10 autres terrasses parisiennes pour ravir les gastronomes

Vie Pratique

La terrasse du restaurant du Palais Royal. | Philip Chronopoulos 

Une nouvelle sélection de tables de qualité pour retrouver la joie d'aller au restaurant après des semaines de confinement.

Le restaurant du Palais Royal

À cinquante mètres du Grand Véfour de Guy Martin, dans le quartier historique de Colette et de Jean Cocteau, ce beau restaurant logé sous les arcades anciennes bénéficie d'une délicieuse terrasse ouverte sur les arbres du jardin royal.

Le site est bien préservé, enchanteur, d'autant que le groupe Evok a choisi le bon chef Philip Chronopoulos, passé par l'Arpège d'Alain Passard et le laboratoire culinaire de Joël Robuchon (trois ans), qui l'a promu chef de l'Atelier Étoile, pas rien (soixante plats).

Comme il l'a vu faire par le maître poitevin, ce jeune chef respecte les produits et mitonne des assiettes aux trois saveurs, pas plus, comme le tartare de veau au citron, carotte et jalapeño, le cabillaud à l'artichaut, tomate et fèves enrichi par une sauce parfumée, et la pêche, sa glace et un biscuit ou la fraise à la rhubarbe et hibiscus. Ce menu du déjeuner est épatant (57 euros).


Au restaurant du Palais Royal, la noix de ris de veau dorée, salsifis, câpres et raisins blonds. | Philip Chronopoulos

Sur la carte, le homard au maïs, verveine et citronnelle (48 euros), le turbot aux courgettes, basilic et citron (69 euros) et le porcelet aux cerises, oignons, amarante et fenouil (65 euros). Un registre brillant de cuisine élégante, goûteuse et vraie.

Ce chef précis, jamais absent, ira loin: cet ensemble court, bien concis (douze plats, trois desserts), reflète une main habile et un artisanat maîtrisé. L'étoile est archi-méritée. Service de haute maison.

Menus au déjeuner à 55 euros, dégustation (six assiettes) à 162 euros. Carte de 120 à 140 euros.


Au restaurant du Palais Royal, le canard de Challans aux épices. | Philip Chronopoulos

110, galerie de Valois - 75001 Paris. Entrée par le jardin. Tél.: 01 40 20 00 27. Fermé dimanche et lundi. Voiturier.

L'Avant-Comptoir du Marché

Ce bistrot à l'ancienne, inventé par le Béarnais Yves Camdeborde, propose une palette de charcuteries qui ont bercé son enfance de cuisinier de là-bas: la terrine de boudin, le pâté noir de Bigorre, les ravioles de cochon, les tripes au parmesan, le pied de porc et le burger de cochon restituent des nourritures paysannes, rustiques, goûteuses qui ont un franc succès.


À l'Avant-Comptoir du Marché, la coquille Saint-Jacques. | Yves Camdeborde

Certaines pendent du plafond, d'autres sont cuites devant vous, les noix de Saint-Jacques vendues à l'unité (5 euros), et l'on se rassasie sur le trottoir, assis sur des chaises et des tabourets. Du jamais vu à Saint-Germain-des-Prés, à quelques pas du fameux Comptoir où l'on sert dehors à la bonne franquette.

À l'intérieur, l'Avant-Comptoir abrite l'un des meilleurs menus au dîner (60 euros). Camdeborde a été dans sa jeunesse le second de Christian Constant au Crillon, deux étoiles dans ce palace légendaire de la place de la Concorde; il est devenu un maître de la bistronomie.

Carte de 20 à 35 euros.


Charcuteries à l'Avant-Comptoir du Marché. | Yves Camdeborde

14, rue Lobineau - 75006 Paris. Pas de téléphone. Ouvert 7 jours/7.

Breizh Café Paul Bert

En face du Chardenoux de Cyril Lignac, Bertrand Larcher, créateur de la chaîne de tables bretonnes, a lancé en 2019 une charmante succursale d'angle dotée d'une terrasse très plaisante.

On retrouve ici l'éventail délicieux de crêpes, celle farcie au jambon breton et œuf bio, la plus vendue (12 euros), la galette au hareng fumé, pommes de terre et crème fraîche (14,50 euros), la crêpe à l'andouille de Guémené, oignon, crème de moutarde (16,50 euros) et la bretonne à la poitrine grillée (14,50 euros). Un éventail sidérant de créativité.


Au Breizh Café, la galette au magret de canard, butternut, topinambour, œuf bio miroir et crème fraîche. | Breizh Café

Au dessert, la crêpe beurre-sucre au yuzu (5,80 euros), la diabolique crêpe au Grand Marnier (14,50 euros), la briochine à la banane poêlée, caramel (6,50 euros). Cidre breton fruité de Jehan Lefèvre. Les enfants sont enchantés et leurs parents aussi. Bonnes adresses de vérité et additions aimables.


Au Breizh Café, la crêpe à la banane, chocolat Valrhona, glace à la vanille et crème fouettée. | Breizh Café

23, rue Paul-Bert - 75011 Paris. Tél.: 01 42 78 27 49. Et dans le IIIe arrondissement, le Breizh Café Marais: 109, rue Vieille-du-Temple. Tél.: 01 42 72 13 77. Pas de fermeture.

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - 10 autres terrasses parisiennes pour ravir les gastronomes

 

Articles en Relation

10 terrasses parisiennes pour ravir les gastronomes Terrasse de l'Apicius, dans le VIIIe arrondissement. | Romain Laprade  Une sélection de tables de qualité pour retrouver la joie d'aller au rest...
Rendez-nous nos restaurants, nos bistrots et nos brasseries! Au Dôme Montparnasse, la sole meunière. | Gourmets & Co  Le bistrot français n'est pas la panacée, mais la privation de sorties gourmandes à...
15 adresses parisiennes pour fêter la réouverture des restaurants Chez Guy Savoy à la Monnaie de Paris, le homard-carottes, jus de homard et sarrasin torréfié. | Laurence Mouton  Le moment tant attendu par les ...
Qu'est-ce qu'un restaurant médiocre? Au restaurant Dessirier, le vol-au-vent au homard, coquillages et crustacés | ©restaurantDessirier  On a (malheureusement) trouvé un exemple. V...
Vive effervescence dans la bonne restauration parisienne À La Fontaine Gaillon, le foie gras poêlé parfumé à la myrrhe | © Maxime Ledieu  De chouettes adresses à garder sous le coude. Marc Veyrat, pro...
Des menus de restaurants étoilés à déguster pendant le confinement Volaille rôtie à l'ail noir, mousseline d'artichauts au beurre noisette, sauce aux herbes fortes. | lesergentrecruteurparis  Une sélection de ta...

VIATOR ACTIVITES

BONNES AFFAIRES