En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Nicolas Hulot dévoile son plan climat - Le Figaro

Actualités

On en sait désormais un peu plus sur le plan climat. Dans un entretien à Libération publié ce lundi matin, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, dévoile «quatre mesures importantes», qui s'inscrivent dans la dimension solidaire de son ministère et constituent ce qu'il appelle «le paquet solidarité climatique», explique-t-il au quotidien. Prime à la casse étendue, chèque énergie, crédit d'impôt transformé en prime et coup de pouce pour changer de chaudière sont ainsi les premières mesures concrètes du plan annoncé le 6 juillet pour mettre en œuvre l'accord de Paris.

• Véhicules polluants: la «prime à la conversion»

La première mesure, «c'est la prime à la conversion des véhicules. Pour ceux qui veulent passer d'un vieux véhicule polluant à une voiture thermique à faible émission de CO². À partir de 2018, la prime de 500 euros à 1000 euros qui existait uniquement pour les ménages à revenus modestes, et qui ne fonctionnait pas bien, sera généralisée à tous les Français propriétaires de véhicules essence d'avant 1997 ou diesel d'avant 2001 (...) Et pour tous ceux qui souhaitent passer à l'électrique, la prime à la conversion sera de 2500 euros».

Cette prime s'ajoute au bonus de 6000 euros pour les véhicules électriques. Selon des informations des Échos de ce lundi, le malus qui s'applique lors de l'achat de véhicules polluants va d'ailleurs être renforcé par le gouvernement, avec des montants plus élevés et un seuil d'application abaissé de 127 à 120 grammes de CO² par kilomètres.

• Le «chèque énergie» pour les très bas revenus

La deuxième mesure concerne le «chèque énergie» qui après avoir été expérimenté dans quatre départements va être «étendu». «Il devrait permettre d'aider 4 millions de ménages aux revenus très bas à payer leur facture d'énergie». Le ministre cite les 4 millions de foyers concernés, touchant moins de 16.100 euros annuels dans le cas d'un couple avec deux enfants, ou 7500 euros annuels pour un célibataire. Pour gagner en simplicité d'accès, «le chèque sera versé automatiquement, selon un barème allant de 48 à 227 euros par an. Le montant moyen visé s'élève à 150 euros environ. À compter de 2019, il sera revalorisé et passera à 200 euros par an en moyenne. C'est une mesure conséquente, j'y tiens beaucoup, affirme le ministre.

• Le crédit d'impôt pour la transition énergétique transformé en prime

En 2019, le «crédit d'impôt pour la transition énergétique (Cite)» sera «transformé en prime, versée dès que les travaux seront achevés». Le Cite est une aide au financement de travaux d'amélioration énergétique. Nicolas Hulot souligne le décalage qui existe actuellement entre les travaux payés et la réduction d'impôts auxquels ils donnent droit. Pour régler ce problème de trésorerie pénalisant surtout les petits revenus, l'aide sera transformée en prime, versée dès l'achèvement des travaux.


Lire la suite : Nicolas Hulot dévoile son plan climat - Le Figaro


Articles en Relation

Climat: les maires des grandes villes se mobilisent à Mexico Mexico (AFP) - Les maires des grandes villes du monde ont présenté jeudi à Mexico leurs recommandations pour réduire de moitié leurs émissions de ga...
Climat, Clinton, torture: Trump revient sur ses promesses Washington (AFP) - Le républicain Donald Trump est revenu mardi sur plusieurs promesses de campagne, adoucissant sa position sur le climat, laissant...
Climat: les négociateurs bouclent une COP22 bousculée par Trump Marrakech (Maroc) (AFP) - Les négociateurs de près de 190 pays mettent un point final vendredi à Marrakech à la 22e conférence de l'ONU sur le clima...
France: le nombre d'emplois marchands au plus haut depuis 2007 Paris (AFP) - L'économie française a créé, en net, 191.700 postes dans le secteur marchand ("1,2%) en 2016, soit la meilleure performance sur le fro...
De "profonds changements" en 30 ans sur le marché de l'emploi Paris (AFP) - Féminisation, tertiarisation, montée en qualification, contrats courts, temps partiels... Une étude du ministère du Travail, publiée v...
Chine: photos compromettantes dans des endroits sensibles Canton (AFP) - Nu mais culotté. Dans le plus simple appareil, un artiste chinois se photographie devant des lieux symboles de scandales, de manifest...

ACTUALITÉS LES DERNIÈRES INFOS