Bercy ouvre une enquête interne après les dysfonctionnements du site des impôts

Politique

« Il y a un doute sur le fait qu’il y ait eu une attaque informatique », a annoncé Gérald Darmanin. Le 3 juin, le site Impots.gouv.fr était resté inaccessible plusieurs heure

Bercy mène actuellement une « enquête interne » pour s’assurer que le site Internet des impôts n’a pas été victime d’une attaque informatique, lundi soir, a déclaré, vendredi 7 juin, le ministre de l’action et des comptes publics, Gérald Darmanin.

Dans la soirée du 3 juin, devant un afflux massif et inédit de connexions – « trois millions » en une heure et demie, selon M. Darmanin –, le fonctionnement du site Impots.gouv.fr avait été suspendu pendant plusieurs heures. Le gouvernement avait dû accorder un délai supplémentaire de quarante-huit heures aux contribuables pour déclarer leurs revenus en ligne, soit jusqu’à jeudi soir minuit.s.

« Il y a un doute sur le fait qu’il y ait eu une attaque informatique. Nous avons une enquête aujourd’hui, à l’intérieur de Bercy » pour le vérifier, a déclaré, vendredi, le ministre sur BFM-TV, confirmant une information de Franceinfo.

« Toutes les données fiscales ont été protégées »

« Nous n’avons pas de certitude. Ce qui est sûr, par contre, c’est qu’il n’y a eu aucune intrusion dans le système de la direction générale des finances publiques, toutes [les] données fiscales ont été protégées », a-t-il assuré. Selon une source proche de Bercy citée par Franceinfo, des adresses suspectes venues de l’étranger ont notamment été repérées.

Déclarer ses revenus en ligne « est une très belle réussite », a encore défendu, vendredi, Gérald Darmanin, laissant de nouveau entendre que le site avait probablement été victime de son succès.

Au total, 68 % des contribuables ont opté cette année pour la déclaration en ligne de leurs revenus. Plus de 24,6 millions de télédéclarations ont été enregistrées, une hausse de 13 % par rapport à 2018, a précisé un porte-parole du ministère à l’Agence France-Presse.


Lire la suite : Bercy ouvre une enquête interne après les dysfonctionnements du site des impôts


Articles en Relation

Dégrèvement de la taxe d’habitation : la carte de France des départements qui co... Selon un rapport, la Vendée (68,8 %), la Sarthe (67,5 %) et la Mayenne (66,8 %) comptent le plus de bénéficiaires de l’exonération progressive voulu...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA