En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Ponts en mauvais état : en France, quelles sont les zones les plus touchées ?

Politique

La proportion d’ouvrages d’art nécessitant des travaux urgents diffère considérablement selon les régions. 122 ponts sont dans la catégorie la plus à risque.

Trente-huit morts et quinze blessés : le bilan — encore provisoire — de l’effondrement du viaduc autoroutier de Gênes, mardi 14 août, est lourd. Depuis, de nombreuses voix dénoncent le mauvais état des infrastructures en Italie, mais plus généralement en Europe, et en France.

Selon la synthèse d’un audit remis récemment au gouvernement, 7 % des ponts du réseau routier national non concédé à des sociétés privées pourraient même présenter« à terme, un risque d’effondrement ».

Mais cette forte dégradation varie fortement selon les régions, d’après des données issues du ministère de la transition écologique et solidaire. Publiées sur la plate-forme publique Data.gouv.fr, ces données concernent l’année 2016 et uniquement les routes non concédées. Ne sont en revanche pas concernés les 380 000 km de routes départementales. L’état des ouvrages y est répertorié par secteur géographique (correspondant à une direction interdépartementale des routes), selon une classification détaillée sur le site du ministère.

La Guyane et la Méditerranée à la traîne

 

Les ouvrages classés« 3U »sont les plus à risque : « Leur structure est gravement altérée et nécessite des travaux de réparation urgents. » En 2016, sur les 12 246 ponts du réseau routier national non concédé français, 122 faisaient partie de cette catégorie, soit presque 1 %. Une proportion très variable selon les régions, puisqu’elle atteint 10 % des ouvrages de Guyane et 3,4 % de ceux de la zone Méditerranée, contre seulement 0,4 % des ponts d’Ile-de-France.

Des chiffres auxquels il faut ajouter ceux des ouvrages de « type 3 » qui doivent être soumis à des rénovations, même si celles-ci ne revêtent pas encore de caractère urgent : au total, 6,4 % des ponts français du réseau routier national non concédé doivent ainsi être mis en chantier.

L’Ouest et le Centre mieux lotis

Si l’Ile-de-France compte peu de constructions à risque, la région ne fait pas pour autant partie des zones comprenant le plus d’ouvrages d’art en bon état. Les données du ministère révèlent en effet que c’est la zone Centre-Ouest, qui recouvre notamment les régions Nouvelle-Aquitaine et Centre-Val de Loire, qui se hisse en haut du classement.

Elle compte 85,88 % de ponts de « type 1 » ou de « type 2 », c’est-à-dire qui ne présentent pas de défauts apparents ou qui sont touchés uniquement par des défauts mineurs. Dans les zones Nord et Méditerranée, seule la moitié des constructions est dans ce cas…

Un mauvais état général qui trouve plusieurs explications, selon l’audit remis au gouvernement. Parmi elles, le budget consacré au réseau routier : il est de 50 000 euros par kilomètre en France, contre 80 000 au Royaume-Uni.

Mais plus l’Etat patiente, plus l’état des routes et des ouvrages d’art pourrait empirer et leur rénovation coûter cher. La zone Est est celle qui doit prévoir le plus de travaux : près de 170 000 m2 de ponts sont concernés.

Selon les données du ministère, ce sont déjà plus de 628 000 m² de ponts qui nécessitent des travaux de réparation en France. Mercredi, la ministre chargée des transports, Elisabeth Borne, a affirmé sur Franceinfoque l’enveloppe prévue au réseau routier national continuera « à augmenter dans les prochaines années ».


Lire la suite : Ponts en mauvais état : en France, quelles sont les zones les plus touchées ?


Articles en Relation

Congrès : la proposition de Macron va-t-elle à l’encontre de la séparation des p... Le chef de l’Etat a annoncé lundi vouloir modifier la Constitution pour pouvoir assister aux débats qui suivent son allocution et répondre aux parle...
1968-2018 : chômage, congés payés… ce qui a changé dans le monde du travail A l’heure où la France célèbre le cinquantième anniversaire de Mai 68, Les Décodeurs ont cherché à comprendre ce qui a changé dans le mond...
L’assèchement volontaire du débat politique Emmanuel Macron, avec sa stratégie «et de droite et de gauche», organise lui-même la dialectique de la discussion publique et crée le vide. Cha...
Logement et handicap : « Il faut accélérer, mais la loi ne va pas nous y aider » « Regardez la cuisine. Je peux faire un demi-tour avec mon fauteuil, sans même toucher les meubles », lance Jean-Pierre Chambon, sans inte...
Le CNIP, éternelle passerelle entre droite et extrême droite Créé en 1949, ce parti accueille des anciens du Front national, mais soutient aussi des candidats Les Républicains, en espérant un jour voir les dro...
Réforme des institutions : François Bayrou charge Emmanuel Macron Le président du MoDem dénonce « un manquement absolu à la promesse » faite lors de la campagne présidentielle 2017. C’est le premier vrai coup de...