En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Schiappa : l'âge minimal du consentement sexuel à "13 ou 15 ans" - Le Figaro

Actualités

L'âge de présomption de non-consentement des mineurs, seuil en dessous duquel un enfant ne pourrait être considéré comme sexuellement consentant, est "en train d'être débattu" et se situera entre "13 et 15 ans", a indiqué aujourd'hui la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa.

Interrogée sur BFMTV sur l'acquittement récent par une cour d'assises d'un homme jugé pour le viol d'une jeune fille de 11 ans, Mme Schiappa a répondu qu'"en tant que membre du gouvernement", elle ne pouvait "pas réagir à des décisions de justice".

"Néanmoins dans la loi contre les violences sexistes et sexuelles (que le gouvernement veut proposer en 2018, ndlr), nous avons identifié trois volets, dont celui de la création d'un seuil de présomption de non-consentement irréfragable", a-t-elle ajouté.

Cela consistera à inscrire dans la loi le fait "qu'en dessous d'un certain âge, on considèrerait qu'il ne peut pas y avoir débat, jamais, sur le consentement sexuel d'un enfant, et que tout enfant en dessous d'un certain âge serait d'office considéré comme violé ou agressé sexuellement".

"L'âge est un sujet qu'on est en train de débattre. Le Haut conseil à l'égalité préconise 13 ans, des parlementaires 15 ans, des experts aussi. Il faut regarder l'âge médian européen, l'âge de la maturité affective. Cela se jouera entre 13 et 15 ans", a-t-elle précisé.

Un rassemblement prévu mardi

Plusieurs décisions de justice récentes ont rouvert le sujet de la mise en place d'un âge en dessous duquel le consentement d'un enfant ne peut être présumé, ce qui n'existe pas en France contrairement à d'autres pays européens. Des parlementaires ont également déposé des propositions de loi en ce sens.

Dans un communiqué, l'association féministe Les Effronté-e-s regrette dimanche que "la justice (ait) tranché qu'une enfant de 11 ans a pu consentir à un rapport sexuel désiré avec un inconnu qui l'a abordée et entrainée vers un parc" et demande la fixation d'"un âge minimal à 15 ans". Avec d'autres associations, elle appelle à un rassemblement "mardi à 18H30 devant le ministère de la Justice".

Les deux autres volets du projet de loi annoncé par le gouvernement comprendront un allongement du délai de prescription des crimes sexuels sur les mineurs, qui pourraient déposer plainte jusqu'à 30 ans après leur majorité contre 20 ans actuellement, et une verbalisation du harcèlement de rue. Une concertation a été lancée auprès des acteurs du secteur (policiers, magistrats...) et des citoyens.5 novembre


Lire la suite : Schiappa : l'âge minimal du consentement sexuel à "13 ou 15 ans" - Le Figaro


Articles en Relation

"Ceux qui foutent le bordel" : "Un président ne devrait pas dire ça" (presse) - ... REVUE DE PRESSE - La nouvelle saillie d'Emmanuel Macron accusant certains salaris ou syndicalistes "de foutre le bordel" passe mal dans la presse de...
Une loi sur les violences sexuelles et le harcèlement de rue annoncée pour 2018 ... Alors que la mise en cause du producteur américain Harvey Weinstein pour harcèlement sexuel continue à faire réagir des victimes célèbres ou anonyme...
Les membres du gouvernement encore méconnus d'une majorité de Français - L'Expre... Les Français jugent dans leur majorité sévèrement l'action du gouvernement Philippe, selon un sondage. De mauvais résultats dus notamment à un manqu...
Un incendie meurtrier ravage un hôpital en Corée du Sud - Le Monde Un gigantesque incendie a ravagé vendredi 26 janvier un hôpital de Miryang, dans le sud-est de la Corée du Sud, faisant au moins 41 morts, selo...
Violences sexuelles: Le projet de loi de Marlène Schiappa est loin de faire l'un... « J’ai cru en Marlène Schiappa, en sa volonté, mais ce texte manque d’ambition ». Sophie Auconie, députée UDI d’Indre-et-Loire et...
Mali : une présidentielle marquée par des sabotages et une faible participation Malgré la présence renforcée des forces de sécurité lors de l'élection présidentielle organisée au Mali, dimanche, des violences jihadistes ont été ...

ACTUALITÉS LES DERNIÈRES INFOS