En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

YouTube aurait pu être une page blanche, elle est le reflet des pires stéréotypes sur le genre

Internet

Les filles les plus suivies parlent mode et beauté tandis que les garçons sont surreprésentés dans le domaine des jeux vidéo ou de la science. Décryptage de la division techno-genrée de la plateforme vidéo de Google.

Sur YouTube aussi, le sexisme a la vie dure. La visibilité apparaît alors comme le premier signal des inégalités existantes sur la plateforme de partage de vidéos en ligne. Il n'y a qu'à s'arrêter au nombre de femmes et d'hommes qui l'utilisent. Le rapport serait de 46/54%. Là où le bât blesse, c'est que les femmes qui figurent dans le top 50 des chaînes les plus vues dans le monde se font rares. La première d'entre elles, la Mexicaine Yuya, n’arrive qu’à la 28e place –hors comptes d'artistes ou émissions télé. Dans le top 100, elles ne sont au total qu'une dizaine.

En France, le haut de ce classement est là encore très masculin et fait la part belle aux jeunes humoristes tels Cyprien, Norman, Rémi Gaillard ou encore Mister V. La première youtubeuse, Natoo occupe la 9e place mais demeure bien isolée, ses consœurs se comptant sur les doigts de la main. Malgré ses plus de 3 millions d'abonnés, la très populaire EnjoyPhoenix, connue pour ses vidéos «girly» (de très bonne qualité), n'arrive qu'en 17e position. 

Un espace d'expression genré

Outre les considérations quantitatives, c'est aussi le contenu des vidéos qui pose question. Alors que YouTube offre à ses utilisateurs une liberté créative totale, force est de constater que de nombreux schémas sociaux y sont reproduits à l'identique. Voire en pire. «Une étude des sujets et des vues montre que les pires clichés sexistes sont reproduits sur le site», expliquait il y a quelques jours un article du magazine Maze consacré aux représentations des femmes sur YouTube. 

La populaire Yuya, dédie ses vidéos à des thématiques féminines ou considérées comme telles: maquillage, beauté et bien-être. Sa dernière production? «Comment je survis pendant mes règles?» Ses vidéos les plus populaires? Des tutos make-up ou des témoignages sur ses expériences capillaires.

À son image, les «influenceuses» qui réussissent sont, pour l'immense majorité, des filles qui parlent de trucs de filles, à destination d'autres filles. Les garçons, eux, sont surreprésentés dans les secteurs de la tech, du gaming ou, comme mentionné plus haut, de l'humour. Autant de champs d'intérêt et registres perçus comme masculins.

Une reproduction des codes patriarcaux

Plus qu'une simple répartition des goûts en fonction du sexe, les tutos vidéo diffusent des dogmes patriarcaux dans lesquels les youtubeuses endossent le rôle d'«initiatrices au savoir-être féminin», comme l'a expliqué Béatrice Guillier, auteure d'études sur les vidéos «Do it yourself» (DIY) en France, lors d'un colloque sur le sujet organisé ce mois-ci à Tours. Sur 30 vidéos d'«influenceurs» –dont 18 étaient des vidéos de mode ou beauté–, cette dernière a constaté que les tutoriels faits par des filles portaient surtout sur des sujets liés à la sphère privée, les cantonnant au foyer.

Lire la suite sur Slate.fr - YouTube aurait pu être une page blanche, elle est le reflet des pires stéréotypes sur le genre

Articles en Relation

Le docu qui veut motiver plein de femmes à se lancer sur YouTube Pourquoi sur YouTube les femmes n'ont-elles pas autant de succès que les hommes ? Sur le top 100 des chaînes francophones, les meufs sont les grandes...
YouTube, eldorado des prédateurs sexuels Des milliers de vidéos d'enfants, disponibles en quelques clics sur YouTube, tombent parfois entre les mains d'adultes mal intentionnés. A la fin de ...
Logan et Jake Paul, les frères qui repoussaient toujours plus loin le drame sur ... Les deux frères, stars américaines des réseaux sociaux, mettent leurs querelles, et leurs fans avec, au cœur de leur stratégie marketing, pour mieux r...

FOTOLIA BANQUE D'IMAGES

Fotolia  

PARTENAIRES INTERNET