Abattoirs et souffrance animale: ouverture à Alès d'un procès inédit - L'Express

Actualités

Alès - Le procès de trois employés du petit abattoir certifié bio du Vigan (Gard) et de la communauté de communes qui le gérait a débuté jeudi devant le tribunal correctionnel d'Alès, une audience inédite et emblématique sur la question de la souffrance animale.

"Ce procès est une première. Nous espérons qu'il permettra à tous d'ouvrir les yeux sur les pratiques en vigueur dans les abattoirs et les souffrances qu'elles engendrent pour les animaux", a déclaré avant l'ouverture des débats Sébastien Arsac, fondateur de l'association de défense des animaux L214.

Ce procès, qui se tient dans un petit tribunal bondé, entouré d'un important dispositif policier, fait suite à la diffusion en février 2016 d'une vidéo choc de L214, tournée en caméra cachée dans l'établissement du Vigan. 

L'association s'est portée partie civile, tout comme d'autres organisations de défense des animaux, notamment la SPA, la Fondation Brigitte Bardot et l'Alliance anti-corrida.

Les images diffusées par L214 montraient des animaux mal étourdis, égorgés ou recevant des coups répétés à la matraque électrique dans l'abattoir intercommunal. Elles avaient immédiatement suscité une vague de réprobation, quatre mois à peine après une affaire similaire, déjà révélée par L214, dans un abattoir municipal d'Alès.

 

Marc Soulier, l'un des employés du Vigan, est jugé pour avoir exercé des "sévices graves et actes de cruauté envers un animal tenu en captivité" et est passible de deux ans de prison et 30.000 euros d'amende. Il lui est notamment reproché d'avoir utilisé sans nécessité à plusieurs reprises une pince à électronarcose sur le museau de brebis.

Deux autres employés, Gilles Esteve et Nicolas Granier, sont jugés pour avoir "exercé volontairement des mauvais traitements" sur des animaux captifs: coups de pied à des bovins ou coups d'aiguillon électrique à la tête d'un porc notamment.

La communauté de communes du Pays viganais, représentée par son président Roland Canayer, devra quant à elle répondre de plusieurs infractions à la règlementation sur l'abattage des animaux.


Lire la suite : Abattoirs et souffrance animale: ouverture à Alès d'un procès inédit - L'Express


Articles en Relation

Réagir sans surréagir face à votre ado accro aux jeux vidéo Les jeux vidéo, dès lors qu'ils sont pratiqués dans des usages sains, présentent un certain nombre d'atouts. | Stillness InMotion via Unsplash E...
Diego Maradona est mort : "el Pibe de Oro", génie indomptable L’ancien footballeur argentin Diego Armando Maradona, champion du monde en 1986, est décédé ce mercredi 25 novembre. Il venait tout juste de fêter ses...
Il n'y a que trois moyens de rater son grand oral du bac. Sinon, voici comment l... Le talent d'orateur n'est pas un don inné. | Capture d'écran Mythes & Légendes Anciennes via YouTube On peut avoir les raisonnements le...
Non, la Vegan Society ne demande pas la fin des biscuits en forme d'animaux Le tweet a été cité près de 5.000 fois, avec à chaque fois des commentaires désobligeants envers les vegans et les antispécistes. | via Open Food Fact...
Science décalée : comment détecter une personne qui ment par SMS ? Comment savoir si le contenu d'un texto ou d'un message sur un réseau social est tout à fait vrai ? Bien qu'il y ait peu d'indices, une réponse plus t...
Manger de la viande de gorille cultivée en laboratoire, est-ce éthique? Manger des animaux sans les tuer est désormais envisageable. | Ingo Stiller via Unsplash La science est sur le point de soustraire la mort ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA