En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Xi Jinping promet une « nouvelle ère » pour la Chine socialiste - Le Monde

Actualités

Costume serré, cravate sombre, Xi Jinping, le secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) et président du pays, a exposé mercredi 18 octobre sa vision de la Chine dans un discours fleuve de plus de trois heures à l’ouverture du 19e congrès du PCC à Pékin. M. Xi a déroulé les accomplissements du parti pour les cinq années écoulées, mais aussi précisé l’ampleur des ambitions et des projets qu’il nourrit pour les cinq années à venir – et au-delà.

Ceux-ci laissent présager une Chine encore plus investie qu’elle ne l’a été dans ses efforts tous azimuts de modernisation, mais aussi nationaliste, autoritaire et, plus que jamais, appelée à respecter la ligne directrice donnée par son secrétaire général. Une « nouvelle ère » a promis le numéro un chinois aux « camarades » du parti, qui verra la Chine « prendre une place encore plus centrale sur la scène internationale »

« Petite prospérité »

Malgré la pollution et le temps pluvieux, l’heure était à la discipline et à la ferveur dans l’amphithéâtre du Palais du peuple, sur la place Tiananmen, en plein cœur de la capitale chinoise : les quelque 2 300 délégués ont longtemps applaudi en cadence lors de la cérémonie d’ouverture, avant de chanter l’hymne national. Sur Weibo, le Twitter chinois, un flot de photos montrait des scènes d’enfants ou de vieillards postés devant un téléviseur dans les endroits les plus reculés de Chine. Autour de M. Xi, avant qu’il ne rejoigne le pupitre, ont pris place ses prédécesseurs, Hu Jintao mais aussi Jiang Zemin, 91 ans. Puis, les membres de l’actuel comité permanent du bureau politique, son collectif suprême de direction, et nombre d’anciens dirigeants.

Le congrès est un rendez-vous politique de la plus haute importance puisqu’il se tient tous les cinq ans et élabore le cadre politique du quinquennat à venir. Il va entériner le renouvellement des instances dirigeantes du parti, son comité central d’environ 300 membres, puis son bureau politique et, surtout, son comité permanent, le véritable cœur du pouvoir. Non seulement M. Xi est assuré d’être reconduit pour un second mandat comme il est d’usage, mais il sort largement consolidé dans son assise politique après les cinq années écoulées : nombre de ses alliés sont déjà à la tête des provinces et des municipalités les plus importantes, ou encore des institutions-clés, ou y seront confirmés lors du grand remaniement en cours. « Il n’y a pas de doute que Xi Jinping va consolider son pouvoir et promouvoir ses alliés durant ce congrès », explique le politologue Jean-Pierre Cabestan.

Le « rapport politique » fleuve de M. Xi au congrès s’est voulu à la fois une sorte de « discours à la nation » et un bilan des années écoulées. Xi Jinping a longuement expliqué la portée des 1 500 mesures prises par ses équipes dans les domaines de la gouvernance, de l’innovation technologique, de la loi, de l’armée, de la construction du parti. Ce vaste chantier collectif, mis en œuvre par le PCC, a largement rapproché la Chine, a assuré le secrétaire général, des grands objectifs fixés par le parti au début des années 2000 : à savoir celui très proche de 2020, date de l’avènement programmé d’une « société de petite prospérité », où la pauvreté aurait été presque éradiquée et les classes moyennes seraient majoritaires.


Lire la suite : Xi Jinping promet une « nouvelle ère » pour la Chine socialiste - Le Monde


Articles en Relation

Chine: photos compromettantes dans des endroits sensibles Canton (AFP) - Nu mais culotté. Dans le plus simple appareil, un artiste chinois se photographie devant des lieux symboles de scandales, de manifest...
Chine : un séisme fait au moins 13 morts dans la région du Sichuan - Le Figaro Un séisme a fait trembler la terre du Sichuan, une zone reculée, montagneuse et peu peuplée de la Chine. D'une magnitude de 6,5, il a frappé cette r...
En Chine, une maison de thé résiste à l'infusion de la modernité Chengdu (Chine) (AFP) - Dès 4 heures du matin, les bouilloires crépitent sur un fourneau au charbon. Les habitués se pressent sous les poutres d'un ...
Chine: éducation "patriotique" et uniforme militaire Zunyi (Chine) (AFP) - En uniformes militaires bleus, avec brassards rouges et casquettes maoïstes arborant une étoile écarlate, des écoliers pratiqu...
Airbags: BMW rappelle près de 200.000 voitures en Chine Pékin (AFP) - BMW va rappeler près de 200.000 voitures en Chine pour cause d'airbags défectueux, dont certains pourraient voir leur générateur de ga...
Climat: les maires des grandes villes se mobilisent à Mexico Mexico (AFP) - Les maires des grandes villes du monde ont présenté jeudi à Mexico leurs recommandations pour réduire de moitié leurs émissions de ga...

ACTUALITÉS LES DERNIÈRES INFOS