En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Mais où est donc passé le porte-avions américain qui se dirigeait vers la Corée du Nord ? - L'Obs

Actualités

Parti le 8 avril de Singapour en direction de la péninsule coréenne en pleine montée des tensions entre Pyongyang et Washington, le porte-avions américain à propulsion nucléaire USS Carl Vinson devait arriver en mer de Corée vers le 15 avril. Il n'en fut rien. Le bâtiment militaire est en fait actuellement au large de l'Australie, à quelque 5.000 kilomètres de son objectif annoncé.

La semaine dernière, la crainte d'un conflit ouvert avec la Corée du Nord a alimenté la chronique. Nord-coréens et Américains ont multiplié les joutes verbales et ont exposé leurs muscles. Dans ce contexte, le président Donald Trump a annoncé le 12 avril sur Fox Business Network l'envoi d'une "armada" vers la péninsule coréenne, dont l'USS Carl Vinson fait partie. Le président américain a agité la menace faisant état de sous-marins "beaucoup plus puissants que le porte-avions" comme composante de cette armada.

Cette décision a vocation dissuasive devait faire reculer la Corée du Nord dans ses velléités militaires. Le secrétaire d'Etat américain à la Défense, James Mattis, a justifié ce déploiement comme "une question de prudence", à l'approche des célébrations nord-coréennes du "jour du soleil", qui correspondaient au 105e anniversaire du fondateur du régime Kim-Il-sung, le grand-père de l'actuel dictateur Kim-Jong-un.

Départ de Singapour

Le porte-avions, en activité depuis 1982 et d'une capacité de 80 engins, était déjà dans la péninsule coréenne mi-mars. Il participait aux manœuvres militaires avec l'armée sud-coréenne, organisées deux fois par an en guise de réponse aux démonstrations de force des Nord-coréens. Il a ensuite appareillé à Singapour avant d'en repartir le 8 avril en direction, soit disant, de la Corée du Nord.

Seulement, le groupe aéronaval américain n’a en fait pas mis le cap vers la mer du Japon puisque, ces derniers jours, il croisait au large de la côte septentrionale de l’Australie. Le pot aux roses a été découvert grâce à une photographie de l’USS Carl Vinson prise le week-end dernier dans le détroit de la Sonde entre les îles indonésiennes de Java et de Sumatra, à environ 5.000 kilomètres de la péninsule coréenne. Révélée par le "New York Times", l'information a très vite gênée la Maison-Blanche et son porte-parole Sean Spicer, incapable de se dépêtrer des questions des journalistes.

Car cette photo remet en cause la parole de Donald Trump sur le dossier nord-coréen. Son annonce de l'envoi d'une armada s'apparente donc à un "fake news", la spécialité de Trump depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Un mensonge, vraiment ? Pas tout à fait. Ce que l'armée américaine n’a pas dit, c’est que l’USS Carl Vinson devait achever une autre mission avant de se diriger vers le nord : des exercices dans l'Océan Indien avec la marine australienne. Ces manœuvres conjointes avaient été planifiées il y a longtemps, explique le "New York Times". Du coup, le groupe aéronaval de l'USS Carl Vinson devrait mettre le cap vers la mer du Japon dans la foulée, où il est censé arriver autour du 25 avril.

 

Lire la suite : Mais où est donc passé le porte-avions américain qui se dirigeait vers la Corée du Nord ? - L'Obs

 

Articles en Relation

A la Une: l'escalade entre les Etats-Unis et la Corée du Nord - RFI « Changement de cap pour l’USS Carl Vinson, s’exclame Le Figaro. Le porte-avions américain et ses 5.000 hommes d’équipage font route vers la péninsu...
Corée du Nord : "un conflit pourrait éclater à tout moment", avertit la Chine - ... "Un conflit pourrait éclater à tout moment" en Corée du Nord, a averti vendredi le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, après de nouve...
Etats-Unis: Trump fait fuir quelques touristes mais pas de débandade - Libératio... Donald Trump et ses décrets migratoires font peut-être renoncer certains à leurs projets de vacances aux Etats-Unis, mais la baisse est due aussi à ...
La Corée du Nord a testé un nouveau missile d'une portée inédite - L'Obs Séoul (AFP) - La Corée du Nord a affirmé lundi avoir testé avec succès un nouveau type de missile, un engin doté selon les experts d'une portée sans...
Etats-Unis: la lutte contre l'obésité s'étend aux supermarchés Irvine (Etats-Unis) (AFP) - "Est-ce que c'est bon pour la santé?", "ça fait grossir?", "je peux le remplacer par quoi?"... Beaucoup de consommateurs...
La Corée du Nord menace les Etats-Unis de « guerre nucléaire » - Le Monde Après le secrétaire à la défense, James Mattis, en février, puis le secrétaire d’Etat, Rex Tillerson, en mars, le vice-président des Etats-Unis, Mik...

ACTUALITÉS LES DERNIÈRES INFOS