alain Resnais avait parfois l'image d'un cinéaste cérébral, de ceux dont on admirerait l'oeuvre plus qu'on ne l'aime. Et pourtant, on pouvait tomber amoureux à mort d’un de ses films, le voir et le revoir, le conseiller à tous ses amis, le glisser dans les puériles et indispensables listes des meilleurs-films-de-tous-les-temps. Je le sais, cela m'est arrivé avec un d'entre eux:Je t'aime, je t'aime (1968).

«Au moment de partir pour l'île déserte, celle où l'on n'emporte que l'essentiel, nous glisserons la cassette» —c’était l’époque où le DVD était balbutiant et la VOD encore un rêve– «de Je t'aime, je t'aime dans notre maigre bagage»,écrivait Edouard Launet de Libération en 2000. Nous serons donc au moins deux, et j'espère beaucoup d'autres, tant ce film est un des plus beaux jamais tournés. Et son personnage principal, Claude Ridder –patronyme qui figurait déjà dans l’œuvre de Resnais un an plus tôt, dans le film collectif Loin du Vietnam–, peut-être le plus attachant jamais filmé par le cinéaste.

Ce Ridder, un modeste employé qui vient de rater sa tentative de suicide, accepte la proposition d’une équipe de scientifiques de devenir le cobaye d’une machine à voyager dans le temps en allant revivre une minute de son passé, en l’occurrence le lundi 5 septembre 1966 à 16h03. Mais la machine se dérègle et finir par promener aléatoirement Ridder dans son passé, toujours à raison d'une minute. Et spécialement dans les moments marquants de sa relation avec Catrine, sa compagne disparue.

«Une recette de veau marengo»

Au départ, l’écrivain Jacques Sternberg, scénariste du film, avait proposé à Resnais de faire jouer Ridder par Maurice Ronet, à cause du Feu follet de Louis Malle. Finalement, le rôle revient à Claude Rich, qui accepte la proposition du réalisateur d’un film tourné essentiellement tourné en caméra subjective, avant d'apprendre peu avant le tournage que Resnais a finalement décidé de le montrer constamment à l'écran.

Celui qui, les années précédentes, s'était fait connaître en soldat timide dans Le Caporal épinglé de Renoir ou en jeune premier ironique dans Les Tontons flingueurs ou Oscar trouve dans le désespoir romantique de Ridder ce qui est sans doute le sommet de sa carrière: Resnais résumera joliment sa prestation comme celle d'un «violon» qui se désaccorderait «quand ça l'arrange».

«Mon plus beau souvenir de ce métier, c'est ce rôle. Je suis encore possédé par le personnage de Claude Ridder. […] Je me trouvais très fade à côté de ce personnage. Je n'avais aucune confiance en moi, je ne savais pas qui j'étais vraiment»,racontait l’acteur à Libération en 2003, livrant notamment ce beau souvenir du tournage de...


Lire la suite : «Je t'aime, je t'aime», trésor caché du cinéma français et plus beau souvenir de Claude Rich


Articles en Relation

La semaine imaginaire de Guy Bedos Guy Bedos à l'Olympia, le 23 décembre 2013. | François Guillot / AFP  Chaque samedi, Louison se met dans la peau d'une personnalité qui a f...
Léa, «teetotaler»: «C'est cool de s'amuser autant voire plus sans boire d'alcool... Les matinées Daybreakers sont ponctuées de kombucha. | Katherine Sousa via Unsplash L'auto-interdiction absolue et sans dérogation de consommer de l'...
Les Clarks, summum du cool en Jamaïque Synonyme de décontraction, attribut badass, mais classe, la paire est portée par celui «qui veut montrer d'où il vient». | Pkilla Pressure via Fl...
Faut-il arrêter de baiser pour être heureux? Réponses avec le podcast «Vivre san... Qui a le temps de faire l'amour encore plus de deux fois par semaine? | Morgan Lane via Unsplash Pour «LSD, la série documentaire» de France Culture,...
Fan 2, Star Club, Stars Mag… qu'est devenue la presse pour ados des années 2000? Les couvertures cultes du magazine Fan 2. | Capture écran via Google Images Phénomène de société des années 1990 au milieu des années 2010, ces magaz...
Ces jeux vidéo dont les racistes sont les héros Dans «Jesus Strikes Back», les joueurs peuvent notamment incarner Donald Trump et tirer sur la population. | Capture d'écran via YouTube Des groupes ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA