À qui bénéficie vraiment le «Viagra pour femmes»?

Santé

Brémélanotide, vendu sous le nom de la marque Vyleesi, est considéré par les États-Unis comme un traitement adapté à un «besoin médical non satisfait». | Danilo Alvesd via Unsplash

En 2019, l'agence américaine des médicaments approuvait un booster de libido en piqûre. Mais une récente étude jette le doute sur sa réelle utilité sur le désir sexuel féminin.

À l'automne 2016, la sexothérapeute et chercheuse Leonore Tiefer baissait le rideau de la New View Campaign, une organisation qu'elle avait fondée pour lutter contre «la médicalisation du sexe», comme elle l'appelle –soit peu ou prou les efforts de l'industrie pharmaceutique pour définir les variations de la sexualité et les problèmes sexuels comme des problèmes médicaux nécessitant une solution médicamenteuse.

Seize ans durant, le groupe s'était battu contre l'implication de l'industrie dans la recherche sur le sexe, et notamment contre la promotion d'un médicament destiné à stimuler les pulsions sexuelles des femmes.

New View Campaign a organisé des conférences, ses membres ont rédigé des articles et témoigné devant la Food and Drug Administration (FDA), agence américaine chargée du contrôle des denrées alimentaires et des médicaments commercialisés aux États-Unis. Sa campagne figurait en bonne place du documentaire Orgasm Inc et promouvait une vidéo sagace (même si hors sujet) conseillant aux femmes de «mettre cette pilule rose à la poubelle», en référence à la flibansérine (Addyi), médicament pour la libido féminine à l'époque en cours d'approbation par la FDA.

«Faire un peu de bruit»

New View peut se targuer de quelques succès: la FDA n'a pas approuvé un patch de testostérone censé stimuler la libido des femmes, au motif que les minces avantages du patch ne compensaient pas ses risques, et l'agence a rejeté deux fois la flibansérine pour la même raison.

Mais en août 2015, l'agence allait faire volte-face et approuver le «Viagra rose». «J'ai eu le sentiment que nous avions dit tout ce que nous avions à dire», commente Tiefer au sujet de la fin de sa campagne. Des militants prédisent que l'approbation de la FDA sera demandée pour d'autres médicaments ciblant la libido féminine, mais le groupe a estimé qu'il n'y avait rien à faire pour l'arrêter. «Quel que soit le nombre de médicaments supplémentaires mis sur le marché, ça sera du pareil au même», ajoute-t-elle.

Et en effet, quatre ans plus tard, le calme était de mise lorsque la FDA approuvait la brémélanotide (Vyleesi), un médicament pour la libido que les femmes doivent s'injecter dans le ventre ou dans la cuisse au moins quarante-cinq minutes avant un rapport sexuel. Avec des résultats loin d'être impressionnants: les femmes qui avaient reçu le médicament n'avaient pas consigné d'événements sexuels plus satisfaisants que celles qui avaient eu une injection placebo, et elles n'avaient obtenu qu'un score légèrement meilleur sur les mesures du désir. En outre, quatre femmes sur dix ayant reçu la substance active allaient rapporter des nausées.

«Il n'y a vraiment pas eu d'opposition en 2019», déclare Tiefer, en référence à sa personne mais aussi à d'autres opposants à l'approbation de la flibansérine. «Sous une forme ou sous une autre, on était tous atteints d'une fatigue du Viagra rose».

En mars dernier, le Journal of Sex Research publiait une analyse mettant en doute la méthodologie des deux études clés sur la brémélanotide. Son auteur, Glen Spielmans, professeur de psychologie à la Metropolitan State University du Minnesota, y accuse les chercheurs financés par l'industrie d'avoir sélectionné des résultats favorables. Revigorée par ce nouveau papier, Tiefer a contacté quelques collègues partageant les mêmes idées pour «faire un peu de bruit».

Pour justifier l'approbation des médicaments pour la libido féminine, la FDA se réfère souvent au «besoin médical non satisfait». Mais les scientifiques sont farouchement divisés sur la question du nombre de femmes en manque de libido, et sur la manière de les aider au mieux. Si l'on en croit la publicité pour Vyleesi, les femmes américaines souffriraient d'une épidémie de libido en berne. Selon son site, 6 millions de femmes préménopausées –soit une sur dix– auraient un désir sexuel faible.

Frigides et nymphomanes
n'existent pas

La littérature scientifique n'étaye pas l'idée d'une déficience sexuelle touchant des millions de femmes, affirme Tiefer, dont la longue carrière inclut plus de trois décennies de professeur associé de psychiatrie clinique à la faculté de médecine de l'université de New York. «Il n'y a pas de norme pour définir ce qu'est un désir sexuel normal», ajoute-t-elle, soulignant que le désir varie considérablement et dépend fortement de la situation personnelle et de la culture de la femme concernée. Après tout, rappelle-t-elle, au XIXe siècle et au début du XXe siècle, certains médecins diagnostiquaient de la nymphomanie chez les femmes jugées sexuellement trop friandes.

Tous ceux à qui j'ai parlé s'accordent à dire que l'extinction de l'étincelle qui embrasait le plaisir sexuel est un problème réel et pénible. Certains médecins m'ont dit qu'ils étaient heureux de disposer d'options médicamenteuses pouvant raviver le désir perdu d'une femme....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - À qui bénéficie vraiment le «Viagra pour femmes»?

Articles en Relation

Ce que fait vraiment le Covid à votre pénis (et c'est pas joli joli) Le Covid est déstabilisant et impose un gros stress, ce qui peut provoquer dysfonctionnements érectiles ou baisses de libido. | Behrouz Mehri / A...
Le Confinement ou l'âge d'or de la Masturbation La masturbation, activité tout à fait compatible avec le télétravail. | Deon Black via Unsplash Dans cette période sacrément morose, il n'y a vr...
Pourquoi il faut lutter contre les préjugés sur les sextoys Uniquement réservés aux femmes, énormes et carrément suggestifs, faibles palliatifs pour célibataires endurci.e.s, … les préjugés sur les jouets sexue...
Comment atteindre l'orgasme clitoridien ? Très sensible, le clitoris peut vous emmener loin quand il est apprivoisé. Pour cela, il convient de le manipuler avec douceur. Le clitoris est souve...
Combien de temps un rapport sexuel dure-t-il en moyenne ? C'est la question que la plupart d'entre nous s'est déjà posée au moins une fois, ou une centaine. Combien de temps un rapport sexuel dure-t-il e...
Regarder du porno nuit-il à la santé mentale? La fréquentation de certains sites pornographiques a augmenté pendant le premier confinement. | Shane uchi via Unsplash Cinq spécialistes répondent. ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA