Une médecin américaine prescrit des centaines de milliers d'opioïdes puis s'enfuit aux Bahamas

Sociétés

La clinique pour laquelle elle travaillait se trouve en Virginie-Occidentale, l’État américain le plus touché par les overdoses.

Les overdoses d’opioïdes sont un fléau aux États-Unis. En 2017, 49.000 personnes en sont mortes. Cela représente plus de 130 victimes par jour. Le nord-est du pays est particulièrement touché. L’État frappé du taux d’overdoses le plus élevé est la Virginie-Occidentale, où en 2016, cinquante-deux personnes sur 100.000 sont mortes d’une surdose de drogue.

Comme l’expliquait Adrienne Rey sur Slate, cette épidémie trouve sa source dans les années 1990, alors que les laboratoires pharmaceutiques poussaient pour la distribution d’un antidouleur miracle, l’OxyContin. Or ce médicament présente un fort risque d’addiction. Pire, il peut conduire à la consommation de drogues encore plus dangereuses, comme l’héroïne ou le Fentanyl.

Cela n’a pas empêché Katherine Hoover, une docteure installée dans une clinique en Virginie-Occidentale, de signer près de 130 ordonnances par jour pour des opioïdes. Entre décembre

 

450 dollars en cash pour une première ordonnance

En 2002, Hoover s’est installée à Williamson, une petite ville de 3.000 âmes. Situé dans un ancien bassin minier, le coin est peuplé d’anciens mineurs et nombre d’entre eux étaient déjà dépendants aux anti-douleurs en 2002.

Les enquêteurs du FBI estiment que Hoover et la clinique où elle travaillait, la Mountain Medical Care, ont exploité ces addictions. Chaque jour, des centaines de patients, dont certains faisaient plusieurs heures de route, affluaient dès 6 heures du matin pour renouveler leur prescription.

Pour une première ordonnance, la clinique facturait 450 dollars en cash, puis 150 pour un renouvellement. En dix ans, les deux pharmacies de Williamson ont distribué 20,8 millions de pilules d'Hydrocodone et d'Oxycodone. À tel point que le village avait hérité du surnom de Pilliamson (pill signifie pilule en anglais). Cet afflux ininterrompu a déchiré encore un peu plus le tissus social déjà endommagé par la banqueroute de l’économie du charbon. En 2009, il a aussi rapporté plus de 4,6 millions de dollars à la clinique.

Plusieurs médecins de la Mountain Medical Care ont été condamnés, mais pas Katherine Hoover. Après que le FBI a perquisitionné la clinique, elle et son mari se sont enfuis sur leur île privé des Bahamas où ils projettent de créer un complexe hôtelier nudiste. La médecin réfute le fait que son déménagement soit lié à la perquisition et affirme qu’elle veut se protéger après une tentative d’empoisonnement.

Les cas de surprescription sont très difficiles à poursuivre en justice. Il faut prouver que les patients n’avaient pas besoin des médicaments. Or Hoover affirme qu’elle n’a rien fait de mal. Elle a même déclaré à NBC News: «J’ai prescrit des narcotiques à des personnes qui avaient mal. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour les aider à avoir une meilleure vie.»


Lire la suite : Une médecin américaine prescrit des centaines de milliers d'opioïdes puis s'enfuit aux Bahamas


Articles en Relation

Les smartphones pleins de microbes des médecins peuvent propager des infections Il n'existe aucune réglementation pertinente quant à la gestion de la menace bactérienne en provenance des appareils mobiles. Tout germaphobe qui s...
En Arabie saoudite, elle perd la garde de sa fille à cause de photos en bikini Pendant le procès, son ex-mari a accusé la jeune femme américaine de porter des habits inappropriés et de gérer un studio de yoga. Bethany Vierra, ...
Trump gère l'économie américaine comme si elle était en crise, et ça pourrait bi... En apparence, l'économie américaine est en pleine forme. Beaucoup d'économistes craignent pourtant un fort ralentissement à venir, voire une récessi...
Vivre éternellement: pourquoi, et dans quel état de santé ? Les progrès de la médecine et de la science pourraient nous faire vivre beaucoup plus longtemps. Avec, à la clé, de nombreuses questions. Après avo...
Docteur américain échange opioïdes contre argent ou rapport sexuel Aux États-Unis, plus de soixante professionnel·les de la santé ont été arrêté·es pour prescription illégale d'antidouleurs. Alors que les États-Uni...
Une Américaine nommée Marijuana obtient un doctorat sur l'impact des prénoms Son nom complet est Marijuana Pepsi Vandyck et elle a toujours refusé qu'on l'appelle Marie. À 46 ans, Marijuana Pepsi Vandyck vient d'obtenir un d...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA