En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Trois investissements immobiliers de niche pouvant rapporter gros

Economie

Hausse des prix de l’immobilier oblige, le rendement de la pierre diminue. Pour l’investisseur avisé, prêt à prendre une certaine dose de risque, il reste toutefois des opportunités d’investissements présentant plus de 5 % de rendement.

Attention toutefois : derrière les promesses de rentabilité, il faut bien prendre garde à la durée de l’investissement et aux risques encourus. Et privilégier les placements qui ont déjà fait leur preuve comme les places de parking, la location meublée ou encore le crowdfunding immobilier.

Les places de parking

Les places de parking constituent un investissement abordable, avec une perspective de rentabilité intéressante. Comptez quelques milliers d’euros pour un stationnement en province, mais plus de 50 000 euros pour une place dans la capitale. Le prix dépend de la rareté de l’emplacement et de la cote du quartier.

Avec cet investissement, les charges sont réduites et la rentabilité peut atteindre 8 % à 10 % bruts en province. En matière de fiscalité, les loyers perçus sont soumis au régime des revenus fonciers. Mieux vaut donc acheter à crédit pour déduire les intérêts d’emprunts de ses revenus imposables. Lorsque les loyers totaux perçus sur l’année n’atteignent pas 15 000 euros, il est possible d’opter pour le régime du microfoncier et donc de leur appliquer un abattement de 30 %.

Le plus difficile est cependant de trouver un emplacement, puis un locataire, mais des sites spécialisés facilitent ces démarches, par exemple monsieurparking.com.

La location meublée

Louer un appartement meublé s’avère également une option alternative très séduisante. Les loyers sont en général environ 15 % plus élevés que pour une location nue et le bail est plus souple, un an seulement et seulement neuf mois pour un étudiant contre trois ans pour une location classique. De quoi dégager un rendement brut fort sympathique, généralement compris entre 5 % et 7 %, les petites surfaces étant traditionnellement plus rentables.


Lire la suite : Trois investissements immobiliers de niche pouvant rapporter gros


Articles en Relation

Saison 2 pour le crowdfunding à la française L’ère des pionniers du financement participatif est désormais révolue. De la multitude de sites Internet qui ont tenté l’aventure du crowdfunding, e...
France: la construction de logements toujours dopée par les taux bas et les aide... Paris (AFP) - La construction de logements neufs en France se porte de mieux en mieux en France, avec des mises en chantier qui s'étoffent mois aprè...
La Chine se prive de camembert La communauté française de Chine est en émoi. Depuis une semaine, plus de camembert, ni de brie, ni de bleu dans les assiettes. Le 7 septembr...
La douloureuse et difficile réforme de la sidérurgie en Chine Pour les régions de Chine où dominent encore les vieilles industries du charbon et de l’acier, c’est une saignée douloureuse. Le gouvernement centra...
Dans la vraie vie des fonctionnaires : 5 choses à savoir pour apprécier la réali... Souvent montrés du doigt, victimes de préjugés, un nombre considérable de fonctionnaires en France subissent pourtant une véritable souffrance au tr...
le Crowdlending, vers une nouvelle étape de croissance Avec un rythme annuel de croissance de la collecte de 200% en 2016, , les plateformes de financement participatif d'entreprises s'imposent aujourd'h...