En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Patrick Henry veut mourir libre - Le Parisien

Actualités

Il avait échappé à la peine de mort, il échappera peut-être à la mort en prison. Détenu le plus célèbre de France — et l'un des plus anciens pensionnaires des centrales pénitentiaires de la République — Patrick Henry plaide aujourd'hui sa libération devant le tribunal de l'application des peines de Melun (Seine-et-Marne). Une demande de suspension de peine formulée pour raison médicale. Atteint d'un cancer, hospitalisé depuis le 15 mai dans une unité sécurisée, l'assassin du petit Philippe Bertrand en 1976 près de Troyes (Aube) est un homme de 64 ans en fin de vie. Ses chances de finir son existence à l'air libre au regard de la loi sur les détenus malades (voir ci-dessous) sont réelles. Le parquet de Melun prendra des réquisitions en ce sens. 

Evoquer Patrick Henry c'est se replonger en pleine époque giscardienne, se souvenir de Roger Gicquel et de sa fameuse sortie « la France a peur », se remémorer une ère où les accusés risquaient littéralement leur tête en passant devant la cour d'assises. Lorsqu'il se présente face à ses juges en 1977 pour y répondre de l'enlèvement et de la mort de ce garçonnet de 7 ans, la foule hostile hurle à la mort devant les grilles du palais de justice. Grâce à la plaidoirie de son avocat Robert Badinter, ce jeune homme énigmatique, incapable d'expliquer son odieux geste, échappe à la guillotine. « Vous ne le regretterez pas », lance-t-il. 

Condamné à la perpétuité, Patrick Henry devient un détenu modèle. Il reprend des études et décroche une licence de mathématiques et un DUT d'informatique. Des efforts récompensés en 2001 lorsque, après vingt-cinq ans derrière les barreaux, il obtient une libération conditionnelle. Las. Incapable de se réadapter, il replonge très vite. En 2002, il est arrêté avec près de 10 kg de cannabis à bord de sa voiture en Espagne. Il est immédiatement réincarcéré. 

Depuis, ses nombreuses demandes de libération conditionnelle n'ont jamais abouti. L'an dernier, les portes du pénitencier s'étaient pourtant entrouvertes, le TAP de Melun ayant accepté l'une de ses requêtes. Mais la cour d'appel de Paris avait jugé son projet de réinsertion « insuffisant » et « illusoire ». « Patrick Henry est malheureusement devenu un symbole », regrettait son avocate de l'époque, M e Carine Delaby-Faure.


Lire la suite : Patrick Henry veut mourir libre - Le Parisien


Articles en Relation

Des pompiers siciliens allumaient des feux pour être rémunérés - Le Parisien Quinze pompiers volontaires, soupçonnés d'avoir allumé des incendies pour toucher des indemnités d'intervention, ont été arrêtés en Sicile, a annonc...
Isère : les recherches ont repris pour tenter de retrouver Maelys, 9 ans - Le Pa... Une fillette de 9 ans a disparu dans la nuit de samedi à dimanche lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère). L'important dispositif de recherch...
Danemark : la journaliste suédoise disparue à bord du sous-marin est morte - Le ... La journaliste suédoise Kim Wall, portée disparue depuis le 11 août, est décédée, ont affirmé les autorités danoises. Elle serait morte accidentelle...
Attentat des Champs-Elysées : Karim Cheurfi, de la haine du «flic» au terrorisme... Un ancien criminel, animé de longue date par la «haine du flic» et hanté depuis peu par la propagande de Daech : le profil de Karim Cheurfi, 39 ans,...
Oise : bain de sang familial sur un quai de gare - Le Parisien La mort sur un quai de gare. A Noyon (Oise), dimanche matin, une femme de 34 ans et deux de ses cinq enfants, de 3 et 5 ans, ont été abattus par leu...
Charente-Maritime : le TGV Paris-La Rochelle heurte une plaque de béton - Le Par... Un TGV Paris - La Rochelle a heurté une plaque de béton, dimanche vers 22 heures, au niveau de Surgères (Charente-Maritime) alors qu’il circulait à ...

ACTUALITÉS LES DERNIÈRES INFOS