Comment bien vous comporter avec une prostituée ou un prostitué

Sociétés

Deux ans après sa mise en place, la loi de pénalisation des clients votée en avril 2016 continue d’être extrêmement néfaste: comme partout où elle a été appliquée, elle accroît la précarité grandissante des travailleuses et travailleurs du sexe et les violences dont elles et ils sont victimes

On peut continuer à militer pour l’abolition les lois de criminalisation qui nuisent tant aux personnes mêmes qu’elles sont censées protéger, mais les clients et les clientes peuvent aussi agir: au-delà de la lutte contre la stigmatisation permanente, les consommateurs de travaux sexuels jouent un rôle central dans la vie et le bien-être des travailleurs et travailleuses du sexe.

Impliqué dans le combat pour la décriminalisation du travail sexuel, je côtoie en ligne un grand nombre de professionnels du sexe qui dénoncent très régulièrement certains comportements de clients. Après des mois de collecte de témoignages, je vous propose un résumé des points les plus importants et récurrents. Certains sont de simples suggestions dont le respect serait très apprécié, tandis que d’autres sont des règles à ne pas enfreindre.

 

D’aucuns rétorqueront qu’acheter un service sexuel est désormais pénalisé par le droit français, et qu’il n’y a donc pas lieu de fournir des règles pour la commission d’un délit. Ce serait oublier que comme dans l’ensemble des pays où cette loi a été appliquée, le travail sexuel a tout sauf disparu. Dans ce marché gris où l’État a failli, il paraît plus que jamais essentiel d’œuvrer pour la protection des nombreuses travailleuses du sexe qui continuent d’exercer.

Les vingt-trois règles à suivre

Voici quelques règles à suivre pour faciliter leur vie professionnelle.

1-Avant de contacter une travailleuse ou un travailleur du sexe, renseignez-vous. Ces personnnes ont souvent un site internet sur lequel se trouvent de nombreuses informations sur les prix, les services, et ce qui peut être globalement attendu de l’expérience. Parcourez leur profil en détail sur les sites de référencement. Ne leur faites pas perdre de temps en leur demandant par message ou au téléphone des informations disponibles sur internet.

2-Lorsque vous entrez en contact par écrit avec une travailleuse ou un travailleur du sexe, n’envoyez un message que si vous êtes sûr de vouloir prendre rendez-vous. Ne cherchez pas à les contacter par un autre moyen que celui qui vous est indiqué. Si vous avez trouvé un compte de réseau social personnel, ça ne vous autorise en aucun cas à l’utiliser si on ne vous l’a pas proposé.

Envoyez un message courtois et direct. Mentionnez toutes les informations nécessaires, expliquant à quelle date, à quelle heure vous aimeriez que la rencontre ait lieu, pour quelle durée, et à quel endroit. Ne faites pas perdre de temps avec des messages lacunaires. Le temps des travailleurs et travailleuses du sexe est précieux.

Ne cherchez pas non plus à obtenir du travail émotionnel gratuit de la part de ces personnes. Ce travail a un prix. Il est inutile et malhonnête de chercher à vous faire passer pour un ami qui veut simplement discuter. Les personnes exerçant un travail sexuel ne sont à la recherche ni d’amis, ni de maris, et encore moins de sauveurs ou sauveuses.

N’envoyez pas des demandes pour le même jour et la même heure à plusieurs travailleuses ou travailleurs du sexe. Attendez que la première personne réponde négativement avant de demander à la seconde.

Enfin, n’envoyez pas de photos de vos parties génitales par message si elles n’ont pas été sollicitées. Cette règle est valable pour toute personne, et elle ne l’est pas moins pour une travailleuse ou un travailleur du sexe.


Lire la suite : Comment bien vous comporter avec une prostituée ou un prostitué


Articles en Relation

L'ampleur des violences sexuelles intrafamiliales par les chiffres En France métropolitaine, 2,5% des femmes et 0,3% des hommes révèlent des violences sexuelles incestueuses subies avant 18 ans. | Sam Moqadam&nbs...
Avec le coronavirus, un travail du sexe encore plus précarisé «Ma clientèle ne sera certainement pas intéressée par le virtuel.» | Ava Sol via Unsplash Pour les travailleurs et travailleuses du sexe, le Covid-19...
«Je ne veux rien de lui de plus que cette relation purement sexuelle et cérébral... «J'ai succombé à cet homme comme on se jette dans un puits sans fond» | Dmitriy Fokeev via Flickr  Cette semaine, Lucile conseille Salomé, qui n...
«Dette de sexe»: pourquoi les femmes se sentent parfois obligées d'accepter des ... Un couple s'embrassant à Paris, en mai 2020. | Ludovic Marin / AFP  Une recherche récente montre que de nombreuses jeunes femmes consentent à un...
L'éducation sexuelle à l'école ne répond pas assez aux besoins des élèves «On nous a parlé des organes sexuels de manière parcellaire et schématique et de façon purement utilitaire», se souvient Tom, 18 ans. | Dainis Graveri...
Les viols d'enfants dans le milieu sportif, des histoires d'emprise et d'omerta «Je me suis tu pendant quarante-deux ans, je pensais que je ne pourrais jamais dire cela à quelqu'un.» | Quinton Coetzee via Unsplash Nous publi...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA