Européennes : Nathalie Loiseau veut orienter « l’épargne des Européens » vers la transition écologique

Politique

La tête de liste de LRM aux élections européennes était dimanche l’invitée de « Questions politiques » sur France Inter, avec France Télévisions et « Le Monde ».

La tête de liste La République en marche (LRM) aux élections européennes, Nathalie Loiseau, a plaidé, dimanche 5 mai, pour orienter « l’épargne des Européens » vers la transition écologique afin de financer une grande partie d’un plan d’investissement de 1 000 milliards d’euros d’ici à 2024.

Invitée de l’émission « Questions politiques » sur France Inter, en partenariat avec Le Monde et France Télévisions, Mme Loiseau a rappelé qu’aujourd’hui seulement « 1 % de l’épargne européenne » est fléchée vers la transition écologique.

Selon l’ancienne ministre des affaires européennes, une partie du financement doit aussi provenir du budget européen (165 milliards en 2019). L’Union européenne « doit consacrer 40 % de ses dépenses à la transition écologique, qu’il s’agisse de l’agriculture, de l’industrie, de la capacité à financer la recherche sur les énergies propres », a souligné Mme Loiseau.

« Une banque européenne du climat »

Mais « on ne fera pas tout avec de l’argent public, sinon on laissera à nos enfants de la dette écologique et de la dette financière en même temps (…). Il faut une banque européenne du climat qui soutienne les prêts, avec des prêts garantis, à taux préférentiels, pour qu’enfin les banques soient derrière les énergies renouvelables, l’isolation des logements, les transports propres, tout ce qui fait qu’on sera au rendez-vous de la transition écologique », a-t-elle fait valoir.

« Il faut qu’on arrête de financer les énergies polluantes, les centrales à charbon. C’est ce que fait aujourd’hui l’Union européenne, il faut qu’elle arrête », a insisté l’ex-directrice de l’ENA. Selon Le Journal du dimanche, LRM entend également proposer la fin des voitures à essence et à diesel d’ici à 2040 et une taxation du kérosène sur les vols au sein de l’Union européenne.

Dans une tribune publiée début avril dans Libération, Mme Loiseau et Pascal Canfin, numéro 2 de la liste LRM, s’étaient prononcés pour la création d’« un pacte de soutenabilité environnementale pour compléter l’actuel pacte de stabilité » financière.


Lire la suite : Européennes : Nathalie Loiseau veut orienter « l’épargne des Européens » vers la transition écologique


Articles en Relation

Municipales : à Bordeaux, la « reconquête végétale » de Thomas Cazenave (LRM) Le délégué interministériel à la transformation publique doit présenter sa candidature aux Bordelais mercredi. Il affrontera le maire LR sortant Nic...
Un rapport parlementaire décrit le casse-tête de la suppression progressive du g... Le gouvernement a affiché pour objectif une sortie « de l’essentiel des usages au 1er janvier 2021, et de tous les usages au 1er janvier 2023 ». Co...
LR et PS organisent la défense de leurs fiefs avant les élections municipales Affaiblis au niveau national, les partis de l’« ancien monde » espèrent que le scrutin de mars 2020 viendra confirmer leur prééminence locale. En c...
« C’est le livre macronien par excellence, il faut le lire ! » : les élus LRM s’... Des macronistes se prennent de passion pour le roman social de Nicolas Mathieu : « Leurs enfants après eux ». Ce dernier ne mâche pourtant pas ses m...
Ecologie : le budget 2020 affiche un vert encore bien pâle Le projet de loi de finances est débattu à l’Assemblée cette semaine. La fiscalité verte, étincelle de la fronde des « gilets jaunes », crispe de no...
François Ruffin : « Il n’y aura rien sans débordement populaire » Dans un entretien au « Monde », le député « insoumis » de la Somme appelle à une alliance « rouge et verte ». Dans un entretien au Monde, le député...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA