Avec la pandémie, la musique électro devient moins festive et plus introspective

Musique

Le festival électro Tomorrowland, le 19 juillet 2019 à Boom, en Belgique. | David Pintens / Belga / AFP  

Entre underground et institutionnalisation, l'électro n'en finit pas de se réinventer.

La musique électronique, contrairement aux idées reçues, a besoin d'événements live pour survivre, et la pandémie actuelle appelle les professionnels de l'électro à repenser leur métier. Le livre Villes électroniques que j'ai édité avec Damien Charrieras et John Willsteed analyse l'influence des politiques de développement culturel liées à l'aménagement urbain sur ces scènes, ainsi que l'impact de la pandémie sur ce secteur. Une thématique qui s'inscrit dans la lignée de mes travaux de recherche qui portent sur les espaces de créativité dans la ville.

Si ce style est moins diabolisé que par le passé, ce type de musique n'est pas encore totalement intégré dans les politiques de développement culturel; dans certains pays, c'est encore un style marginal. Signe que sa reconnaissance progresse: en 2019, une large exposition à la Cité de la musique était dédiée à ce style musical.

L'électro, qu'est-ce que c'est?

La musique électronique est caractérisée par une diversité de genres, dont 153 ont été identifiés par un site en ligne qui se fonde par exemple sur l'analyse de magazines spécialisés ou la sortie de nouveaux disques. Pour simplifier, on peut distinguer deux branches qui s'influencent mutuellement: l'EDM ou club music (faite pour danser) et l'intelligent dance music (IDM) plus ouverte à l'expérimentation, notamment promue par le label indépendant Warp Records fondé à Sheffield en Angleterre en 1989.

Aphex Twin, Boards of Canada ou encore Björk sont associés à ce genre. Ce type d'électro est plus conceptuel, fait pour être écouté chez soi, avec un rythme souvent plus lent et des sons plus doux, plus harmonieux que le type d'électro fait pour danser.

Même si les nouvelles techniques de production permettent de produire de la musique électronique depuis n'importe où, ce type de musique reste lié à la ville. Les premiers regroupements live techno à Détroit dans les années 1980 avaient lieu dans des hangars industriels désaffectés durant une période de désindustrialisation et de déclin économique.

L'origine du genre électronique remonte aux compositions d'Edgard Varèse, telles que «Poème électronique» une pièce électroacoustique de 1958, aux œuvres de Pierre Schaeffer –ingénieur de formation– ou de Stockhausen, mais aussi plus récemment, de l'Italien Giorgio Moroder. Parmi les pionniers, on compte le mythique groupe Kraftwerk, issu de la scène de Düsseldorf en Allemagne.

Les premiers véritables bastions de ce genre furent Chicago où naît la techno dans un contexte de crise économique et de désindustrialisation, mais aussi Détroit et New York qui sont à l'origine du style house qui lui-même se décline en plusieurs variantes. Ce style sera réactualisé dans les années 1990 avec la French touch...

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Avec la pandémie, la musique électro devient moins festive et plus introspective

Articles en Relation

2020 a une musique à son image, l'hyperpop Image extraite du clip de Yoga de 645AR. | Capture d'écran via YouTube Des musiciens connaissent un succès grandissant en réinventant ...
Philo, histoire, sport… Faut-il arrêter de décliner la pop à toutes les sauces? «L'essentiel, c'est de voir comment une subjectivité peut être travaillée par une œuvre d'art.» | Capture d'écran #BAFS - Old School via YouTube ...
La musique ambient et New Age assure ma survie depuis que les concerts et clubs ... L'ambient et le New Age sont là pour nous rappeler l'importance de l'écoute. | Igor Kasalovic via Unsplash Longtemps moqués, ces styles musicaux...
Les girls et boys bands existent toujours, mais ne durent jamais bien longtemps Blackpink à Coachella en 2019. | Rich Fury / Getty Images North America / Getty Images via AFP Le succès international de formations telles...
Toutes ces fois où Thomas Bangalter et Guy-Man ont prouvé qu'ils n'étaient pas l... «Epilogue», clap de fin du duo musical. | Capture d'écran Daft Punk via YouTube L'annonce de leur séparation a mis un coup au moral général, mais pas...
Uèle Lamore, celle qui décloisonne la musique «C'est ça qui est difficile à faire comprendre en France: tu peux être une entité productrice de musique et faire plusieurs choses en même temps.» |&n...

MUSIQUE LIVE

PROMO MUSIQUE