15 adresses parisiennes pour fêter la réouverture des restaurants

Vie Pratique

Chez Guy Savoy à la Monnaie de Paris, le homard-carottes, jus de homard et sarrasin torréfié. | Laurence Mouton 

Le moment tant attendu par les gastronomes est arrivé: depuis le 15 juin, les établissements de la capitale peuvent à nouveau accueillir leur clientèle en salle.

Les tables historiques

La Tour d'Argent

Réanimé par André Terrail, le fils élevé dans le sérail de Claude Terrail, soixante ans gardien de La Tour d'Argent, le plus ancien restaurant de France (1582, selon la légende) a évolué sous l'impulsion de chefs de talent.

Ex-double étoilé à Beaulieu-sur-Mer (Alpes-Maritimes) et MOF 2004, Yannick Franques a maintenu le fameux caneton numéroté en plusieurs versions à la carte et ajouté des poissons nobles (turbot, langoustines et bar de ligne): de la haute cuisine.


À La Tour d'Argent, les asperges avec son œuf mystère au comté. | La Tour d'Argent

Ce qui est inoubliable, c'est la vue spectaculaire sur Notre-Dame, la Seine et l'île Saint-Louis –le Paris de toujours. Service à l'ancienne, visite de la cave aux 300.000 bouteilles.

Le déjeuner à 105 euros est une affaire, le dîner est bien plus coûteux: 350 euros pour une fête du palais et des yeux.

Carte de 250 à 350 euros.

17, quai de la Tournelle - 75005 Paris. Tél.: 01 43 54 23 31. Fermé dimanche et lundi. Voiturier.

Pierre Gagnaire

Est-ce le plus grand cuisinier de France? Il s'agit en tout cas d'un créateur hors norme, un fascinant compositeur de plats jamais dégustés nulle part: la langoustine en cinq versions, une blanquette de veau d'anthologie et le grand dessert d'une folle inventivité. La cuisine de demain?

Chez Pierre Gagnaire, le tempura de langoustine. | Marco Strullu

Menus au déjeuner à 98 ou 160 euros, et 325 euros au dîner. Carte de 250 à 350 euros.

6, rue Balzac - 75008 Paris. Tél.: 01 58 36 12 50. Réouverture à la mi-septembre pour cause de travaux de rénovation.

Le Grand Véfour

Inventé sous le Directoire, Bonaparte était un client fidèle, le chef Jean Véfour a transformé en 1830 le café en une table d'élégance, au décor éblouissant de beauté.


Au Grand Véfour, la courgette fleur farcie de ricotta et pignons de pin, caviar osciètre prestige. | Le Grand Véfour

En 2011, le Savoyard Guy Martin acquiert le Grand Véfour, où il envoie une partition moderne, goûteuse et variée: délicates ravioles de foie gras aux truffes, parmentier de queue de bœuf.

Déjeuner dans la lumière du jour à conseiller (115 euros), le soir menu à 315 euros, mais quel beau dîner historique!

17, rue de Beaujolais - 75001 Paris. Tél.: 01 42 96 56 27. Fermé samedi et dimanche.

L'Arpège

Le festival végétal du maître Alain Passard, voilà un chef à nul autre pareil. On vit le défilé des assiettes légumières: le tartare de betterave, les ravioles potagères et le superbe poisson du jour composent un ensemble jamais vu ailleurs. Sans rival dans la galaxie des trois étoiles.

À l'Arpège, les pétales de radis d'automne. | Karine Castro

Menus au déjeuner à 185 euros, et 340 euros. Carte de 280 à 320 euros.

84, rue de Varenne - 75007 Paris. Tél.: 01 47 05 09 06. Fermé samedi et dimanche....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - 15 adresses parisiennes pour fêter la réouverture des restaurants

 

 

Articles en Relation

Rendez-nous nos restaurants, nos bistrots et nos brasseries! Au Dôme Montparnasse, la sole meunière. | Gourmets & Co  Le bistrot français n'est pas la panacée, mais la privation de sorties gourmandes à...
10 terrasses parisiennes pour ravir les gastronomes Terrasse de l'Apicius, dans le VIIIe arrondissement. | Romain Laprade  Une sélection de tables de qualité pour retrouver la joie d'aller au rest...
Vive effervescence dans la bonne restauration parisienne À La Fontaine Gaillon, le foie gras poêlé parfumé à la myrrhe | © Maxime Ledieu  De chouettes adresses à garder sous le coude. Marc Veyrat, pro...
10 autres terrasses parisiennes pour ravir les gastronomes La terrasse du restaurant du Palais Royal. | Philip Chronopoulos  Une nouvelle sélection de tables de qualité pour retrouver la joie d'aller au ...
Qu'est-ce qu'un restaurant médiocre? Au restaurant Dessirier, le vol-au-vent au homard, coquillages et crustacés | ©restaurantDessirier  On a (malheureusement) trouvé un exemple. V...
La seconde vie de l'auberge étoilée de Paul Bocuse Paul Bocuse. | Stéphane de Bourgies  Dépoussiérer, repenser la carte, imposer des plats nouveaux, c'est ainsi que le restaurant mondialement cél...

PLUS D'ARTICLES

VIATOR ACTIVITES

BONNES AFFAIRES