Quel est le secret de Houdan pour que son taux de chômage reste le plus bas de France ?

Sociétés

La communauté de communes entretient ce record grâce à une politique incitative.

C'est un pays d'environ 30.000 âmes à cheval entre le verdoyant département des Yvelines et la chartraine Eure-et-Loir. Cette banlieue calme et courtoise et son air non pollué mâtiné de fierté rurale se nomme le Pays houdanais.

Cet environnement privilégié compte aujourd'hui trente-trois villages gravitant autour de la ville centrale de Houdan et ses quelque 3.500 habitant·es, à une cinquantaine de minutes de la gare Montparnasse –le tout regroupé en une communauté de communes du Pays houdanais (CCPH) pour en mutualiser l'efficacité.

Un lieu remarquable à l'ouest de Paris, sis en zone 5, et précurseur de ce que pourrait être un jour le Grand Paris dans sa version champêtre. Les pierres médiévales y sont jolies comme tout, les arbres fruitiers nombreux, les fleurs bigarrées, les juments classieuses et les oiseaux inspirés. Blé, orge, maïs, colza et tournesols poussent sur la superficie de ses sols.

Signe particulier de la zone d'emploi houdanaise qui compte, elle, vingt-huit communes? Le taux de chômage le plus bas de France. Il culmine à 4,7% depuis plusieurs années, alors que la moyenne nationale tourne péniblement autour de 10%. Comment s'explique ce miracle?

Équation miracle

Tout est fait ici pour encourager les très petites entreprises (TPE) comme les petites et moyennes entreprises (PME), dont la masse salariale ne dépasse pas 250 personnes et dont le dynamisme ne se dément pas, à s'implanter et à se développer sur le terroir. Les terrains et sièges sociaux y sont moins onéreux qu'ailleurs, suivant la volonté politique de la CCPH.

Cette tactique efficace continue de se développer sous l'impulsion du maire (LR) de Houdan, Jean-Martie Tétart, tout particulièrement dans la ville de Houdan, à Maulette et à Bazainville, des communes accessibles par la Nationale 12.

Côté logements, on est loin de la flambée parisienne. La moyenne des loyers houdanais est de 12 euros le mètre carré, soit 1.200 euros par mois pour un 100 mètres carrés. Côté achat pour les personnes les mieux loties, comptez 3.000 euros du mètre carré pour un appartement et environ 2.500 euros du mètre pour une maison, variable selon l'état.

Par ailleurs, la mairie propose de nombreux logements sociaux situés loin des cités sensibles, puisque la faible densité des personnes qui habitent le coin permet de ne pas en construire. On dénombre 350 individus au kilomètre carré à Houdan contre 21.000 dans Paris intra-muros.

En résumé, l'équation du progrès social à Houdan peut se calculer ainsi: (terrains + immeubles de bureaux + logements + taux d'imposition sur les bénéfices)*(prix bas) = 4,7% de chômage.

Réseaux organiques

Le tissu entre les entreprises est ici solide, organique, fonctionnel, concret, de bon sens. Avec organisations de réunions B2B tous les premiers jeudis du mois au sein de l'Association des industries et entreprises du Pays houdanais (Aphie), où deux sociétés installées dans la région sont invitées à se présenter et à faire connaître leurs propositions d'emplois.

L'Aphie, c'est une idée simple comme un réseau d'entreprises mitoyennes, de managers et de salarié·es connecté·es qui se connaissent, s'appellent, recommandent et se recommandent en donnant la priorité à l'emploi local. On se connecte aux offres d'emploi de la CCPH ou encore à des opportunités visant la création ou la reprise d'une entreprise.

Il est par ailleurs exact qu'une partie des personnes qui habitent le Pays houdanais travaillent dans les grandes villes de l'axe comme Saint-Quentin-en-Yvelines, Versailles ou Paris. Cela n'enlève rien à la qualité de la stratégie mise en place par la ville et l'intercommunale pour faire vivre l'emploi local.

Priorité au local

La ville et ses alentours, c'est aussi une foule de petits commerces regroupés dans l'Association des commerces du Pays houdanais (ACPH). L'Intermarché est relativement éloigné du centre-ville par décision municipale, afin de préserver le commerce local.

Ni McDonald's, ni enseigne gourmande en emplois précaires, pas plus que de nouvelle hyper agence bancaire dans les rues de Houdan.

On peut trouver à Houdan un local commercial de 100 mètres carré pour un loyer de 1.350 euros.

Le siège social de l'opticien Krys est installé au large dans la commune de Bazainville avec, encore une fois, son lot d'offres d'emplois.

Côté locations professionnelles, on peut trouver à Houdan un local commercial de 100 mètres carré pour un loyer de 1.350 euros. En empruntant ses rues, on trouve des boulangeries, des boutiques de fringues, des salons de coiffure, des opticiens, des galeries d'art et ateliers divers et variés, des fleuristes, des cavistes, une petite librairie, des boucheries et quelques cantines encore installées en centre-ville pour nourrir les personnes qui s'y retrouvent régulièrement pour parler business ou désir, voire désir de business.

Au carrefour des chemins de la ville trône une église du XVIe siècle belle comme un chœur et classée monument historique.

Vivier pour «slashers»

Gagner des revenus supplémentaires est aussi à portée de clic. «J'ai trouvé mon deuxième job après avoir posté une publication sur ma page Facebook et sur le groupe Facebook de Houdan Ventes Opportunités, explique la jeune galériste houdanaise Delphine Cossé. J'y ai écrit que je recherchais un emploi à temps partiel en énumérant mes compétences. Très vite, deux employeurs m'ont contactée, dont la secrétaire de la boîte pour laquelle je travaille désormais en freelance en tant que rédactrice et correctrice de procès-verbaux pour comités d'entreprises.»

En combien de temps l'affaire fut-elle conclue? «Entre ma publication et ma première mission, il a du s'écouler trois semaines, précise Delphine Cossé. Cela fait maintenant cinq mois que j'exerce ce deuxième job, ce qui me permet de faire vivre à la fois ma famille et, avec mon mari, notre galerie d'art et boutique de créateurs, L'Artiserie

«L’essor de l’économie collaborative, du numérique et du travail indépendant favorise la pluri-activité.»
Extrait d'un rapport de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Île-de-France (IAU)

Bon nombre de personnes en télétravail cumulant plusieurs jobs émergent dans la région. Elles sont représentatives d'un mouvement de slashers (personnes actives qui cumulent plusieurs activités à distance et/ou sur place). Cette tendance n'en est qu'à ses débuts. Elle devrait s'amplifier dans les années à venir.

«Le cumul de plusieurs métiers peut être un choix, mais également une nécessité pour permettre de compléter ses revenus. La pluri-activité est en hausse avec l’essor de l’économie collaborative, des plateformes numériques et la création du statut d’autoentrepreneur», note un rapport de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Île-de-France (IAU). Multiplier ses activités peut permettre de vivre de plusieurs de ses passions, avec miel de campagne et chant des oiseaux au petit déj.

Reste tout de même quelque 5% de personnes sans emploi dans le bassin houdanais. Comme un défi que pourrait relever la commune et ses villages satellites dans le cadre de nouveaux mandats, pour atteindre cet inaccessible état que l'on appelle le «plein emploi».


Source : Quel est le secret de Houdan pour que son taux de chômage reste le plus bas de France ?


Articles en Relation

Lettre fictive à mon fils de 20 ans qui n'a jamais existé [BLOG You Will Never Hate Alone] Par la grâce de Dieu, je n'ai pas d'enfant. C'est heureux pour lui et c'est heureux pour moi. Imaginons pour une f...
Que faire si un proche meurt quand on est en voyage ? Faut-il rentrer ou rester ? Doit-on être tenu au courant d'un état de santé qui se dégrade ou faire l'autruche jusqu'à son retour ? C'est une quest...
Cannes, la ville qui tente de survivre à mai J'ai la certitude d'avoir bousculé violemment une petite centaine de touristes. Cannes réussit l'exploit d'être une ville qui n'existe au cinéma qu...
Apple ne peut pas prétendre être une marque de luxe La stratégie de la marque à la pomme emprunte certains éléments au monde du luxe, mais ses produits ne sont ni rares, ni ancrés dans une longue trad...
La police écossaise arrête une partie de cache-cache dans un Ikea Des milliers de personnes s'étaient inscrites pour participer. Connus pour leur immensité, les magasins Ikea se révèlent être un terrain de jeu idé...
Le maquillage pour homme finira-t-il par prendre en Occident ? La grande rupture daterait de la Révolution française. À l’heure où l’on parle beaucoup d’égalité entre hommes et femmes subsiste encore un secteur...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA