Cet été, pour veiller sur mon chat pendant les vacances, j'ai pris une cat-sitter

Sociétés

Tous les jours, Hélène la cat-sitter nous donnait de ses nouvelles. | KiVEN Zhao via Unsplash

Je ne pouvais emmener mon chat sur mon lieu de villégiature. Afin d'apaiser ma conscience, j'ai engagé une cat-sitter pour lui rendre visite, deux fois par jour.

Comme tout un chacun, il m'arrive de prendre des vacances. Ce n'est pas ce que je préfère au monde mais la vie en couple nécessite parfois de céder à des exigences farfelues comme celle de s'accorder à son corps défendant quelques jours de congé. Cet été, je suis donc parti en vacances. Dix jours. Pas un de plus. Une location. Avec d'autres couples. Loin de tout et perdu dans la forêt, face à la mer. L'horreur.

De guerre lasse, avec un peu d'avance, j'ai rempli ma valise de Valium, de livres, de shorts, de bobs, de crème solaire et quand est arrivé le moment de la fermer, j'ai découvert mon chat assis sur mon bermuda, l'air vaguement interrogateur: «Dis-moi cher maître, il semblerait à voir tes préparatifs que tu songes à quitter sous peu notre doux foyer. Pourrais-je savoir ce que tu comptes faire de moi? Je ne vois nulle part dans cet assemblage de vêtements un maillot qui siérait à mon physique de félin.»

La question m'a pris au dépourvu et suivi de mon chat, je suis allé m'enquérir auprès de ma compagne de son devenir pendant notre courte absence. Il était déjà acquis que pour des raisons indépendantes de notre volonté, notamment la proximité d'ours sauvages et d'une nature particulièrement hostile, il ne pouvait nous accompagner. Longtemps, nous avions hésité mais jugeant pour une fois que notre santé mentale passait avant celle du chat, nous nous étions résignés à voyager sans lui.

Flegmatique, elle a tenu à me rassurer: «Normalement ce devait être Annie, mais elle ne peut pas. Les voisins pareils. Quant à ma mère, elle a refusé: elle part en Bulgarie avec son amant et ton père, comme tu le sais, est allergique ou prétendu tel. Bref, à court d'idées, j'ai demandé au véto qui m'a renvoyée sur un service de garde à domicile. De cat-sitting si tu préfères. Apparemment, une dame très gentille. D'ailleurs elle vient tantôt pour faire connaissance avec Tartiflette*.»

Lequel Tartiflette m'a traité de Judas avant de filer sous le lit, l'air passablement courroucé. Je le comprenais. Je lui avais toujours juré que jamais je ne l'abandonnerais à des puissances étrangères, qu'il était la chair de ma chair, le sang de mon sang, ma raison d'être dans ce monde cruel. De toute évidence, j'allais manquer à ma parole. Je songeais à tout annuler, prétextant un manuscrit à rendre plus tôt que prévu, un article à rédiger de toute urgence, quand on a sonné à la porte. C'était Hélène, la cat-sitter.

J'ai passé la demi-heure suivante à tout lui expliquer. Ce que le chat bouffait. La manière dont il fallait lui parler, le caresser, flatter sa fourrure. Où il se cachait. Ce qu'il prenait comme antidépresseur. Ses jouets favoris. La nature de ses phobies. La personne à appeler en cas d'urgence. L'endroit où se trouvait la bombe à incendie. Ses péchés mignons. L'emplacement de sa litière. La taille habituelle de ses crottes. Ses lectures favorites. Ses habitudes pour shabbat. Ses pratiques religieuses. Ses opinions politiques. Son avis sur l'euthanasie. Si je pouvais payer en chèque ou en carte bleue....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Cet été, pour veiller sur mon chat pendant les vacances, j'ai pris une cat-sitter

Articles en Relation

La plage est aussi un lieu où les femmes se font harceler Chez les très jeunes femmes, le risque d’être harcelée à la plage est encore plus fort. | Wendy Cutler via Flickr CC   Selon un sondag...
Voici pourquoi votre chat s'installe toujours sur votre ordinateur Vous pouvez les pousser gentiment, ils finissent toujours par revenir. | Catherine Heath via Unsplash Et comment faire pour l'en dissuader....
Pendant ces vacances, riez, mais surtout, ennuyez-vous Demandez-vous au moins une fois par jour de quoi vous auriez envie ou besoin. | Piyapong Saydaung via Pixabay Depuis le déconfinement,...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA