En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

VIH : un vaccin contre le Sida, c’est possible ?

Santé

Un vaccin contre le Sida. Tout le monde en rêve. Et aujourd'hui, des essais publiés par des chercheurs de l'université de Harvard réveillent l'espoir. Leur vaccin expérimental s'est montré capable de protéger des singes et a suscité une réaction immunitaire chez l'homme.


Selon l'Organisation mondiale de la santé, quelque 37 millions de personnes vivent aujourd'hui dans le monde avec le VIH ou le Sida. Pas moins de 1,8 million de nouveaux cas sont déclarés chaque année. Depuis le début des années 1980, la maladie aurait tué pas loin de 35 millions d'individus. Et malgré l'efficacité croissante des traitements, il n'existe toujours pas de vaccin contre ce fléau.

Pire, en quelque 35 ans d'épidémie, seul un vaccin expérimental a su faire preuve d'une certaine efficacité. Lors de l'essai RV144 réalisé en Thaïlande à partir de 2003, la réponse immunitaire avait été préparée par l'administration d'un vecteur recombinant CanaryPox puis dopée par l'injection de la protéine d'enveloppe gp120. En réponse, un recul de 31 % du taux d’infection avait été observé. Un résultat intéressant toutefois jugé insuffisant.

Mais aujourd'hui, des chercheurs de Harvard (États-Unis) rapportent de nouveaux développements encourageants. Le vaccin expérimental qu'ils ont mis au point a provoqué une réaction immunitaire chez l'homme et protégé le singe de l'infection. «?Ces résultats sont capitaux. Ils doivent toutefois être considérés avec toute la prudence nécessaire. Une réponse immunitaire n'induit pas nécessairement que ce vaccin est capable de nous protéger contre une infection par le VIH?», met en garde le professeur Dan Barouch.

En attendant la mise sur le marché d’un vaccin contre le VIH, mieux vaut prendre les précautions qui s’imposent… © sasint, Pixabay, CC0 Creative Commons

En attendant la mise sur le marché d’un vaccin contre le VIH, mieux vaut prendre les précautions qui s’imposent… © sasint, Pixabay, CC0 Creative Commons 

Des essais d’envergure déjà lancés

Ce qui provoque d'autant plus l'enthousiasme, c'est que ce vaccin se présente comme un vaccin mosaïque. Un vaccin combinant différents types de VIH et susceptible donc de déclencher des réponses contre une grande variété de souches. Les résultats montrent d'ailleurs 67 % d'efficacité chez le singe. Là encore, la réaction a été amorcée par une injection intramusculaire de Ad26.Mos.HIV. Puis la réponse a été stimulée, un peu plus tard, par l'administration de deux vaccins supplémentaires parmi lesquels, une combinaison d'Ad26.Mos.HIV plus gp140.

Chez l'homme, l'étude rapporte les résultats d'un test mené sur 393 adultes en bonne santé, séronégatifs, âgés de 18 à 50 ans en Afrique de l'Est, en Afrique du Sud, en Thaïlande et aux États-Unis. Entre février et octobre 2015, ils ont reçu quatre injections de l'une des combinaisons vaccinales ou d'un placebo. Et selon le professeur Barouch, la réponse immunitaire provoquée a été «?robuste?». Autre point positif : l'innocuité du vaccin a pu être démontrée.

Reste toutefois à conduire un test «?grandeur nature?» afin de déterminer la réelle efficacité de ce vaccin. Ce test est d'ores et déjà sur les rails et portera sur quelque 2.600 femmes jugées à risque en Afrique australe. Les résultats toutefois ne sont pas attendus avant 2021 ou 2022.

Ce qu'il faut retenir
  • Quelque 35 ans après le premier cas diagnostiqué, l’épidémie de VIH continue à faire des morts.
  • Les candidats vaccins dont l’efficacité a pu être testée sur l’homme sont très peu nombreux.
  • Une équipe de l’université de Harvard a obtenu des résultats encourageants et passe aujourd'hui à la phase suivante de ses essais cliniques.
  • Si les résultats préliminaires se confirment, ce vaccin pourrait nous protéger contre une grande variété de souches du VIH.

Lire la suite : VIH : un vaccin contre le Sida, c’est possible ?


Articles en Relation

Médecine du futur : un GPS à l'intérieur du corps humain Des chercheurs du MIT ont mis au point un système sans fil de géolocalisation capable de repérer et de suivre un implant à l'intérieur du corps hu...
Le virus du rhume aime notre nez quand il est bien froid Le froid est toujours bien présent en France métropolitaine en cette fin de mois de février. Pensez à bien vous couvrir avec une écharpe autour du...
Science décalée : Star Wars peut vous éviter un cancer du côlon La Force donnerait des pouvoirs au diagnostic médical : une étude de 2017 comparant des coloscopies réalisées dans deux environnements musicaux di...
Œil : une cornée imprimée en 3D pour la première fois Pour la première fois, des chercheurs ont imprimé une cornée en 3D, en utilisant comme encre un mélange de cellules de cornée, d'alginate et de pr...
Migraine : un nouveau traitement proposé aux États-Unis L'Agence américaine du médicament (FDA) a approuvé un médicament destiné à prévenir la migraine. Le traitement qui devrait être disponible d'ici u...
Curcuma : l'effet anticancer de la curcumine expliqué par la cristallographie La curcumine, composé naturellement présent dans le curcuma, souvent présent dans ce mélange d'épices qui constitue le curry, est connue pour ses ...