En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Openbook, l'anti-Facebook qui veut préserver la vie privée

High Tech

Un nouveau réseau social baptisé Openbook s'apprête à débarquer sur le marché pour concurrencer Facebook. Ce service open source se présente comme une plateforme alternative qui respecte "vraiment" la vie privée des utilisateurs.

Comme le rapporte le Financial Times, Openbook ("Livre ouvert", en français) est un projet de création d'un réseau social 100 % transparent. Contrairement à Facebook, cette plateforme open source ne tracera pas ses utilisateurs et ne vendra pas de publicité. Le journal américain annonce qu'une campagne de crowdfunding sur Kickstarter sera lancée le mardi 17 juillet pour financer ce projet prometteur. "Mon but est de créer un réseau social qui respecte vraiment la vie privée de ses utilisateurs. On s'est toutefois vite rendu compte que si l'on voulait vraiment réussir, il fallait apporter quelque chose de plus et ne pas se contenter de créer un clone de Facebook", a déclaré Joel Hernández, le fondateur et dirigeant d'Openbook. D'après le Financial Times, ce projet était depuis longtemps dans ses cartons, mais il aurait précipité son lancement pour bénéficier des répercussions dévastatrices du scandale Cambridge Analtyca sur Facebook.

Un modèle vertueux

Outre le respect de la vie privée des utilisateurs, Openbook qui est fondé sur un logiciel open source permet à tout un chacun de vérifier son code et la façon dont il fonctionne. Ce n'est pas tout, ses créateurs promettent également que les applications tierces devront être totalement transparentes et communiquer aux utilisateurs toutes les données qu'elles récoltent. Openbook devrait enfin offrir une expérience "plus joyeuse" que celle de Facebook, grâce à la création de fonctions personnalisées et beaucoup moins de notifications invasives. Après la levée de fonds de la campagne de crowdfunding, le réseau social a prévu de se financer en hébergeant une plateforme d'e-commerce et de prélever des commissions sur ses ventes. Une initiative intéressante, mais Openbook peut-il réussir là où même Google avec Google Plus a échoué ? Rien n'est moins sur…


Lire la suite sur FRANCE 24 : Openbook, l'anti-Facebook qui veut préserver la vie privée


Articles en Relation

Facebook veut aider la presse en ligne à se faire des abonnés Une dizaine de grands médias Internet, versions en ligne de journaux traditionnels, participent à un programme pilote de Facebook qui doit les aider...
Les tweets sur Facebook, c'est fini ! Publier du contenu d'un réseau social sur un autre ? Pratique quand on ne veut pas perdre de temps, mais de plus en plus compliqué, tant les dévelop...
Un câble à 160 Tbit/s de 6 600 km de long traverse l'Atlantique Facebook et Microsoft ne sont pas les premières entreprises high-tech à investir dans les infrastructures réseau sous-marines, mais les deux géants ...
Facebook prépare l'arrivée de la pub au début des vidéos Après s'être longtemps présenté comme un opposant à la publicité en début de vidéo, Facebook s'apprête à franchir le pas. Des spots seront insérés e...
Facebook et les Fake News : des pages interdites de publicités Le réseau social de Mark Zuckerberg se dote d'un nouveau moyen de lutter contre la propagation des Fake News, en empêchant les pages, coutumières du...
Accords musicaux : Facebook poursuit sa conquête avec la Sacem En arrière plan des scandales qui secouent actuellement son actualité, Facebook continue son entreprise de séduction des grandes organisations de ge...

PRODUITS HIFI-VIDEO

PROMO HIFI-VIDEO