Exposition universelle : l'Association Grand Paris fustige le recul du gouvernement - Le Figaro

Actualités

Édouard Philippe en a décidé ainsi. Dans un courrier adressé samedi au comité d'organisation «ExpoFrance 2025», le premier ministre d'Emmanuel Macron a annoncé «ne pas donner suite à la candidature de la France à l'exposition universelle» en raison des «faiblesses structurelles» du projet présenté. Déposée fin septembre 2017 auprès du Bureau International des Expositions (BIE), la candidature française est donc annulée en raison de l'objectif de «redressement de nos finances publiques», précise Édouard Philippe.

Mais depuis la révélation de ce courrier par le Journal du Dimanche, les réactions vont bon train. Le président du comité d'organisation Jean-Christophe Fromentin a déclaré ne pas se retrouver «dans cette France qui renonce» tandis que Valérie Pécresse expliquait s'inquiéter du renoncement du gouvernement «aux grands projets» et que Manuel Valls tenait à rappeler que l'exposition universelle «n'engageait pas d'argent public». Lundi, un autre commentaire ne s'est pas fait attendre: celui de l'Association Grand Paris.

« C'est un mauvais signal envoyé pour l'attractivité de la France à l'international »

Association Grand Paris

Créée en octobre 2006, cette association a pour objectif «de sensibiliser l'opinion publique et les pouvoirs publics sur la nécessité de créer un Grand Paris afin d'améliorer la qualité de vie de l'agglomération parisienne». Son président est l'architecte Antonio Duarte. Dans un communiqué de presse diffusé ce lundi, le collectif fustige un «recul inacceptable pour l'industrie et le tourisme français». «C'est un mauvais signal envoyé pour l'attractivité de la France à l'international pour l'image de la cinquième puissance économique mondiale», est-il écrit dans ce communiqué.

Concernant les arguments économiques avancés par le premier ministre, l'Association Grand Paris les conteste et les qualifie de «calculs court-termistes». Pour elle, les prévisions de fréquentation sont justes: «Le budget de ExpoFrance 2025 est à l'équilibre sur un prévisionnel réaliste établi avec des grandes entreprises françaises sur la base de 35 millions de touristes.» Car c'est sur ce point précis que le litige oppose Matignon aux architectes de la candidature hexagonale. Dans son courrier de samedi, Édouard Philippe estimait en effet que «la marge d'aléas du projet «ne permet pas d'absorber certaines hypothèses de fréquentations défavorables».


Lire la suite : Exposition universelle : l'Association Grand Paris fustige le recul du gouvernement - Le Figaro


Articles en Relation

Cahiers du cinéma, le retour La parution du premier numéro de la revue historique de la cinéphilie depuis son rachat sur fond de polémique est un nouveau départ qui inspire bien d...
Avec les «Chevaliers du zodiaque», préférez l'original à la copie Depuis sa création en 1986, «Saint Seiya» (en VO) fait figure de référence absolue, bien aidé par son adaptation animée. Le reboot lancé sur Netflix e...
«Hold-up», ou comment faire une bonne théorie du complot «Hold-up» dénonce le gouvernement français, les scientifiques, les médias, les laboratoires pharmaceutiques ou encore les Gafam. | Capture d...
Et si le Qatar perdait l'organisation de la Coupe du monde 2022? Certains stade sont déjà terminés, comme celui de al-Bayt à Doha et les travaux de construction continuent malgré l'épidémie. | Giuseppe Cac...
Carte postale du futur : ce que le réchauffement climatique réserve à nos petits... Alors que cette décennie 2020 s'annonce décisive en matière de climat, Futura vous propose aujourd'hui d'imaginer ce que pourrait être l'avenir, à la ...
Que vont devenir les élèves qui n'auront pas leur bac cette année? Les élèves né·es en 2002 ne pourront pas repasser leur bac sous la même forme l'an prochain. | Zeynep Demirbilek via Flickr Au sein des séries généra...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA