15 films à voir si vous êtes en manque de sexe pendant le confinement

Erotique

otre lit restant tragiquement froid, notre liste vous aidera à faire passer le temps avant d'espérer reprendre une sexualité collaborative digne de ce nom. | Victoria Heath via Unsplash

Cette sélection ne concerne pas les longs-métrages qui contiennent les scènes de sexe les plus explicites mais ceux dont chaque plan transpire le cul et la passion: un bouillon de désir.

Depuis le début du confinement, tout est à l'arrêt: l'économie, les cours, les bars, mais aussi votre vie sexuelle. Pour celles et ceux qui n'ont pas le luxe d'être cloîtré·es avec l'objet de toutes leurs attentions, l'abstinence en quarantaine peut paraître lourde à supporter, et vos inbox Bumble ont beau se remplir de messages d'inconnu·es, votre lit reste tragiquement froid. Pour faire passer le temps avant d'espérer reprendre une sexualité collaborative digne de ce nom (parce que tout·e seul·e on peut s'amuser aussi), nous avons dressé pour vous une liste d'œuvres 100% chaudes du slip. Petite précision: il ne s'agit pas forcément des films qui contiennent le plus de scènes de sexe ou d'images explicites –si c'est ça que vous cherchez, Love et Nymphomaniac sont sur Netflix, et Pornhub est en accès libre.

Non, les films dont nous voulons parler ici, ce sont des films dont chaque plan transpire le cul et la passion, des films qui bouillonnent de désir, qui sont en chien, bref, des films qui ont LA DALLE. Parfois, ils parlent explicitement et précisément de sexe, parfois pas du tout. Mais ce qu'ils ont en commun avec nous autres célibataires confiné·es, c'est un désir dévorant et inextinguible.

«Mademoiselle»

Dans Mademoiselle, tout le monde est en chien, mais personne autant que les deux héroïnes, Sook-hee et Hideko. Adapté d'un roman de Sarah Waters, le film suit un triangle amoureux érotique et tordu dans la Corée des années 1930. Sook-hee, une jeune voleuse, se fait embaucher comme servante chez la riche Hideko dans l'espoir de l'arnaquer. Mais entre les deux femmes, une connexion se développe rapidement, et l'allégeance de Sook-hee devient de moins en moins nette.

Mademoiselle est un film de faux-semblants, criblé de rebondissements qui vous laisseront sur vos gardes jusqu'à la dernière seconde. Mais c'est surtout un film au style luxuriant dont chaque plan semble infusé de désir: si vous n'aviez jamais envisagé le potentiel érotique des dés à coudre, Mademoiselle vous fera vite changer d'avis. Derrière l'ardeur charnelle des deux héroïnes, mais aussi celle, plus sinistre, de tous les hommes qui les entourent, le film de Park Chan-wook crée aussi de nombreux moments de poésie et de romantisme à couper le souffle.

Disponible sur Canal+.

«Shortbus»

Le film de John Cameron Mitchell s'ouvre sur un jeune homme seul chez lui, en pleine journée, en train de pratiquer (ou au moins, d'essayer) une autofellation –exactement le genre d'initiative qui pourra en inspirer certains à l'heure du confinement. Mais les scènes de sexe graphiques de Shortbus, et elles sont nombreuses, ne se contentent pas juste de nous émoustiller. Elles nous font aussi comprendre le rôle que la sexualité joue dans chaque strate de nos vies; la manière dont elle se répercute sur notre santé mentale, notre estime de soi et notre rapport au monde. Chaque habitant·e de New York dépeint·e dans le film a ses préférences, ses frustrations, ses interrogations et ses complexes. Le film kaléidoscopique de John Cameron Mitchell les traite tou·tes avec bienveillance.

Disponible sur Canal+ ou UniversCiné.

«Portrait de la jeune fille en feu»

Les gens qui pensent que ce film est «trop froid» sont sans doute les mêmes qui ne voient pas l'intérêt des préliminaires. Lorsqu'il est attentif, un long regard peut donner beaucoup plus chaud qu'une énième scène de sexe explicite, et Portrait de la jeune fille en feu, en stimulant nos yeux et notre imagination, l'a bien compris. C'est l'histoire d'une passion qui monte, lentement, entre une artiste (Noémie Merlant) et la femme (Adèle Haenel) qu'elle est chargée de peindre en secret.

 

Tout en saluant de grands films d'amour comme La Leçon de piano et Titanic, Céline Sciamma réinvente le langage amoureux et les codes de la sensualité. Chez elle, chaque silence, chaque regard, chaque flamme qui crépite et chaque coup de pinceau se charge d'intensité et de désir. Un amour puissant et égalitaire entre deux femmes, qui fait déjà partie des plus beaux de l'histoire du cinéma.

Disponible sur UniversCiné.

«Take This Waltz»

Margot (Michelle Williams) est parfaitement heureuse avec son mari Lou (Seth Rogen). Pourtant, lorsqu'elle rencontre Daniel lors d'un voyage professionnel, elle commence à avoir très chaud –et nous aussi, puisqu'il est joué par Luke Kirby, briseur de cœurs professionnel récemment aperçu dans The Marvelous Mrs. Maisel. Tout cela se complique encore plus lorsqu'elle réalise que Daniel vient d'emménager… juste en face de chez elle. Avec une infinie bienveillance et un sens très maîtrisé de la tension sexuelle, Sarah Polley explore le désir de plus en plus fort de Margot, et son déchirement entre les deux hommes. Le film atteint des sommets d'érotisme, notamment lorsque Daniel explique doucement à l'héroïne tout ce qu'il lui ferait s'il pouvait coucher avec elle. Un regard rare sur le désir féminin dans toute sa complexité.

Disponible sur Orange, TF1 et Apple.

«Stoker»

Oui, c'est le deuxième thriller de Park Chan-wook dans cette liste, mais ce n'est pas de notre faute si le Coréen maîtrise si bien le langage de la tension sexuelle. Dans son seul film anglo-saxon, inspiré librement de L'Ombre d'un doute de Hitchcock, le cinéaste explore la fascination malsaine (mais très émoustillante) entre une adolescente et son oncle. India (Mia Wasikowska) mène une existence froide et étriquée dans la grande demeure qu'elle partage avec sa mère (Nicole Kidman). Lorsque son oncle (le magnifique Matthew Goode) débarque et décide de s'installer avec elles, India se méfie, mais ne peut réprimer une certaine attirance.

 

Ce qui excite la jeune femme, on le comprend rapidement, c'est surtout leur goût commun pour la violence: avec une montée progressivement délicieuse de la tension, Stoker est le récit initiatique d'une psychopathe en puissance. Certes, c'est tordu, mais c'est aussi très hot.

Disponible sur Canal+ ou Apple.

«Diary of a Teenage Girl»

Quoi de plus turbulent que la sexualité naissante d'une adolescente? Surtout lorsque cette sexualité est prise en main par un homme plus âgé, une expérience tristement banale pour beaucoup de jeunes femmes. C'est ce thème épineux qu'explore la réalisatrice Marielle Heller, avec l'histoire de Minnie, une adolescente curieuse qui se rapproche de plus en plus du petit-ami de sa mère (Alexander Skarsgård), dans les années 1970 à San Francisco. Fine observatrice des rapports humains, la cinéaste parvient à maintenir un équilibre fragile, nous montrant à la fois tout le pouvoir d'excitation que cet homme plus âgé représente pour l'héroïne, mais aussi la dimension malsaine de leur relation. Un récit d'apprentissage sexuel frontal et sans jugement.

Disponible sur YouTube, Apple ou TF1....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - 15 films à voir si vous êtes en manque de sexe pendant le confinement

Articles en Relation

La mère d'Emilie se tape son futur gendre - Histoire Erotique Christine, la mère d'Emilie est allé réveiller son futur gendre mais quand elle le surprend endormi dans son lit, elle ne peut résister à l'appel de l...
À quand un film ou une série sans scène de cul? Je baise, tu baises, nous baisons tous. | Jean Koulev via Flickr Quel besoin de nous montrer ces fausses étreintes où deux partenaires se chevauchent...
Claire et ses coquines confidences - Histoire Erotique Claire quel joli prénom n'est-ce pas ? Et bien me croirez si je vous dit qu'en plus d'être très jolie et très joueuse cette belle coquine m'a contact...
J’ai trompé mon mari pour la première fois de ma vie - Histoire Erotique Je m’appelle Julie. Je suis une femme de 32 ans, mariée avec Carl 33 ans et on a deux enfants. Je n’ai jamais été obsédée sexuellement ni eu envie d...
Histoire vraie chez le Docteur - Histoire Erotique BonjourJe m’appelle Sophie et je voudrai vous raconter mon histoire qui est vraie J’ai 45ans, suis pas très grande ,mince, une petite poitrine . Les ...
La pornographie, un art omniprésent à Pompéi La pose du «cheval érotique», fresque du lupanar de Pompéi. | Wikimedia Commons À Pompéi, les tavernes, les bains publics et les bordels ét...

RENCONTRE COQUINE

RENCONTRE DISCRETE


LIVE CAM