Anne Sylvestre était bien plus qu'une chanteuse pour enfants

Musique

Anne Sylvestre au Printemps de Bourges, le 26 avril 2014. | Guillaume Souvant / AFP  

Ouvertement féministe, engagée malgré elle, Anne Sylvestre a écrit des centaines de chansons plus poétiques, militantes et drôles les unes que les autres. Un répertoire trop complexe pour un public assoiffé de simplisme?

Ce lundi 30 novembre est partie une sorcière comme les autres que beaucoup ont aimée et que des millions de gens s'apprêtent à découvrir à titre posthume. Au panthéon des grandes dames de la chanson française, elle part rejoindre Juliette Greco et Barbara, mais avec une aura bien différente.

Anne Sylvestre n'était pas sexy, à une époque où quand on était femme, pour percer il était fort conseillé de l'être. Combien de fois d'ailleurs ne lui a-t-on pas recommandé de modifier son nez, qu'elle avait grand, donc disgracieux selon les canons du temps, et auquel elle s'est accrochée telle une huître à son rocher? Elle ne cultivait pas sa féminité outre mesure et n'en faisait pas un outil de communication: elle se contentait d'être une femme et de le vivre dans ses chansons.

Elle a commencé à chanter en 1957 et, devenue mère, «pour retarder la crétinisation» s'est mise à écrire des chansons pour enfants en 1961. Ainsi sont nées les fameuses Fabulettes, dix-huit disques qui ont marqué des générations de mouflets et qui ont fait sa notoriété.

Comme l'écrit Véronique Mortaigne dans le portrait du Monde qui lui était consacré en 2018: «Les Fabulettes devinrent un drame artistique personnel. Non pas qu'elle les reniait, elle les aimait, mais l'auteure-compositrice-interprète a détesté y être exclusivement identifiée, alors qu'elle avait écrit près de 400 chansons “adultes”, dont des chefs-d'œuvre tels que “Lazare et Cécile”, “Les Gens qui doutent”, “Maryvonne”... Vingt-quatre albums originaux, plus de 3.000 spectacles, le tout étouffé par “Chanson pour sauter à la corde”...»

«Qu'on me réduise [aux Fabulettes], oui, ça m'énerve», confiait-elle à Augustin Trapenard le 16 octobre 2014 qui la recevait dans Boomerang à l'occasion de la sortie de son livre Coquelicot. Moi-même, grande fan d'Anne Sylvestre, chaque fois que j'ai annoncé me rendre à un de ses concerts, j'ai observé dans la prunelle de nombre de mes interlocuteurs une lueur amusée et un tantinet incrédule. La même que celle, tirant un peu parfois vers le mépris, qui apparaît quand je claironne que je retourne encore une fois voir Pierre Perret sur scène: «Ah, Anne Sylvestre? Mais c'est pas une chanteuse pour enfants?»

Une chanteuse engagée bien qu'elle s'en défendît

Il est aussi tentant que confortable de faire entrer des chanteurs (ou n'importe qui d'autre, d'ailleurs) dans des cases et de les y laisser une bonne fois pour toutes, et Anne Sylvestre ne fait pas exception. Les chansons pour enfants, pour une raison bien mystérieuse pour quiconque a déjà écouté Steve Waring, Aldebert, Yves Duteil, Juliette, Pierre Perret et oui, évidemment, Anne Sylvestre, ne sont pas considérées comme appartenant à un domaine artistique digne de considération ou d'admiration, et quiconque s'y frotte se taille quasi automatiquement une réputation de chanteur ou de chanteuse pas sérieux (alors que des albums comme Émilie Jolie, de Philippe Chatel, sont des merveilles, mais c'est un autre débat).

Hormis le fait que la musique destinée aux enfants peut relever de la plus belle forme d'art, il est également possible de savoir s'adresser aux plus jeunes tout en étant capable de parler aux adultes. À l'instar de Pierre Perret qui, lui aussi, a merveilleusement su chanter son amour du corps des femmes, la nostalgie de son enfance, dénoncer les violences faites aux femmes ou dénoncer le racisme envers les migrants, c'est un talent rare et une qualité enviable qu'Anne Sylvestre avait la chance de posséder. Et elle regrettait beaucoup que son répertoire adulte n'ait pas eu la reconnaissance que ses Fabulettes lui avaient value...

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Anne Sylvestre était bien plus qu'une chanteuse pour enfants

Articles en Relation

Anitta, reine de la pop brésilienne et nouvelle icône féministe Anitta, troisième personnalité politique la plus influente au Brésil, est devenue une icône féministe. | Capture d'écran Anitta via YouTube ...
L'influence insoupçonnée de «Dirty Dancing» sur Amy Winehouse La chanteuse Amy Winehouse, au festival de Glastonbury, le 28 juin 2008. | Ben Stansall / AFP   L'histoire d'un amour impossible bercée par...
Andrew Bird, Chilly Gonzales, Pierre Lapointe, Low: les sorties d'albums (de Noë... «Hark!» d'Andrew Bird, «A Very Chillly Christmas» de Chillly Gonzales, «Chansons hivernales» de Pierre Lapointe, «Christmas» de Low. | ...
Ce que la chanson engagée nous enseigne sur la liberté d’expression en France À travers sa musique, le groupe NTM s'attaque notamment aux idées extrémistes du Front national. | Geoffroy Van Der Hasselt / AFP Des paroles antimon...

MUSIQUE LIVE

PROMO MUSIQUE