À Biarritz, l'Hôtel du Palais s'est refait une beauté

Vie Pratique

Vue extérieure de l'Hôtel du Palais. | Hôtel du Palais

L'édifice à la façade impressionnante est debout depuis des décennies, balayé par les vents, les intempéries, le sel, la chaleur. Il lui fallait une bonne rénovation avant de faire le plein de touristes, quand la crise sanitaire le permettra.

Devenu un grand hôtel de classe internationale au début du XXe siècle, l'ancienne villa d'Eugénie de Montijo, épouse de Napoléon III, a beaucoup contribué au rayonnement planétaire de Biarritz, rivale de Deauville, de Cannes, de La Baule, de Saint-Tropez dans la géographie très française des villes de vacances, de fêtes et de mondanités: douze restaurants et quatre hôtels à Biarritz dans le Michelin 2021.

L'océan bleuté au tintamarre constant qui longe la cité chère au marquis d'Arcangues, bienfaiteur de Biarritz, reste le joyau marin de la capitale du surf et de la douceur de vivre qui a préservé son architecture et son aura.

Promu Palace de France en 2011 et Entreprise du patrimoine vivant en 2012, le palace ocre et blanc où s'élevait la villa de l'empereur et d'Eugénie (20 hectares) appartient à la ville biarrote depuis les années 1980. Ce fut à l'initiative ô combien visionnaire de Jean-Louis Leimbacher, ex-directeur général du grand hôtel, qui réussit à persuader le maire Didier Borotra de prendre en charge le destin et l'avenir du Palais, le bien nommé.

À l'Hôtel du Palais, le lounge. | Maïté Photo

À l'époque, le palace bien situé sur la Grande Plage était en sursis, en quasi-faillite, peu fréquenté hors saison (fermé), il était question de vendre le splendide bâtiment par appartements. La cité balnéaire avait perdu sa magie, son image de reine de la côte basque.

Par chance, la population biarrote a manifesté son vœu, son souhait ardent de conserver le Palais en l'état comme le phare hôtelier de la cité chère à Victor Hugo, à Igor Stravinsky, à Sacha Guitry, au duc et à la duchesse de Windsor, à l'écrivain François-Régis Bastide (prix Femina avec Les Adieux en 1956), à Maurice Ravel et à l'humoriste Jacques Martin qui a vécu ses derniers jours face à l'océan, émouvant dénouement.

Il faut bien voir que la ville côtière a suscité l'attirance, l'engouement vif à la belle saison du gotha international: la reine Victoria, Alphonse XIII, Oscar II roi de Suède, Léopold II de Belgique, le roi Edouard VII, l'impératrice Sissi et plus près de nous le comte de Paris qui ont adopté, promu Biarritz et lancé la station basque au sein du corpus des villégiatures dans le vent.

Le climat sain, les bains de mer, les pique-niques, les feux d'artifice, les somptueuses villas à étages, la plage de sable fin, les bals, la Café Society ont fait de Biarritz un lieu de prédilection pour les plaisirs du savoir-vivre, l'élégance des manières et la jet-set de l'après-guerre jusqu'aux années 2000. Coco Chanel, Frank Sinatra, Gary Cooper, Barbra Streisand, la belle clientèle française ont installé Biarritz dans le top des villes de vacances à la mode....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - À Biarritz, l'Hôtel du Palais s'est refait une beauté

Articles en Relation

Deux adresses haut de gamme à ne pas rater dans les Bouches-du-Rhône Entre ciel et mer, Le Petit Nice propose des plats de poissons issus d'une pêche durable. | Gérald Passédat  Direction les hôtels-restaurants Le...
Au Château historique de Fonscolombe, l'art de vivre en Provence Le Château de Fonscolombe, à deux pas d'Aix-en-Provence. | Antoine Schramm  Pendant des siècles, l'édifice, devenu hôtel-restaurant-spa, a ...
La Provence, reine des vacances en France À l'Oustau de Baumanière, entre la pizza et la pissaladière. | Virginie Ovessian Photographe  L'Oustau de Baumanière, La Cabro d'Or et Le Prieur...
La Bonne Étape, le bonheur en Provence Le Relais & Châteaux La Bonne Étape. | labonneetape Ce Relais & Châteaux étoilé au Michelin est une étape de gueulardise et d'amitié. D'un r...

VIATOR ACTIVITES

BONNES AFFAIRES