Les compléments alimentaires pour le cerveau jugés inutiles, voire dangereux

Santé

On en use et en abuse, pour renforcer la mémoire, améliorer la concentration ou encore prévenir l'apparition de troubles cognitifs. Les oméga-3, la caféine, le ginkgo biloba et autres compléments alimentaires censés stimuler le cerveau s'avèrent cependant inutiles, et même potentiellement dangereux, d'après une étude réalisée par 60 millions de consommateurs, qui incite à la prudence.

La « très grande majorité » des compléments alimentaires destinés à améliorer la performance de notre cerveau ou à enrayer le déclin cognitif « se révèle sans intérêt, voire dangereuse », estime le magazine 60 Millions de consommateurs.Les oméga-3 (acides gras polyinsaturés) comme le DHA et l'EPA contenus par beaucoup d'entre eux sont certes « indispensables au bon développement cérébral » et à son entretien, mais les besoins peuvent être largement couverts par une alimentation équilibrée, contenant du poisson gras, des huiles végétales et des fruits secs, souligne la revue.

Dans le cadre d'un hors-série consacré au cerveau, le magazine édité par l'Institut national de la consommation (INC) a analysé deux marques de lait pour bébé et huit compléments alimentaires ciblant les enfants, les adolescents, les adultes et les seniors.

Surdosage, additifs, vertus douteuses : la prudence est de rigueur

60 Millions de consommateurs met notamment en garde contre la vitamine D contenue dans certains compléments destinés aux enfants, qui peut « induire un surdosage » si ces derniers ont par ailleurs reçu cette même vitamine pendant l'hiver « comme cela est recommandé ». La revue attire aussi l'attention sur la quantité de fructose ou de sel trop importante incluse dans certains produits, ainsi que sur certains additifs ayant un effet laxatif.

Quant à la caféine, présente dans des comprimés utilisés par certains étudiants pour améliorer leurs capacités, elle « stimule la vigilance et masque l'envie de dormir », mais empêche aussi « le bon fonctionnement du processus de mémorisation » et peut entraîner « en cas de surdosage, céphalées, anxiété, nausées et troubles du rythme cardiaque ».

Des vertus indémontrées

Concernant les gélules qui prétendent entretenir les fonctions cognitives, le magazine observe, comme pour les oméga-3, que « certes, la phénylalanine et la tyrosine (...) sont des acides aminés indispensables aux fonctions cognitives. Mais les apports quotidiens recommandés peuvent être pourvus par une alimentation équilibrée ».

Et le ginkgo biloba mis en avant par plusieurs marques est inutile (« les vertus de cette plante chinoise sur les capacités cognitives n'ont pas été démontrées ») voire dangereux pour les personnes suivant un traitement anticoagulant, car il pourrait inhiber leurs effets.


Lire la suite : Les compléments alimentaires pour le cerveau jugés inutiles, voire dangereux


Articles en Relation

Vivre éternellement: pourquoi, et dans quel état de santé? Dans la série Ad Vitam, actuellement diffusée sur Arte, Yvan Attal a dépassé le siècle et demi d’existence mais paraît toujours la fringante cinquanta...
Science décalée : des crèmes glacées qui fondent moins vite, ce serait possible En finira-t-on avec la glace qui coule sur les doigts quand on prend trop de temps pour déguster son cornet ? En 2017, des chercheurs avaient iden...
Les souvenirs de la petite enfance ne sont pas forcément perdus Chez la souris, des chercheurs ont montré que les animaux pouvaient faire resurgir des souvenirs « perdus » de leurs premières semaines de vie, en...
Œil : une cornée imprimée en 3D pour la première fois Pour la première fois, des chercheurs ont imprimé une cornée en 3D, en utilisant comme encre un mélange de cellules de cornée, d'alginate et de pr...
Les aliments ultratransformés augmentent le risque de mortalité Le lien de cause à effet entre la consommation d'aliments ultratransformés et la santé reste encore difficile à établir. Cependant, la vaste étude q...
Manger bio régulièrement réduirait le risque de cancer Selon une étude épidémiologique réalisée en France, manger régulièrement des aliments bio réduirait le risque d'apparition de cancers d'au moins 2...