TikTok : l'application préférée des ados et des prédateurs sexuels

Internet

Très populaire auprès des moins de 15 ans, l'application chinoise de play-back abrite de nombreuses vidéos à caractère sexualisant. Les autorités appellent les parents à la vigilance.

C'est la face sombre de l'application préférée des collégiens. Derrière son vernis de réseau social créatif et inoffensif, TikTok (anciennement Musical.ly) expose ses jeunes utilisateurs à des menaces dont ils n'ont pas forcément conscience. Au carrefour de Vine, Instagram et du karaoké, cette application chinoise permet à ses adeptes de poster des vidéos de moins de quinze secondes sur lesquelles ils dansent et chantent en play-back, rejouent des scènes de films et participent à des challenges quotidiens. 

Portée par le géant chinois du digital Bytedance, TikTok est devenue l'application la plus téléchargée de la boutique en ligne d'Apple en début d'année, se payant le luxe de devancer Facebook, Snapchat ou Instagram. Elle est utilisée par plus de 500 millions d'utilisateurs à travers le monde, dont au moins 2,5 millions en France. Son succès est tel que Facebook a lancé récemment un clone aux États-Unis pour rajeunir son audience vieillissante. Mais l'attraction exercée par TikTok sur les préadolescents masque aussi une réalité beaucoup moins reluisante.

TikTok est un phénomène générationnel. La grande majorité de ses utilisateurs est âgée de moins de 15 ans. Même si l'âge limite est fixé à 13 ans, beaucoup sont encore plus jeunes. En France, plus de la moitié des collégiennes âgées de 11 à 14 ans possèdent un compte sur l'application, d'après une étude communiquée à RTL Futur par Génération numérique. À l'inverse, l'association qui fait la promotion d'un usage responsable des outils numériques auprès de 1.500 établissements scolaires n'a recensé que 15% d'utilisateurs chez les garçons de la tranche d'âge et seulement 22% des filles âgées de 15 à 18 ans.

À l'instar des autres réseaux sociaux axés sur l'image, les jeunes utilisateurs de TikTok évoluent dans un univers où priment la superficialité, le culte du corps et le beau. La plateforme est le théâtre de l'expression d'un narcissisme à outrance. Filtres et effets spéciaux à l'appui, les utilisateurs s'y montrent sous leur meilleur jour, dans l'espoir de récolter le plus de likes et de commentaires positifs. Une course à la popularité qui peut avoir des conséquences néfastes sur l'équilibre psychologique des plus jeunes.

"Toutes les plateformes qui poussent les enfants à n'être que dans l'exhibition les rendent extrêmement fragiles et dépendants du regard des autres, observe Justine Atlan, directrice de l'association de lutte contre les violences en ligne e-Enfance. "Les conséquences peuvent être dramatiques pour des individus en pleine construction intérieure. Face à des retours négatifs ou à un changement physique, des ados ou des jeunes adultes peuvent passer à des comportements addictifs car ils ont grandi avec une faille intérieure".

Sexualisation précoce et prédateurs sexuels

Comme sur Instagram, beaucoup d'utilisatrices de TikTok prennent exemple sur leurs chanteuses, actrices ou figures de la télé-réalité favorites et adoptent leurs postures sexualisées. On trouve sur la plateforme de nombreuses vidéos de préadolescentes en brassière, mini-short ou petite culotte reproduisant les danses lascives et la gestuelle de leurs modèles. "Sauf que ces dernières sont adultes. Les jeunes adoptent leurs poses sexualisées sans avoir l'âge et cela créée des convoitises chez des gens malveillants", regrette Cyril Di Palma, délégué général de l'association Génération numérique.

Habitué à dénoncer les dérives des réseaux sociaux sur YouTube, le vidéaste "Le Roi des Rats" a démontré début novembre que la plateforme est aussi fréquentée par des prédateurs sexuels qui n'hésitent pas à l'utiliser pour entrer directement en contact avec des jeunes filles. "Dès qu'une fille assez jeune danse en ayant un haut ou un short assez court, ou en imitant des danses sexy, vous pouvez être sûr qu'il y aura des commentaires lui demandant de continuer à faire ce genre de vidéos, des commentaires très déplacés lui disant qu'elle est sexy, ou des commentaires lui demandant son compte Snapchat ou de venir en message privé", déplore-t-il....

Lire la suite sur Rtl.fr - TikTok : l'application préférée des ados et des prédateurs sexuels

Articles en Relation

Ados sur Instagram: enfin de la laideur dans ce monde filtré À quand un filtre pour créer artificiellement des yeux rouges comme sur les photos d'antan? | Cristina Pop / Unsplash Sur le réseau, la jeunesse pléb...
Identifier une fausse image en ligne est plus difficile que vous ne le pensez Parviendrez-vous à repérer les contrefaçons? | John Schnobrich via Unsplash    Sans maîtrise des codes d'internet, les gens tomb...
L’app Facebook donne désormais plus d’importance aux groupes Facebook a toujours été un moyen d’être en contact avec famille et amis. Mais avec le temps, la plate-forme est devenue beaucoup plus polyvalente. Fac...
Sur Facebook, vos likes sont (beaucoup) plus politiques que vous ne le soupçonne... Quand vous «likez» des pages culturelles, vous en dites quasiment autant sur vos opinions politiques que quand vous «likez» la page de votre parti fav...
Dossier : Pourquoi utiliser un VPN (Virtual Private Network) et comment le chois... Les VPN (réseaux privés virtuels) sont des systèmes qui permettent de sécuriser et d'anomymiser des connexions à internet. Pourquoi les utiliser et ...

FOTOLIA BANQUE D'IMAGES

Fotolia  

PARTENAIRES INTERNET

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA