En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Nicolas Hulot continue de faire baisser EDF en bourse - Le Figaro

Actualités

EDF est bel et bien une entreprise aux mains du pouvoir politique. Si certains en doutaient encore, la séance boursière de mercredi les aura définitivement fait changer d'opinion. Après l'annonce sur le perron de l'Élysée de la nomination de Nicolas Hulot comme ministre de la Transition écologique et solidaire, l'action de l'électricien tricolore a brutalement dévissé, pour clôturer en baisse de 6,57 % à 8,80 euros. Jeudi matin, le titre continuait de reculer peu après l'ouverture, perdant 0,16% en milieu de matinée alors que l'Assemblée Générale d'EDF se tenait ce matin.

Les investisseurs craignent tout simplement que le successeur de Ségolène Royal dans le fauteuil de l'énergie et de l'environnement ne prenne des décisions très défavorables à EDF. Les sujets d'inquiétude ne manquent pas, entre la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) - annoncée par François Hollande dès septembre 2012, mais qu'il a été incapable de mettre sur les rails -, le refus de prolonger la durée de vie des réacteurs existants (de 40 à 60 ans), ou encore la limitation des marges de manœuvre financières d'un groupe qui a prévu de consacrer plus de 50 milliards d'euros à la modernisation de son parc nucléaire.

Par un cruel retournement du destin, EDF plonge en Bourse après avoir au contraire retrouvé des couleurs pendant la folle ascension d'Emmanuel Macron. Avant mercredi, le titre EDF avait en effet gagné 27 % en un mois à la Bourse de Paris. Et il a bondi de 7 % pendant la seule journée de mardi. À cela une raison exactement inverse à celle de la nomination de Nicolas Hulot: le nouveau président de la République est considéré par les investisseurs comme un solide partisan du modèle actuel d'EDF.


Lire la suite : Nicolas Hulot continue de faire baisser EDF en bourse - Le Figaro


Articles en Relation

ETA révèle la localisation de plusieurs caches d'armes à la police française - L... ETA a officiellement renoncé à toutes ses armes et explosifs, dont elle a révélé la localisation samedi à la police française. L'organisation sépara...
Flamanville: Areva et EDF avaient été alertés sur l'usine du Creusot - Le Figaro Areva et EDF étaient au courant. Selon une information de France Inter, alors que les deux industriels confiaient à l'usine du Creusot la fabricatio...
Hulot veut aligner les fiscalités diesel-essence et s'attaque à l'exploration d'... C'est parti de la santé, qui « doit primer sur toute autre considération ». Ce vendredi sur RMC et BFM TV, le ministre de la Transition écologique e...
Nucléaire : «On ne recule pas», maintient Hulot face aux critiques - Le Figaro Après le renoncement, l'heure des explications. Mardi, Nicolas Hulot a admis que la France ne pourrait pas tenir l'objectif de ramener la part du nu...
Ebola: un premier vaccin "jusqu'à 100%" efficace Paris (AFP) - Un vaccin d'origine canadienne contre Ebola, qui a fait plus de 11.000 morts en Afrique de l'Ouest, est efficace "jusqu'à 100%" contre...
Snapchat se met officiellement en route pour Wall Street San Francisco (AFP) - Snap, la maison-mère de la populaire messagerie mobile Snapchat, a officialisé jeudi son très attendu projet d'entrée en Bours...

ACTUALITÉS LES DERNIÈRES INFOS