En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Pourquoi les sites pornos ont des boutons de partage pour les réseaux sociaux

Internet

Ted Cruz (ou son community manager) s'est donc fait attraper en train de poser un cœur sur une vidéo porno publiée sur Twitter. Les amateurs du réseau social le savent, tous vos likes sont publics. Et si pendant longtemps, il fallait suivre la colonne «Activité» de Tweetdeck pour suivre tous les faits et gestes (abonnements, likes, commentaires de tweets) des personnes que l'on suit, désormais, il arrive que Twitter fasse le travail pour vous en faisant remonter dans votre timeline certains tweets likés par les personnes que vous suivez.

On ne sait pas encore ce qui s'est exactement passé dans la nuit du 11 au 12 septembre, mais quelqu'un a justement remarqué que le compte au nom de Ted Cruz a liké une vidéo porno. On attendait le classique «ce n'était pas moi, quelqu'un a pris mon téléphone» pour justifier le geste, mais le sénateur du Texas s'est défendu en parlant d'un «problème lié à son staff» assurant que quelqu'un avait «liké» le post par erreur.

Mais ce qui arrive à Ted Cruz, ancien candidat aux primaire républicaine de 2016 et grand défenseur des «valeurs familiales», est un peu ce que chacun redoute à la visite d'un site porno: que quelqu'un finisse par le savoir.

Preuve de cette angoisse généralisée, le 1er avril dernier, Pornhub s'est amusé à faire croire à ses utilisateurs qu'en cliquant sur une vidéo, ils venaient de la partager sur tous leurs comptes. Suffisant pour faire un début d'attaque, mais un clic de plus révélait la supercherie.

Partagez sur Facebook, Twitter, Reddit et Google+

Pourtant, ces sites-là aimeraient vraiment bien que vous informiez vos contacts que vous venez d'y regarder une vidéo. Depuis quelques années, on y a vu fleurir des boutons de partage pour la plupart des réseaux sociaux: de Google+ à Twitter, en passant parfois par Facebook, Tumblr ou encore Reddit. Certains ont cherché à comprendre qui irait partager sa dernière session de porno avec le reste de ses contacts; on peut vous le dire, il y a bel et bien des raisons pour que ces sites proposent ces boutons de partage.

Corey Price, le vice-président de Pornhub –l'un des sites pornos les plus consultés, généralement prompt à communiquer– nous a expliqué qu'ils les ont ajoutés il y a huit ans, «parce que les partages sur les réseaux sociaux sont très importants et montrent à quel point le public est impliqué vis-à-vis du contenu». Pornhub nous assure cependant ne pas savoir combien de personnes cliquent sur ces boutons. Le site Mel n'avait déjà pas obtenu cette réponse-là, en juin dernier, et notait l'ironie de la chose....

Lire la suite sur Slate.fr - Pourquoi les sites pornos ont des boutons de partage pour les réseaux sociaux

Articles en Relation

Voici comment les jeunes français consomment de l'information sur Facebook Slate.fr publie en avant-première les résultats d'une étude menée depuis 2014 par trois chercheurs liés à l'Observatoire du Webjournalisme sur la mani...
Le pire job du Net ? Facebook embauchera 3.000 modérateurs Le réseau social, confronté à toujours plus d'images violentes ou criminelles, va augmenter des deux tiers l'effectif de ses nettoyeurs de contenus. U...
Au cœur des réseaux sociaux réservés aux super-riches Si le richissime Mark Zuckerberg est présent sur Facebook, les super-riches s’inscrivent sur des réseaux sociaux qui nous sont inaccessibles. I.Le me...
Google, Google, pourquoi m’as-tu abandonné ? Dans le grand débat sur les fake News et autres biais racistes ou antisémites proposés dans les résultats des moteurs de recherche, il y a un par...
Facebook récolte vos données pour votre bien Le réseau social a annoncé mercredi 1er mars la mise au point d'une intelligence artificielle pour prévenir les suicides. Avec quels enjeux ? Faceboo...
Facebook parviendra-t-il à tuer Snapchat ? Mark Zuckerberg, qui mène ses batailles avec la détermination d’un patricien romain, veut faire mordre la poussière à son rival Evan Spiegel. I.L’œuf...

FOTOLIA BANQUE D'IMAGES

Fotolia  

1AND1