Mistral et tramontane : quelle est la différence ?

Environnement

C'est bien connu, le mistral apporte froid et beau temps. On parle souvent du superbe ciel nocturne du mistral, tant il est clair... Lorsqu'il y a de la tramontane, c'est à peu de chose près la même situation : quelles sont les différences entre ces deux vents ? Voici quelques éléments de réponse.

Mistral et tramontane sont des vents violents dont on entend souvent parler dans les bulletins météo. Si ces deux circulations partagent beaucoup de points communs, elles diffèrent par leur localisation géographique.

La tramontane est un vent de nord, nord-ouest qui balaye le couloir orographique formé par les Pyrénées (sud-ouest) et le Massif central (nord-est). Il franchit le seuil de Naurouze et balaye les plaines du Languedoc et du Roussillon. Pouvant survenir toute l'année, la tramontane est violente et marquée de puissantes rafales pouvant endommager habitations, champs agricoles, etc.

Mistral, tramontane et Méditerranée

Le mistral est à peu de chose près le même type de vent que la tramontane, à la différence qu'il s'engouffre dans la vallée du Rhône. C'est un vent violent qui subit une accélération dans le couloir rhodanien, emprisonné par le Massif central (à l'ouest) et les Alpes à l'est. En provenance du nord, l'air est sec et froid. Comme la tramontane, le mistral survient tout au long de l'année, avec tout de même plus d'intensité en hiver et au printemps.

Dans la majorité des cas, ces deux circulations sont concomitantes parce qu'elles naissent de la même configuration atmosphérique : lorsqu'une zone anticyclonique se dirige vers l'Espagne et le sud-ouest de la France (l'anticyclone des Açores remonte) et qu'une dépression se forme autour du golfe de Gênes. L'anticyclone dirige vers les régions méditerranéennes un flux de nord-ouest à nord qui provoque l'advection de masses d'air froides et stables.

La durée de ces vents est corrélée à la durée du comblement de la dépression du golfe de Gênes, et les deux vents se maintiennent à peu près simultanément. En outre, la force de la tramontane, comme celle du mistral, chute nettement au cours de la nuit.


Lire la suite : Mistral et tramontane : quelle est la différence ?


Articles en Relation

Surprise : les tornades se forment au sol Les tornades se forment en altitude puis descendent vers le sol. C’est bien connu. Pourtant, des chercheurs apportent aujourd’hui quelques preuves...
France : top 20 des villes où il pleut le plus Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la ville de France où les précipitations sont les plus élevées ne se situe pas en Bretagne. Et Lille n'...
Napoléon aurait perdu à Waterloo... à cause d'un volcan La colossale éruption du Tambora survenue en Indonésie, le 5 avril 1815, aurait provoqué des pluies diluviennes en Europe, contribuant deux mois p...
Steve : on connaît l’origine de ce mystérieux faisceau violet des aurores polair...   Un ruban mauve et, à sa racine, une palissade verte. C'est ainsi que se manifeste Steve, un phénomène lumineux naturel qui rivalise de...
Où fait-il le plus froid en France ? À cette question, nous pourrions être tentés de répondre en chœur : Aurillac, bien sûr?! Pourtant, à y regarder de plus près, l'endroit le plus froi...
2018 a été l’année la plus chaude en France et la 4e année dans le monde Sur le front de la lutte contre le réchauffement climatique, les nouvelles en ce début d'année ne sont toujours pas bonnes. En France, 2018 n'est ni...