Se forcer à sourire rend-il plus heureux ?

Santé

Le lien entre expression faciale et état d'esprit fait débat dans le milieu de la psychologie. Pourtant aujourd'hui, deux études distinctes semblent vouloir le confirmer. Afficher un sourire permettrait donc de vivre plus heureux ? Pas toujours...

Depuis notre plus jeune âge, nous apprenons à identifier les expressions sur les visages de ceux qui nous entourent afin d'en savoir un peu plus sur ce qu'ils ressentent. Car lorsque quelqu'un est heureux, il sourit naturellement. Mais l'inverse est-il vrai?  Nos expressions faciales peuvent-elles influer sur nos émotions ? C'est la question que se sont posée des chercheurs.

Rappelons qu'en 1988, une expérience -- devenue depuis célèbre -- avait montré que le fait de sourire avait une influence certaine sur notre humeur. Mais en 2016, pas moins de 17 équipes ont cherché à reproduire ces résultats. Sans succès.

Alors une équipe de l'université du Texas et de l'université du Tennessee (États-Unis) a compilé, dans une méta-analyse, près de 50 ans de données -- soit 138 études sur plus de 11.000 participants dans le monde entier -- pour éclairer les liens entre notre corps et nos ressentis. Leur conclusion : il existe bien une sorte de rétroaction faciale. En d'autres mots, sourire nous rend un peu plus heureux. Mais prendre une mine renfrognée fait également ressortir notre colère.

Attention aux sourires forcés

Une conclusion qu'il est toutefois bon de tempérer. Car les effets observés par les chercheurs restent faibles. Et une autre étude, menée celle-là par des chercheurs de l'université de Pennsylvanie (États-Unis) pointe du doigt un effet délétère du sourire forcé.

Dans la restauration, par exemple, les employés sont parfois contraints de sourire face à leurs clients. Affichant ainsi un semblant d'émotion positive que les chercheurs ont relié à une consommation excessive d’alcool en fin de journée. Un peu comme si, en dissimulant leurs émotions négatives dans la journée, ces employés avaient atteint les limites de leurs capacités de maîtrise de soi et se trouvaient, le soir venu, incapables de trouver la force de résister à la tentation de l'alcool.

Sourire à longueur de journée peut être fatigant.

« Sourire dans le cadre du travail peut sembler très positif, mais le faire de manière plus ou moins contrainte, tout au long d'une journée, peut se révéler fatigant », explique Alicia Grandey, psychologue. D'autant plus lorsque l'on parle de personnes jeunes et inexpérimentées et qui occupent des emplois peu gratifiants. Les infirmières, en revanche, sont de celles qui peuvent forcer leur sourire sans avoir trop à en souffrir car elles créent ainsi du lien avec leur patient.

Ce qu'il faut retenir
  • Depuis longtemps, les psychologues se demandent s’il existe une sorte de rétroaction faciale, si le fait de sourire peut nous rendre heureux.
  • Une méta-analyse aujourd’hui l'affirme, mais dans des proportions qui semblent rester mesurées.
  • Alors que dans le même temps, une autre étude fait le lien entre les sourires forcés au travail et une consommation excessive d’alcool.

Lire la suite : Se forcer à sourire rend-il plus heureux ?


Articles en Relation

Café : plus de 3 tasses par jour favoriseraient les migraines D'après une étude de Harvard sur des patients migraineux, une à deux tasses de café par jour n'augmentent pas le risque de migraine. Mais à partir...
Hépatite E : de plus en plus de cas détectés en France En France métropolitaine, les diagnostics de l'hépatite E ont explosé entre 2002 et 2016, passant de 9 à 2.292, selon une nouvelle étude. Le virus...
Pour diminuer le stress, passez au moins 20 min par jour dans la nature ! Une étude de l'université du Michigan a trouvé qu'une séance de 20 minutes au contact de la nature diminue efficacement les taux d'une hormone du st...
16 nouveaux virus géants découverts dans des sols forestiers Des chercheurs américains ont découvert par hasard 16 nouveaux virus géants dans le sol de la forêt de Harvard. Certains d'entre eux possèdent les...
Le potentiel infini des océans pour la médecine en quelques chiffres Champ de bataille pour les éponges, les étoiles de mer, les coraux et autres organismes fixés sur les fonds marins et recourant pour se défendre à...
Androcur : un risque de tumeur du cerveau avéré pour ce traitement L'Androcur est un traitement hormonal commercialisé par Bayer, prescrit à des femmes pour lutter contre une pilosité excessive ou l'endométriose. ...