Real-Bayern: «Héros» des médias madrilènes et de Zidane, Benzema toujours au cœur des débats - 20minutes.fr

Actualités

En vrai, tout le monde sait qu’il n’y a pas de débat. Mais on remercie quand même Karim Benzema. L’attaquant a animé nos deux prochaines semaines en envoyant le Real Madrid en finale de Ligue des champions, mardi soir. Cocasse coïncidence, quelques heures avant le doublé du Français face au Bayern, la FFF avait tweeté une petite phrase de Didier Deschamps quant à la liste des 23 joueurs retenus pour la Coupe du monde en Russie, qui sera annoncée le 15 mai.

Ça ne lui était pas destiné personnellement, bien sûr, mais a posteriori le timing fait sourire. Benzema n’en sera pas - comme Ribéry, très bon sur la double confrontation -, mais il a toujours ses défenseurs, qui ne se privent pas de s’insurger/chambrer DD sur les réseaux à chaque grand match de l’ancien Lyonnais. Il n’y en a pas eu beaucoup cette saison, mais cette demi-finale retour a tout balayé.

« Benzema, le reste de ta saison est pardonné »

L’exigeante presse madrilène s’est lâchée ce mercredi matin. « Benzema, le reste de ta saison est pardonné, juge Marca. Il a fait son meilleur match de la saison. Omniprésent en attaque, il s’est dépouillé pour aider ses défenseurs, depuis son propre camp. Il a lancé de nombreux contres, créant des espaces. »

« Au cœur de sa pire saison madrilène, le destin lui a réservé un moment de gloire. Il a fait basculer Bernabeu dans le délire. Il s’est battu comme jamais et a combiné comme toujours », écrit encore le quotidien espagnol, qui n’hésite pas à le qualifier de « héros ».

« Benzema est toujours important pour nous », a martelé Zidane

Cinquième meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des champions, tout proche de Ruud van Nistelrooy, Benzema n’a lui pas fanfaronné après la rencontre. « Il y a des moments difficiles, il y en a d’autres plus joyeux. J’ai pris beaucoup de plaisir dans ce match, avec les supporters, avec l’équipe. Je suis heureux d’être en finale », a-t-il simplement dit sur au micro de l'UEFA.

Du coup, son entraîneur s’est chargé des compliments : « Il méritait de marquer, il a beaucoup travaillé, il s’est donné, il n’a jamais rien lâché. Pour moi ça ne changeait rien, parce que son jeu il est toujours le même, il est toujours important pour nous, a martelé Zidane, qui ne l’a jamais lâché. Pour lui, c’était important de marquer. Il nous a donné la qualification. » Et l'opportunité de gagner une troisième C1 de rang. Quand même.


Lire la suite : Real-Bayern: «Héros» des médias madrilènes et de Zidane, Benzema toujours au cœur des débats - 20minutes.fr


Articles en Relation

Les moqueries contre Unai Emery, symptôme de la médiocrité du football français Unai Emery, désormais coach à Arsenal, le 5 mai à Londres (Grande-Bretagne) lors d'un match de Ligue 1 contre Brighton. | Glyn Kirk / AFP  ...
Ligue des champions : l'OL à nouveau frustré, le Real et City cartonnent Énorme déception mercredi pour l'OL, qui menait de deux buts face à Hoffenheim, à 11 contre 10, avant de se faire rejoindre par le club allemand. Un...
Ligue des champions : vainqueur de Liverpool, le PSG se rapproche des huitièmes Sous pression avant cette 5e journée de la phase de groupes de la Ligue des champions, le PSG a parfaitement géré la réception de Liverpool au Parc ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA