De la Bretagne à la Savoie, Instagram est la terre promise des mèmes régionaux

Internet

De la Bretagne à l'Eure-et-Loir, les mèmes régionaux sont à la mode. | Captures d'écran Memes décentralisés via Instagram – Montage Slate.fr 

Le meilleur repaire des blagues entre patelins n'est plus le PMU, mais Instagram. Les mèmes régionaux y fleurissent et donnent aux querelles de clochers un côté cool.

Débat éternel sur la localisation bretonne ou normande du Mont Saint-Michel, charriage unanime de la France entière envers les Parisiens, douce conflictualité entre Bourguignons et Francs-Comtois ou entre Aveyronnais et Tarnais... Et si la gauloiserie à la française était avant tout régionale? En tous cas, cet humour bien de chez nous s'est exporté sur Instagram dans une version 2.0, via les mèmes.

L'heureux mariage des running gags locaux avec ces images humoristiques reproduites et partagées à l'infini vient dépoussiérer les querelles de clocher. L'anthropologue Nicolas Nova précise cependant que la France n'est pas le seul pays concerné par cette vague de mèmes d'un nouveau genre. «Ce n'est pas un phénomène uniquement français, j'en vois apparaître en Suisse romande, explique l'auteur franco-suisse du livre La culture internet des mèmes. Pourtant, on a moins ce côté centralisateur.»

En deux ans, les comptes Instagram régionaux se sont multipliés, entre les mèmes nantais, les mèmes di Corsica, les mèmes bourguignons et le Front de libération auvergnat. «Cet engouement peut s'expliquer par un chauvinisme un peu exorbitant en France pour les régions», explique Adrien, étudiant de 20 ans et administrateur de la page mèmes des Pays de Savouè. Un chauvinisme adapté aux usages numériques: «Les mèmes sont une forme d'humour simpliste qui plaît et qui est assez inclusive. Les gens ne veulent pas trop se prendre la tête et, donc, ils aiment bien se retrouver dans des blagues très tradi, très old school.» Et si, avec la crise sanitaire et l'exode des Parisiens pour la campagne, la France dite périphérique était le nouveau cool?

Pas seulement old school

Une grosse partie de cette dizaine de comptes, créés fin 2019 ou au cours de l'année 2020, dépasse les 10.000 abonnés. Tous reposent leur humour sur un savant mélange entre spécialités locales, rivalités avec les voisins et autres clichés. Chocolatines, génépi, reblochon et truffade font le sel de cette ribambelle de comptes. «De base, c'est plutôt de l'humour en partant de la ville. Pour notre page, c'est Toulouse, explique Léo, derrière les mèmes occitans. Puis on s'adapte aux villages ou aux villes alentour, en mettant l'accent sur les clichés et les spécificités régionales, tout en essayant de mettre à l'honneur la ville et sa région.» Les mèmes occitans sont très participatifs et sont en majorité alimentés par les créations de Neurchi de Toulouse, un groupe Facebook de 5.700 membres qui enchaîne les mèmes sur la capitale du rugby.

Mais ces calembours ne reposent pas tous sur les ressorts classiques du comique local, raconte Ahmet, créateur des mèmes francs-comtois: «On n'est pas seulement sur de l'humour traditionnel. Je peux faire des mèmes sur ce qui m'est arrivé la journée. Comme chez moi tout le monde a un quotidien assez proche, ça marche et les gens se disent: “Ah, mais ça m'est arrivé la semaine dernière!”» Et les créations s'adaptent aussi à l'actualité, transformant la crise sanitaire en une source d'inspiration inépuisable, avec un prisme toujours régional....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - De la Bretagne à la Savoie, Instagram est la terre promise des mèmes régionaux

Articles en Relation

Comment interagir plus efficacement avec vos abonnés Instagram ? L'audience de votre compte Instagram ne cesse de se développer et le nombre de vos followers augmente rapidement ? C'est évidemment une très bonne nou...
Ces fans de Sonic qui s'excitent sur ses versions pornos Sonic option porno galvanise la libido de ses aficionados. | Capture d'écran Sonic the Hedgehog via YouTube Eh oui, il est possible de fantasmer...
Sur Twitch, des jacuzzis sèment la discorde Dans ce stream, la vidéaste Kaitlyn «Amouranth» Siragusa se trémousse sur une banane gonflable sur laquelle elle écrit les pseudos de ses donateu...
Les ados ne vont pas sur TikTok uniquement par narcissisme Léa Elui a 12,8 millions d'abonnés sur TikTok. | Capture d'écran via TikTok Contrairement à d'autres réseaux sociaux, TikTok a un fort potentiel créa...
Facebook est devenu le réseau des boomers Le taux d'utilisation de Facebook parmi les internautes français n'a augmenté que de 1% entre 2020 et 2021. | ijmaki via Pixabay Plus âgée, plus réac...
Des millions de PC sont infectés par des extensions de Chrome et Edge Avast a découvert une trentaine d'extensions vérolées populaires sur les navigateurs Google Chrome et Microsoft Edge. Les dangers vont du simple affic...

FOTOLIA BANQUE D'IMAGES

Fotolia  

PARTENAIRES INTERNET

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA