Colère des CRS chargés de surveiller la maison des Macron au Touquet - Le Figaro

Actualités

Depuis le début du mois de juin des CRS surveillent en permanence la maison d'Emmanuel Macron au Touquet, dans le Pas-de-Calais. Cette présence policière s'inscrit dans le cadre de l'état d'urgence et sera mise en place tout au long du quinquennat. Mais la présence de CRS dans le quartier n'est pas du goût de tout le monde.

Plusieurs riverains se sont plaints de la présence des membres de forces de l'ordre armés l'estimant oppressante. En effet, les policiers surveillent la maison même quand le président de la République n'y réside pas. Face à ces plaintes, les CRS ont reçu l'ordre de ne plus porter leurs fusils d'assaut, un HK G36, pendant leur patrouille. Une décision qui provoque la colère de ces derniers. Le syndicat Alliance est d'ailleurs monté au créneau pour dénoncer cette nouvelle consigne. «Il y a beaucoup d'incompréhension. Cette consigne n'a rien à faire ici. Les CRS sont là pour protéger le président de la République dans une période d'état d'urgence et avec un risque élevé», réagit Johan Cavallero, délégué national Alliance.

La sécurité des CRS en question

Du côté de la préfecture, on confirme que le dispositif a bien été modifié ces derniers jours. «Il est régulièrement ajusté pour minimiser le risque d'attaques et également pour garantir la tranquillité des riverains», explique le directeur de cabinet du préfet contacté par Le Figaro. Celui-ci précise également que l'évolution concerne les porteurs d'armes. «Jusqu'à présent, ils étaient ‘pied à terre'. On a demandé que les porteurs d'armes soient assis à l'intérieur du fourgon. Ce nouveau dispositif n'a aucune incidence sur le dispositif de sécurité», argue la préfecture.

Une consigne qui n'a pas été perçue comme telle, chez les CRS. «On nous a demandé que les CRS soient ‘pied à terre' et que les armes soient dans le véhicule», reprend Johan Cavallero. «On a doté les CRS d'armes qu'on leur interdit finalement de porter alors qu'on sait pertinemment que les forces de l'ordre sont souvent visées par des attaques terroristes. On marche sur la tête».

Mi-août déjà, La Voix du Nord révélait que la maire du Touquet, Lilyane Lussignol, avait écrit une lettre pour que «les CRS cessent de stationner sur les parterres de l'avenue Saint-Jean, refaits tout récemment». Une demande respectée. Désormais les deux fourgons occupent deux emplacements spécialement réservés, en face de la villa du couple présidentiel.


Lire la suite : Colère des CRS chargés de surveiller la maison des Macron au Touquet - Le Figaro


Articles en Relation

Face-à-face Trump-Biden: ça, c'est du bon débat! Donald Trump et Joe Biden lors du premier débat de la présidentielle américaine, à Cleveland dans l'Ohio, le 29 septembre 2020. | Jim Watson, Sau...
Liban: comment le nitrate d'ammonium a déclenché de telles explosions? Le nitrate d'ammonium est le principal composant de nombreux types d'explosifs. | AFP  Pour qu'une catastrophe industrielle liée à ce corps chim...
Et si le Qatar perdait l'organisation de la Coupe du monde 2022? Certains stade sont déjà terminés, comme celui de al-Bayt à Doha et les travaux de construction continuent malgré l'épidémie. | Giuseppe Cac...
Manger de la viande de gorille cultivée en laboratoire, est-ce éthique? Manger des animaux sans les tuer est désormais envisageable. | Ingo Stiller via Unsplash La science est sur le point de soustraire la mort ...
«Keeping Up with the Kardashians» s'arrête: la fin d'une ère médiatique et socié... «L'incroyable famille Kardashian» s'arrête après quatorze ans et vingt saisons de diffusion. | Capture d'écran via E! Entertainment  Par où rega...
Les repas napoléoniens n'ont rien de raffiné Caricature de Napoléon Bonaparte et sa seconde épouse, Marie-Louise d'Autriche, par Thomas Rowlandson (1810). | AndreasPraefcke via Wikimedia Com...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA