Vanessa Paradis : quand le réalisateur Jean-Claude Brisseau, décédé, l’a malmenée sur le tournage de Noce Blanche

People

Le réalisateur Jean-Claude Brisseau est mort samedi 11 mai à Paris, à l’âge de 74 ans. Cinéaste controversé dans le septième art français, il a notamment fait jouer Vanessa Paradis dans « Noce blanche » en 1989. Un tournage qui n’a pas été facile à vivre pour la comédienne, qui faisait ses débuts dans le cinéma.

Jean-Claude Brisseau est décédé samedi 11 mai à Paris, des suites d’une longue maladie. Féru de septième art dès son plus jeune âge, le cinéaste français disparu à l’âge de 74 ans a réalisé une douzaine de films dont De bruit et de fureur (1988) et l’Ange noir (1994). Dans sa filmographie, son plus grand succès restera Noce Blanche, sorti en 1989. Un célèbre long-métrage où il a fait jouer Vanessa Paradis, faisant ainsi ses premiers pas dans le cinéma à 16 ans. Dans une interview au journal Le Monde publiée ce dimanche 12 mai, l’actrice de 46 ans est revenue sur cette collaboration chaotique qui n’a jamais failli voir le jour. "Le réalisateur de Noce blanche, Jean-Claude Brisseau, avait choisi Charlotte Valandrey pour le rôle. Mais la production, Les Films du losange, avait des difficultés à monter le film, ils ont cherché des financements à travers mon nom. C'était donc une demande des producteurs", raconte l’interprète de Joe le Taxi.

De ce film où elle incarne Mathilde Tessier, « une ex-prostituée toxico amoureuse de son prof de vingt-cinq ans plus vieux qu’elle »,joué par Bruno Cremer, la comédienne se remémore les conditions de tournage et la personnalité imposante du réalisateur. « Le tournage a été dur. Jean-Claude Brisseau était extrêmement particulier », raconte Vanessa Paradis, qualifiant Brisseau d'homme « très grand, très autoritaire, avec cette voix grave ».Pour la mère de Lily-Rose Depp, le cinéaste cherchait à la pousser dans ses retranchements. "Peut-être que Brisseau essayait aussi d’aller au conflit pour me faire sortir de ma zone de confort, pour obtenir certaines émotions. Il me disait constamment : 'Je ne veux pas que tu minaudes'". Le film a attiré plus d’1,8 million de spectateurs dans les salles obscures, et ce rôle a permis à Vanessa Paradis de décrocher le César du meilleur espoir féminin en 1990...

Lire la suite sur Gala.fr - Vanessa Paradis : quand le réalisateur Jean-Claude Brisseau, décédé, l’a malmenée sur le tournage de Noce Blanche

Articles en Relation

Vanessa Paradis : les images de sa ferme altercation avec un fan en plein concer... Les fans de Vanessa Paradis ont assisté à une scène surréaliste ce lundi 1er juillet. En plein concert à l’Olympia, la chanteuse n’a pas hésité à inte...
Elisa Tovati a-t-elle réellement pété les plombs? La vidéo qui intrigue Depuis quelques heures, des vidéos particulièrement troublantes mettant en scène Elisa Tovati circulent sur la Toile. On découvre l’actrice en pleine ...
Al Pacino : son histoire d'amour passionnelle avec la plus française des actrice... Incroyable?! Tony Montana, alias Al Pacino, se produit sur la scène du Théâtre de Paris pour deux soirées exceptionnelles (le prix des places aussi d'...
Madonna furieuse, elle se dit « violée » après la publication d'un article du Ne... Il y a quelques jours, le New York Times dévoilait un portrait consacré à Madonna. Mais le résultat ne convient pas du tout à la chanteuse, laquelle a...
Romy Schneider bisexuelle : le nom de la célèbre actrice dont elle était amoureu... Dans un livre révélant certains secrets de la vie de Romy Schneider, une journaliste allemande à qui l’actrice s’est maintes fois confiée révèle la bi...
Dany Boon : le jour où il a fait perdre une fortune à Jean-Claude Camus Jean-Claude Camus a travaillé avec de nombreux artistes parmi lesquels Dany Boon. Une collaboration théâtrale qui a toutefois tourné court après le dé...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA