Affiches et fresque anti-police, Eric Ciotti saisit la justice

Politique

NICE (Reuters) - Le député et président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti (Les Républicains), demande à la justice d'engager des poursuites à la suite de la publication d'affiches controversées contre la police par une branche de la CGT.

Ce proche de Nicolas Sarkozy, qui a annoncé sa plainte jeudi sur Twitter, vise également la réalisation "d'une fresque anti-police" sur un mur dans le cadre d'un festival de street art "subventionné par la commune de Grenoble" (Isère), oeuvre dont la destruction, qui était prévue, a eu lieu le 8 juillet.

"Ces publications stigmatisent l'action des forces de sécurité aujourd'hui confrontées à un niveau d'engagement particulièrement intense" écrit-il dans un courrier adressé au procureur de la République du tribunal de grande instance de Paris, lettre dont Reuters a obtenu une copie.

 


Lire la suite : Affiches et fresque anti-police, Eric Ciotti saisit la justice

Articles en Relation

Eric Zemmour et la haine télévisée Editorial du « Monde ». La retransmission sur LCI du discours du polémiste, pourtant déjà condamné pour « incitation à la haine raciale », est une i...
CNews, la télé du clash permanent Entre ses quotidiennes « Face à l’info » avec Eric Zemmour et « L’Heure des pros », la chaîne d’info en continu de Vincent Bolloré fait de la provoc...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA