Test : Crucial MX500 500 Go : un SSD parfait

High Tech
Crucial continue de renouveler son offre de SSD avec les MX500 qui succèdent aux MX300 – l'impasse étant donc faite sur les MX400. Les MX300 étrennaient l'utilisation de la première génération de mémoire 3D de Micron, maison mère de Crucial, avec un résultat plutôt en demi-teinte. La série MX500 est donc là pour redorer le blason de l'offre haut de gamme de Crucial. Pour y parvenir, la firme recourt à une seconde génération de mémoire NAND 3D, toujours en TLC.

CARACTÉRISTIQUES

  • Capacité 500 Go
  • Cache 512 Mo
  • Lecture 560 Mo/s
  • Écriture 510 Mo/s
  • Lecture 4K aléatoire 95000 IOPS
  • Écriture 4K aléatoire 90000 IOPS

PRÉSENTATION

Test_Crucial_MX500_1TB_03.jpgLes SSD Crucial MX500 sont les premiers de la marque à utiliser de la mémoire NAND 3D de seconde génération. Ils sont garantis 5 ans.
 
Nous ne nous épancherons pas sur le design de ce MX500, qui reprend encore et toujours la coque 2,5" en aluminium que l'on croise sur toutes les séries de SSD de Crucial. L'utilisation de ce matériau, plutôt que du plastique, est intéressante car elle contribue à transformer la coque en dissipateur thermique pour le contrôleur — un pad thermique est pris en sandwich entre la coque et la puce — tout en conservant un poids assez contenu. Contenu oui, mais un peu moins qu'à l'accoutumée, puisqu'avec 52 g pour cette version de 1 To, on est tout de même un peu loin des 32 g du SanDisk SSD Plus 960 Go.

D'un point de vue technique, les MX500 utilisent donc la seconde génération de mémoire NAND 3D de Micron. Pour rappel, la mémoire 3D permet de disposer les cellules mémoire côte à côte, mais aussi les unes au-dessus des autres : c'est à cet empilement vertical que fait référence le terme "3D". Réparties de la sorte, ces cellules mémoire sont plus nombreuses dans un volume équivalent ; la densité est donc augmentée et le coût de production, sensiblement inférieur à celui de la mémoire classique. Sur la première génération, Micron empilait 32 couches de cellules et le compteur passe à 64 sur cette seconde génération.

De manière assez intéressante, Crucial continue de recourir à de la mémoire TLC sur sa série haut de gamme et laisse la mémoire MLC à son offre de milieu/entrée de gamme (BX300 pour ne pas les citer). La plupart des concurrents font l'exercice inverse, car la mémoire TLC est réputée moins rapide et moins endurante que la MLC, tout en étant moins onéreuse à produire. Moins onéreuse car la densité y est plus élevée : sur une cellule TLC, on stocke 3 bits de données, contre 2 en MLC. Ainsi, lors d'un accès en écriture, il est nécessaire de vérifier le double de points de tension pour savoir si la cellule est libre ou occupée. On sollicite donc plus la puce, l'usure se fait donc plus rapidement, et la latence d'accès est allongée, donc le débit réduit.
Test_Crucial_MX500_1TB_02.jpgLe circuit imprimé (PCB) est particulièrement fourni en puces mémoire. Un fait assez inhabituel sur le segment des SSD où la réduction du nombre de puces NAND en présence est devenu la norme, avec parfois 4 puces pour les modèles de 1 To comme c'est le cas ici.
 
De manière plus étonnante encore, Crucial a disposé pas moins de 16 puces mémoire de part et d'autre du circuit imprimé. Un choix curieux, car la mode est à la réduction du nombre de puces sur les SSD. Chaque puce mémoire se contente ici d'embarquer 2 dies de mémoire, plutôt que d'en empiler 4, voire 8. Ce type d'intégration a sans doute été choisi afin de réduire le coût de fabrication — l'embriquement de plusieurs dies étant une opération coûtant éventuellement plus cher que d'intégrer plusieurs puces.

La gestion de tout ce joli monde a été confiée à un contrôleur Silicon Motion SM2258 — le même donc que celui utilisé sur la série BX300. Crucial n'a visiblement pas souhaité poursuivre son aventure avec Marvell, fournisseur du contrôleur 88SS1074 de la série MX300 peu aboutie. Les SanDisk Ultra 3D et WD Blue 3D, équipés dudit contrôleur Marvell, ont pourtant démontré qu'il était possible de réaliser de belles choses avec.

Une garantie étendue à 5 ans et différents raffinements techniques

Il est souvent bien difficile de départager les SSD fonctionnant en SATA tant la technologie est arrivée à maturité. Crucial arrive néanmoins à segmenter son offre en dotant sa série MX500 de plusieurs raffinements techniques par rapport à sa série BX300. On note ainsi la présence d'une multitude de condensateurs entourant chaque puce mémoire. Ces condensateurs évitent la corruption de données en cas de coupure de courant inopinée.

Toujours dans le domaine de la sécurité, on trouve le système RAIN, propre à Crucial. Cette technologie protège, via un bloc de parité, les données lorsqu'un bloc mémoire se montre défaillant. Enfin, la gestion matérielle du chiffrement des données est bien présente, avec la gestion de l'AES 256 bits ainsi que des normes TCG Opal 2.0, IEEE-1667 et Microsoft eDrive. Tout cela est par exemple absent sur les BX300.

Lire la suite : Test : Crucial MX500 500 Go : un SSD parfait


Articles en Relation

Test : Crucial BX500 960 Go, un SSD grande capacité à petit prix CARACTÉRISTIQUES Capacité : 960 Go Lecture : 540 Mo/s Écriture : 500 Mo/s Sous-notes Performances  POINTS FORTS ...
Bon plan – SanDisk SSD Plus de 1 To à 143,99 € Amazon propose le SanDisk SSD Plus de 1 To à 143,99 €. Un tarif particulièrement intéressant puisqu’il correspond à celui pratiqué sur les modè...
Crucial BX500 480 Go, un séduisant SSD à petit prix La série de SSD BX500 représente la solution d'entrée de gamme de Crucial. Ici, les performances ne sont pas mises en avant par le constructeur qui so...
Bon plan – SSD Crucial MX500 1 To à 129,99 €, 500 Go à 72,99 € Amazon propose plusieurs SSD Crucial en promotion pour la semaine. On trouve notamment le Crucial MX500 1 To à 129,99 € et celui...
Adata XPG Gammix S11 Pro : un SSD avec radiateur intégré Avec les XPG Gammix S11 Pro, Adata propose une série de SSD NVMe au format M.2 assez originale. Ces SSD sont surmontés d'un radiateur cens...
Android Q : quoi de neuf pour la photo ? Disponible en version bêta pour les Pixel de Google dans un premier temps, Android Q apportera encore plus de fonctionnalités aux développeurs d'app...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA

PRODUITS HIFI-VIDEO

PROMO HIFI-VIDEO