Fan 2, Star Club, Stars Mag… qu'est devenue la presse pour ados des années 2000?

Sociétés

Les couvertures cultes du magazine Fan 2. | Capture écran via Google Images

Phénomène de société des années 1990 au milieu des années 2010, ces magazines cultes ont depuis disparu de la circulation, engloutissant avec eux tout le secteur de la presse pop pour ados.

Avec les cartes Pokémon, la «Trilogie du samedi» ou les Game Boy, ils sont pour beaucoup de vingtenaires et trentenaires les totems chargés de nostalgie d'une enfance vécue dans les années 1990 et 2000. Life Star, Hit Machine Girl, Star Ac Mag, Salut, sans oublier les trois mastodontes Stars Mag, Star Club et Fan 2, à cette époque, des dizaines de magazines pour adolescent·es paraissent chaque mois dans les kiosques.

On y suit les aventures de Jenifer, Lorie, Britney Spears ou Justin Timberlake, puis un peu plus tard de Justin Bieber et des One Direction. Pour les fans de ciné ou de télé, ONE et Séries Mag chroniquent quant à eux l'actualité sur Harry Potter, Charmed, High School Musical ou Les Frères Scott. Pas une cour de récréation, de la primaire au collège, où l'on ne s'échange les photos pleine page de Zac Efron, les posters de la dernière promo Star Ac ou les fiches chansons du dernier single d'Alizée.

Les magazines pour ados sont partout et s'écoulent alors à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires chaque mois, écrasant le marché de la presse jeunesse. «En presse jeune, on a toujours vu une grande rafale de titres car la plupart des éditeurs ont pour stratégie de publier plusieurs magazines semblables sous différents titres afin d'inonder le marché», explique Ludovic-Jérôme Gombault, directeur des rédactions des magazines Stars Mag, Fan 2, Star Club, ONE et Séries Mag de 2000 à 2014.

Et d'ajouter: «C'est la même technique qu'en presse people ou vous allez retrouver des dizaines de Star people, Star secret, Secret people ou que sais-je, édités par le même groupe avec une duplication de contenus, des photos libres de droit, des infos non exclusives… C'est une technique à double tranchant car si vos produits ont le vent en poupe, vous en vendez à foison, mais si l'engouement retombe, plus aucun titre ne se vend. C'est ce qui est arrivé à la presse ado, dès qu'un magazine a cessé de publier, ils ont tous disparu les uns après les autres, quasiment en même temps.»

«La presse ado s'est tuée elle-même»

Aujourd'hui, la presse ado compte dans ses rangs plusieurs magazines spécialisés dans la K-pop, et quelques survivants tels que Starlight ou Dream'up. On y suit Aya Nakamura, Angèle ou Bilal Hassani. Sans atteindre l'engouement qu'ont pu connaître les Star Club et autres Fan 2, ces titres bénéficient aujourd'hui d'une communauté fidèle, et dépassent les 40 numéros pour Starlight, lancé en 2014 et les 110 numéros pour Dream'up, bimestriel lancé en 2000!...

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Fan 2, Star Club, Stars Mag… qu'est devenue la presse pour ados des années 2000?

Articles en Relation

L'ampleur des violences sexuelles intrafamiliales par les chiffres En France métropolitaine, 2,5% des femmes et 0,3% des hommes révèlent des violences sexuelles incestueuses subies avant 18 ans. | Sam Moqadam&nbs...
Sur TikTok, les ruptures se vivent à cœur ouvert Ces vidéos peuvent devenir virales, montant jusqu'à plus d'un million de vues. | Capture d'écran via YouTube  Sur le réseau social, des milliers...
Comment sont écrits les horoscopes de votre été? Carte de la galaxie. | DarkWorkX via Pixabay Entre astrologues professionnels, pratiques malhonnêtes et automatisation, toutes les producti...
L'éducation sexuelle à l'école ne répond pas assez aux besoins des élèves «On nous a parlé des organes sexuels de manière parcellaire et schématique et de façon purement utilitaire», se souvient Tom, 18 ans. | Dainis Graveri...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA