Y a-t-il un lien entre médicaments anti-infectieux et troubles alimentaires ?

Sociétés

Une étude révèle que les adolescentes victimes d'infections graves ou répétées dans leur enfance ont un risque accru de devenir anorexique ou boulimique.

Les adolescentes qui ont été touchées par des infections graves ou répétées durant leur enfance courraient plus de risques de développer des troubles alimentaires, selon une étude publiée dans la revue JAMA Psychiatry.

Menée par une équipe de recherche internationale, cette enquête s'appuie sur le suivi de près de 500.000 filles, toutes nées au Danemark entre 1989 et 2006. Les scientifiques ont enregistré toutes leurs ordonnances prescrivant des antibiotiques ou d'autres médicaments anti-infectieux, ainsi que l'historique de leurs hospitalisations pour infections jusqu'en 2012.

Raisons encore inconnues

D'après les recherches, 4.240 diagnostics de troubles de l'alimentation ont été enregistrés pendant la période de contrôle. Comparées aux jeunes femmes qui n'avaient jamais été hospitalisées, celles qui l'avaient été présentaient 22% de risques supplémentaires de développer une anorexie, 35% de développer une boulimie et 39% d'être affectées par d'autres troubles alimentaires.

Plus une adolescente était touchée par une maladie infectieuse ou hospitalisée, plus les risques de développer un trouble alimentaire étaient élevés.

Il s'agit ici d'une étude d'observation, qui ne permet pas de déterminer l'origine de ces risques liés à la prise de médicaments anti-infectieux. L'équipe scientifique reconnaît que d'autres mécanismes, tels que des facteurs génétiques, le stress, ou encore l'anxiété, pourraient augmenter le risque de troubles de l'alimentation et d'infections, rapporte le New York Times.

Si les raisons exactes sont encore inconnues, d'éventuelles pistes ont été soulignées. «Il se pourrait que les agents anti-infectieux perturbent les microbes dans l'intestin. Changer le microbiome pourrait affecter les comportements via la connexion de l'intestin au cerveau par le nerf vague», explique Lauren Breithaupt, coautrice de l'étude et chercheuse à Harvard.


Lire la suite : Y a-t-il un lien entre médicaments anti-infectieux et troubles alimentaires ?


Articles en Relation

En 2019, certains profs n'ont toujours rien compris à l'égalité filles-garçons Remarques sur leurs tenues, discrimination genrée, réflexions sexistes en classe… En France, les collégiennes et lycéennes ne sont pas épargnées par...
Avec YouTube, «à 12 ans, elles sont déjà plus expertes que nous en maquillage» Elles ont entre 9 et 14 ans et maîtrisent déjà mieux que les adultes les techniques de maquillage les plus sophistiquées. Il y a celles qui viennen...
La vérité sur les bonbons vitaminés Ils ont meilleur goût qu'un comprimé, mais vous font-ils autant de bien ? Les pilules au quotidien vous fatiguent, vous en avez beaucoup à prendre,...
Les allergies alimentaires méconnues du personnel qui travaille en restauration Un tiers seulement des personnes qui s'occupent de vos repas pourraient nommer correctement trois allergènes alimentaires. Manger au restaurant peu...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA