RGPD: la vision de la vie privée est sacrée en Europe, mercantile aux États-Unis

Internet

En considérant la donnée comme une véritable émanation de la personne, celle-ci devient digne d’une protection très élevée. | Frank Buschman via Flickr License by

Prétendue révolution, le RGPD n’est en réalité que l’expression plus aboutie d’une vision philosophique ancienne, tendant à rapprocher donnée, vie privée et personne humaine.

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est entré en application en mai dernier, et avec lui son lot de provisions supposées renforcer la protection des données à caractère personnel. Prétendue révolution, ce texte n’est en réalité que l’expression plus aboutie d’une vision philosophique ancienne, tendant à rapprocher donnée, vie privée et personne humaine et s’opposant à une vision plus mercantile de la donnée, adoptée outre-Atlantique.

En développant massivement les services numériques, nos sociétés ont profondément transformé la notion de vie privée: consciemment ou non, chaque individu partage des informations plus nombreuses et plus diverses le concernant, faisant d’éléments ordinairement privés, des données connues par d’autres individus, des entreprises ou des administrations.

Parmi ces données comptent, de manière très immédiate et par exemple, les données de localisation collectées notamment par les smartphones et les diverses applications qui y sont installées, les données biométriques collectées à la demande d’édition d’un passeport ou encore les préférences alimentaires via les cartes de fidélité utilisées par les grands acteurs de la distribution.

En outre, la modification de la notion de vie privée est d’autant plus grande lorsque l’entité collectant initialement des informations sur un utilisateur, les recoupe, déduisant ainsi de nouvelles données, notamment par l’utilisation d’algorithmes.

Dans les deux cas, en face des possibilités offertes par la technologie, existent des risques pour les personnes concernées en cas de fuite de données comme le prouvent les nombreux scandales passés (Target, Ashley Madison, etc.) ou lors de la prise de décisions basées sur des données erronées. Dès lors, il appartient à chaque société, notamment par le droit, de contrôler les opérations portant sur des données à caractère personnel.

De la sacralité de la personne humaine à celle de la donnée

De l’anthropocentrisme aristotélicien à l’idée kantienne de respect de la personne, les philosophes européens ont longtemps considéré que toute chose de nature ontologique méritait une protection des plus absolues. Cette approche fondamentaliste, embrassant les droits humains, se retrouve par exemple en droit français dans le concept d’indisponibilité du corps humain, lui-même à l’origine de l’interdiction de vente d’organes, ou de la pratique des mères porteuses.

Le philosophe italien Luciano Floridi (Information: a very short introduction, 2010) crée à ce titre un parallèle éloquent entre la donnée et le corps humain en expliquant que la «quatrième révolution» (celle de l’informatique, en référence à Alan Turing) et la circulation accrue de données qui y est associée ont transformé la vie humaine à tel point que la donnée devrait être vue comme une extension de la personne humaine.

Ainsi, la marque de possession de la donnée à caractère personnel («mes données») se rapprocherait davantage du lien entre l’individu et son corps («mon bras») que de la marque de possession d’un objet («ma voiture»)....

Lire la suite sur Slate.fr - RGPD: la vision de la vie privée est sacrée en Europe, mercantile aux États-Unis

Articles en Relation

Ados sur Instagram: enfin de la laideur dans ce monde filtré À quand un filtre pour créer artificiellement des yeux rouges comme sur les photos d'antan? | Cristina Pop / Unsplash Sur le réseau, la jeunesse pléb...
L'algorithme de Google change pour mieux nous comprendre Bienvenue à BERT, «le plus grand bond en avant des cinq dernières années» pour Google. | Josh Edelson / AFP Grâce à BERT, le moteur de rech...
Identifier une fausse image en ligne est plus difficile que vous ne le pensez Parviendrez-vous à repérer les contrefaçons? | John Schnobrich via Unsplash    Sans maîtrise des codes d'internet, les gens tomb...
Votre chat est plus intelligent qu'une IA Qui est vraiment le plus futé, l'animal ou la machine? | Catherine Heath via Unsplash Si l'intelligence artificielle peut nous émerveiller ...
Sur Snapchat, du porno payant... mais jusqu'à quand? Sur les sites de cam comme sur leurs comptes Twitter, les travailleurs et travailleuses du sexe (option porno) ont de plus en plus recours à Snapchat ...
Tu préfères écraser un homme ou une femme, un chien ou un enfant? Le robot Helios Atlas de l'équipe du MIT au DARPA Robotics Challenge le 6 juin 2015 à Pomona, Californie. | Chip Somodevilla/Getty Images/AFP  L...

FOTOLIA BANQUE D'IMAGES

Fotolia  

PARTENAIRES INTERNET

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA