Quelles sont les villes les plus polluées au monde ?

Environnement

Pas moins de 92 % de la population mondiale respire un air trop pollué par les particules fines selon l'OMS. Dans certains endroits, les taux atteignent 10 fois les valeurs maximales recommandées et causent des milliers de morts chaque année. Voici les grandes villes où il ne fait pas bon vivre.

Neuf personnes sur 10 respirent un air pollué dans le monde, selon l'Organisation mondiale de la santé. Une pollution aux conséquences fatales, avec sept millions de personnes qui décèdent chaque année en raison de l'exposition à l'air ambiant. Quelque 90 % de ces décès se produisent dans les pays à faible revenu, principalement en Afrique et en Asie. À New Delhi, le taux de concentration en particules fines PM10 atteint ainsi 292 microgrammes par mètre cube en moyenne, alors que l'OMS recommande une valeur maximale de 20 µg par jour. Un seuil pas même respecté à Paris, qui enregistre une moyenne de 35 µg par mètre cube. À New Delhi, un résident perd en moyenne 10 ans d'espérance de vie en raison de la brume toxique persistante, selon un rapport de novembre 2018. Avec 104 µg de PM10 par jour, sa voisine Bombay (Mumbai) ne fait guère mieux.

La majorité des villes les plus polluées se situent en Afrique et en Asie. Mais même les villes européennes, comme Paris ou Milan, ne respectent pas les normes préconisées par l’OMS. © Statista

La majorité des villes les plus polluées se situent en Afrique et en Asie. Mais même les villes européennes, comme Paris ou Milan, ne respectent pas les normes préconisées par l’OMS. © Statista

Réduire la pollution : le défi des grandes villes

La pollution atmosphérique émane essentiellement des activités humaines : transport routier, production d'énergie, industrie, ménages... Elle n'impacte pas seulement la santé humaine, mais dégrade aussi les écosystèmes en endommageant les forêts, les rivières et en réduisant les rendements agricoles. En Inde, le célèbre Taj Mahal est lui-même attaqué par les fumées des usines et des tanneries environnantes.

Certaines villes prennent toutefois les choses en main. Pékin a ainsi annoncé en février 2019 avoir atteint son plus bas niveau de pollution, avec une concentration en particules fines PM2,5 de 51 microgrammes par mètre cube. La ville n'a pour cela pas lésiné sur les moyens : fermeture et délocalisation d'usines, développement des énergies propres, plantation d’arbres, interdiction des véhicules les plus polluants...


Lire la suite : Quelles sont les villes les plus polluées au monde ?


Articles en Relation

Les centrales à charbon perturbent le régime des précipitations Pour produire de l'électricité, les centrales à charbon émettent du CO2. C'est bien connu. Ce qui l'était moins, jusqu'à cette étude menée par une é...
Des microplastiques retrouvés jusque dans la fosse des Mariannes Aucun écosystème marin n'est épargné par la pollution au plastique : des chercheurs ont découvert pour la première fois des microplastiques dans les...
Pesticides: 3 néonicotinoïdes dangereux pour les abeilles interdits - Le Figaro Trois néonicotinoïdes considérés comme dangereux pour les abeilles, déjà soumis à des restrictions d'usage dans l'UE, vont être quasi totalement int...
Des sacs plastiques qui se dissolvent dans l'eau Une entreprise chilienne a mis au point des sacs en plastique et en toile qui se dissolvent dans l'eau en quelques minutes. Peut-être enfin une so...
Des microplastiques retrouvés jusque dans les sources souterraines d’eau potable Les chercheurs avaient déjà trouvé des microplastiques dans les eaux de surfaces, les rivières et les océans. Aujourd'hui, ils annoncent que cette p...
Recyclage des mégots de cigarette : une entreprise dans le Finistère Fumer tue, mais fumer pollue aussi. Selon un rapport de l'Organisation mondiale de la santé, les mégots représentent 30 à 40 % des déchets ramassé...