Faire du sport lorsque l’on est malade ? Une fausse bonne idée (faites-en avant)

Santé
The Conversation

Faire de l'exercice trop poussé pendant un rhume n'est pas une bonne idée. Maridav / Shutterstock

John Hough, Nottingham Trent University

C’est une idée bien ancrée : faire de l’exercice régulièrement est bon pour votre système immunitaire. De fait, certaines recherches suggèrent que cela pourrait réduire le risque de contracter des infections des voies respiratoires supérieures, comme le rhume. Il suffit de 30 minutes d’exercice modéré cinq fois par semaine pour en tirer des bénéfices.

Étant donné que l’exercice est bon pour notre système immunitaire, certaines personnes pourraient penser que faire de l’exercice pendant que l’on est malade peut aider à « évacuer la maladie ». Malheureusement, en ce qui concerne le rhume par exemple, rien ne prouve que faire de l’exercice pendant la maladie puisse la raccourcir ou la rendre moins pénible…

Un bénéfice en amont bien expliqué

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles l’exercice physique est bénéfique pour notre système immunitaire.

La première peut s’expliquer en partie par les hormones qui sont libérées lorsque nous faisons de l’exercice. Il s’agit des catécholamines, mieux connues par leurs représentantes les plus fameuses que sont l’adrénaline et la noradrénaline. Ces hormones jouent un rôle important dans le fonctionnement de notre système immunitaire en provoquant la libération rapide d’importantes cellules immunitaires qui aident à détecter la présence de virus ou d’autres agents pathogènes dans l’organisme.

Elles augmentent également le nombre de transferts de nos cellules immunitaires entre le sang où elles circulent et les tissus où elles peuvent avoir à intervenir – ce qui est important pour les aider à détecter et à prévenir les maladies causées par des virus ou d’autres agents pathogènes. Les recherches montrent que l’exercice est un moyen d’accroître les niveaux de ces hormones primordiales dans notre organisme.

Deuxième point : lorsque nous pratiquons une activité sportive, le flux sanguin augmente afin d’aider notre corps à faire face à ses exigences accrues imposées par l’exercice. Ce flux sanguin élevé impose un stress plus important à nos vaisseaux sanguins, ce qui libère des cellules immunitaires spécifiques de la famille des lymphocytes, les cellules tueuses naturelles et cellules T. Ces lymphocytes, qui peuvent être en sommeil sur les parois de nos vaisseaux sanguins, jouent tous deux un rôle important dans la destruction des cellules de notre organisme infectées par un virus.

L’exercice physique peut encore avoir d’autres effets bénéfiques pour notre lutte contre les infections. Par exemple, il a été démontré que les personnes âgées qui font régulièrement de l’exercice pendant un mois cicatrisent plus rapidement les plaies cutanées que les membres d’un groupe témoin n’ayant pas fait d’exercice. Ce processus de guérison plus rapide réduit le risque de pénétration de virus et de bactéries dans l’organisme par le biais des plaies cutanées.

Tous ces mécanismes peuvent, ensemble, améliorer notre réponse immunitaire et ainsi réduire le risque de contracter des infections. Et il n’est pas nécessaire d’être un habitué des salles de sport pour en tirer des bénéfices. Trois études ont montré que lorsque des personnes qui ne faisaient pas d’exercice physique se mettaient à faire de la marche rapide régulièrement pendant 40 à 45 minutes, cinq jours par semaine, elles voyaient leurs symptômes d’infection des voies respiratoires supérieures diminuer de 40 à 50 % par rapport à un groupe témoin.

Un jeune couple font une marche dans un parc pendant une journée ensoleillée
Une pratique régulière de la marche rapide suffit à limiter les infections des voies respiratoires. Lester Balajadia/Shutterstock

Et lorsque l’on est déjà malade ?

Malgré ces bienfaits, il est difficile de savoir si faire de l’exercice pendant un rhume vous aidera à vous ranger vos mouchoirs plus rapidement que si vous n’en faisiez pas.

Aucune étude ne s’est en fait vraiment penchée sur la question à l’heure actuelle, en grande partie parce qu’il serait difficile de mener ce type d’étude – notamment parce qu’une partie des participants devraient être infectés par un virus afin de déterminer si l’exercice a un effet ou non. Non seulement cela serait difficile à réaliser, mais cela est également éthiquement contestable.

Mais puisque l’exercice est bon pour le système immunitaire, pourquoi faire un peu de sport pendant une infection ne pourrait-il pas améliorer notre défense ? Cela parait logique…

Eh bien, il est déjà important de se rappeler que l’exercice peut stresser le corps. S’il est bénéfique dans certaines circonstances, il peut aussi rendre les cellules immunitaires moins capables de répondre aux agents pathogènes. Cela peut être dû en partie au fait que le corps a besoin de plus d’oxygène et d’énergie stockée (sous forme de glucose) lorsque nous faisons de l’exercice – dont nos cellules immunitaires ont également besoin pour mener à bien leur lutte. Si l’organisme combat une infection existante et qu’il est en même temps exposé au stress de l’exercice, la réponse immunitaire n’en bénéficiera pas forcément s’il faut partager les ressources en énergie.

Mais s’il n’existe actuellement aucune preuve que pratiquer un sport pendant un rhume peut aider à se remettre plus vite, cela ne signifie pas forcément qu’il faut s’abstenir ! Il y a juste quelques précautions à prendre.

Première chose, il y a quelques cas où il est déconseillé de faire de l’exercice : si vous avez de la fièvre, des douleurs musculaires ou des vomissements, etc.

Ensuite, il faut savoir écouter son corps. Si vos symptômes sont principalement situés au-dessus du cou (comme un écoulement nasal ou une congestion), commencez par faire de l’exercice à une intensité plus faible que d’habitude pour voir comment vous vous sentez. Si tout va bien, vous pouvez augmenter progressivement l’intensité. Mais si ce surcroît d’activité vous fait sentir plus mal, arrêtez l’effort et reposez-vous.

Autre chose : pensez à vous, mais pensez également aux autres ! Si vous voulez faire de l’exercice pendant que vous êtes malades, allez-y… tout en faisant attention si vous êtes en présence d’autres personnes. Les infections des voies aériennes (rhumes, etc.) étant contagieuses, il est ainsi préférable de ne pas aller au gymnase ou à la salle de sport et de pratiquer à l’extérieur ou à la maison pour éviter de contaminer vos voisins.

L’exercice régulier est un excellent moyen de préparer le système immunitaire à combattre différents types d’infections, y compris le rhume et peut-être même le Covid… Mais ne vous sentez pas obligé de pratiquer une activité physique si vous êtes malade et fatigué. Souvent, le meilleur remède contre un simple rhume est le repos et une bonne hydratation. Avoir été actif avant aura limité vos risques de vous retrouver dans cette situation désagréable…The Conversation

John Hough, Senior Lecturer, Exercise Physiology, Nottingham Trent University

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

Articles en Relation

Variole du singe : « Cette circulation de la maladie est complètement nouvelle » Micrographie électronique de particules de virus de la variole du singe isolés en 2003 aux États-Unis, dans des échantillons humains (à gauche, ...
Pourquoi l’exercice physique empêche le cerveau de rétrécir Guillermo López Lluch, Universidad Pablo de Olavide « Mens sana in corpore sano », un esprit sain dans un corps sain. On utilise souvent cett...
Quels sont les risques d’attraper le Covid en pratiquant un sport ? Valérie Bougault, Université Côte d’Azur En France comme ailleurs, la pandémie de Covid perturbe notre quotidien depuis plus de deux ans ma...
Les pièges à Moustiques sont-ils vraiment efficaces ? Femelle d'Aedes albopictus. Antoine Franck, Cirad, Fourni par l'auteur Johanna Fite, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation...
Rhume : attention à certains médicaments qui peuvent causer des AVC et des infar... Certains vasoconstricteurs utilisés contre les rhumes sont susceptibles de générer des effets indésirables graves, rappelle l’Agence nationale de sécu...
Pourquoi le sucre des fruits est bon pour la santé… et le sucre transformé ne l’... Juan Carlos Laguna Egea, Universitat de Barcelona et Marta Alegret Jorda, Universitat de Barcelona Les fruits sont, avec les légumes, incontour...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA